Le sud-ouest d’Alep déclaré zone de guerre - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Le sud-ouest d’Alep déclaré zone de guerre

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 7 Août 2016, 13:50pm

Catégories : #Armée syrienne, #Zone de guerre, #Médias locaux, #Djihadistes, #Affrontements, #Alep, #Syrie

© Sputnik. Mikhail Voskresensky

© Sputnik. Mikhail Voskresensky

L’armée syrienne a déclaré zone de guerre le sud-ouest de la ville d’Alep, rapportent les médias locaux.

Selon la chaîne Al Mayadeen, les terroristes qui ont pris leurs quartiers dans la région cherchent depuis une semaine à rompre l'encerclement de l'armée gouvernementale à Alep.

Entre 5.000 et 8.000 djihadistes affiliés à 15 groupes distincts ont essayé à quatre reprises d'attaquer les positions stratégiques de l'armée syrienne situées au sud et au sud-ouest de la ville d'Alep. La quatrième attaque, la plus violente, dure déjà plus de 24 heures. Des combats acharnés se sont engagés pour le contrôle des écoles militaires du quartier de Ramus.

Suite à ces affrontements, poursuit la chaîne, la route de contournement qui relie le quartier de Ramus et la ville d'Alep proprement dite est désormais bloquée. Rappelons que cette route constitue la seule voie de ravitaillement d'Alep.

La situation à Alep reste tendue et les pilonnages se poursuivent jour après jour. Les djihadistes avaient auparavant attaqué à l'aide de lance-roquettes multiples et de mortiers le centre commercial Castello, les zones résidentielles d'Al-Ansar et d'El-Hader et le quartier de Leramon.

Malgré tout, environ 4.000 civils dont 76 enfants sont parvenus à quitter Alep grâce aux couloirs humanitaires. 94 terroristes ont rendu les armes. 203 personnes ont reçu une aide médicale.

La région d'Alep est le théâtre de combats acharnés depuis plusieurs mois. Une opération humanitaire de grande envergure a été lancée dans la ville par la Russie et le gouvernement syrien. Le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a déjà ouvert plusieurs corridors humanitaires à l'intention des civils retenus en otage par les terroristes et des combattants ayant exprimé la volonté de déposer les armes.

Source: Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents