Quand des hommes politiques disent à leurs populations que Daesh est mieux que Bashar al ASSAD - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Quand des hommes politiques disent à leurs populations que Daesh est mieux que Bashar al ASSAD

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 27 Juillet 2016, 17:50pm

Quand des hommes politiques disent à leurs populations que Daesh est mieux que Bashar al ASSAD

Quand des hommes politiques disent à leurs populations que Daesh est mieux que Bashar al ASSAD qui pour certains doit s'effacer de la surface de la terre; quand ils disent qu'il faut former des terroristes rebelles modérés, les financer, les armer, les équiper ou leur montrer des astuces et stratagèmes pour faire partir ASSAD; quand ils acceptent que soient formés militairement de manière approfondie des terroristes soi-disant modérés, alors que finalement au fil du temps ils rejoignent les rangs de DAECH ou d'autres mouvements radicaux faux islamistes, comment s'étonner que leurs propres populations épousent ces thèses? Résultats, gonflemement des effectifs de DAECH, des civils innocents sont tués et bombardés, massacrés à la fois par les terroristes de DAECH un peu partout dans le monde et par des bombardements aériens soi-disant "collatéraux" effectués par certaines forces militaires de certains pays. Ceux qui ont commencé cette politique macabre et diabolique sont les vrais coupables des malheurs qui frappent le monde. Ceux qui les ont poursuivis sont les complices. Les peuples doivent s'en rappeler.

Jean de Dieu MOSSINGUE

Alep: les terroristes fuient

Plusieurs commandants du Front al-Nosra et du groupe Nouraddine Zangi ont commencé à déserter leurs positions et à fuir du nord d’Alep vers la frontière turque, tandis que les forces de l’armée syrienne et le Hezbollah continuent à gagner du terrain, a rapporté une source militaire citée par Fars News.

« Dans la campagne au nord de la ville d’Alep, les avancées significatives de l’armée syrienne et de ses alliés des forces populaires, appuyés par les avions russes et syriens, ont forcé plusieurs chefs terroristes, dont le commandant de la 16e division de Bani Zeyd Abdulkhaliq Hayati, à laisser leurs troupes derrière eux et à fuir le champ de bataille en direction de la frontière turque afin de trouver des abris plus sûrs », a déclaré ladite source.

« Plus de 60 membres du Front al-Nosra et du groupe Nouraddine Zangi, dont une majorité de commandants, ont laissé derrière eux de nombreux équipements logistiques et machines de provenance saoudienne et turque et ont fui les champs de bataille à Lairamoun, Bani Zeyd, al-Malah et Castello », poursuit-elle.

Depuis mardi, les soldats de l’armée syrienne et les combattants du Hezbollah ont continué à attaquer les bastions des groupes terroristes au nord d’Alep, ce qui a permis de couper ce qui est probablement la dernière voie d’approvisionnement des terroristes dans la région, la route de Castello.

Source: Pars today

Yémen/ Taez: scènes de crimes commis par l'Arabie saoudite

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents