La Turquie poursuit en justice plus de 9.000 personnes + 25 commandos putschistes et deux hélicoptères de l'armée turque toujours introuvables - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


La Turquie poursuit en justice plus de 9.000 personnes + 25 commandos putschistes et deux hélicoptères de l'armée turque toujours introuvables

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 19 Juillet 2016, 21:05pm

Catégories : #Police, #Justice, #Renseignement, #Finances, #Affaires religieuses, #Coup d'Etat, #Purges, #Peine de mort

La Turquie poursuit en justice plus de 9.000 personnes

© REUTERS/ Tumay Berkin

© REUTERS/ Tumay Berkin

La police, la justice, l'agence nationale de renseignement, le ministère des Finances, le bureau du premier ministre et la Direction des Affaires religieuses voient dans leur sein des purges intérieures importantes sur des soupçons d'implication dans l'insurrection qui a échouée.

Le vice-premier ministre turc a déclaré qu'un procès judicaire était ouvert contre 9.322 personnes suite à la tentative de coup d'Etat en Turquie.

Entre autres, plus de 60 employés de Cihan auraient été suspendus sur des soupçons d'être impliqués dans l'insurrection qui a échouée. Dans le même temps, le ministère turc de l'Education a licencié 15.200 personnes pour la même raison.

Ces décisions font suite à des purges antérieures impliquant des milliers de personnes dans les forces armées, la police, la justice, l'agence nationale de renseignement, le ministère des Finances, le bureau du premier ministre et la Direction des Affaires religieuses, rapporte Reuters.

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, un groupe de putschistes a entrepris une tentative de coup d'Etat. Les événements principaux ont eu lieu à Ankara et à Istanbul. Selon l'information actualisée, ce putsch avorté a fait 208 morts et quelque 1.490 blessés.

Selon les dernières informations, à quelques heures du début du putsch en Turquie, l'Organisation nationale du renseignement (MIT) en a averti l'armée. Le magazine turc Nokta affirme que le renseignement turc avait reçu l'information sur la tentative de coup d'Etat à 16h00 (heure locale) vendredi. A 16h30, le chef du MIT Hakan Fidan l'a transmise au commandant adjoint des forces armées Yasar Güler. Deux heures plus tard, le chef de l'état-major turc Hulusi Akar a ordonné de fermer l'espace aérien de Turquie et a interdit tout déplacement d'effectifs et de matériels.

Source: Sputniknews

25 commandos putschistes et deux hélicoptères de l'armée turque toujours introuvables

© AFP 2016 ILYAS AKENGIN

© AFP 2016 ILYAS AKENGIN

Après l'échec de la tentative d’assassinat du président turc, des putschistes ont pris la fuite à bord de deux hélicoptères vers des destinations inconnues.

L'armée turque a perdu la trace de deux hélicoptères et de 25 commandos venus à Marmaris pour participer à l'opération contre le président Recep Tayyip Erdogan, informe le journal Hurriyet Daily News.

"Deux hélicoptères ont décollé et se sont dirigés vers la périphérie boisée de Marmaris. Il impossible pour l'heure de savoir d'où ils ont décollé, mais il est clair que Recep Erdogan était leur cible. Ils ont atterri dans un lieu non identifié, c'est tout ce que l'on sait pour l'instant ", raconte le journal.

Les journalistes ont également rapporté que lorsque la tentative d’assassinat a échoué, 25 soldats des forces spéciales se sont cachés dans les bois à proximité, mais personne ne connaît leur emplacement exact.

Dans la nuit du 16 juillet Recep Erdogan se trouvait dans la ville balnéaire de Marmaris dans le sud-ouest de la Turquie, quand les militaires ont lancé leur opération en vue d'un coup d’Etat. Le putsch a été rapidement réprimé par les autorités turques.

Ankara a accusé Fethullah Gulen de cette tentative de coup d’Etat. Les autorités turques ont également demandé à Washington d’extrader M. Gulen, un prédicateur musulman qui réside aux Etats-Unis depuis 1999.

Vendredi soir, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 9.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs.

Selon Ankara, la rébellion avortée a fait 290 morts, dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi qu'au moins 1.400 blessés. A l'heure actuelle, les forces de l'ordre ont globalement réussi à mater la rébellion, même si la tension persiste dans certains secteurs d'Istanbul et d'Ankara.

Source: Sputniknews

Oups! Erdogan classe la Russie parmi les pays adeptes de la peine de mort

© AP Photo/ Emrah Gurel

© AP Photo/ Emrah Gurel

En spéculant sur le rétablissement de la peine capitale, le président turc a classé à tort la Russie parmi les pays où la peine de mort est toujours appliquée.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, en appelant ses partisans à rétablir la peine de mort, a déclaré que la Russie était l’un des pays où la peine de mort était toujours appliquée, informe la chaîne BBC News.

Le dirigeant turc a proclamé qu'il était prêt de restaurer la peine capitale, si cette initiative était approuvée par le parlement et par les citoyens.

"Où il n'y a pas de peine de mort aujourd’hui? Aux Etats-Unis? En Russie? En Chine? Dans quels pays? Il n’y a pas de peine de mort seulement dans l'Union européenne", a déclaré M. Erdogan.

Dans une interview avec CNN, le 18 juillet, le président turc n'a pas exclu la possibilité d’appliquer la peine de mort aux personnes accusées d’être impliquées dans la tentative de coup d'Etat (environ 7.500 personnes ont été déjà arrêtées pour suspicion de trahison).

La réaction de l’Union européenne a été extrêmement négative face à la décision des députés turcs du parti au pouvoir, le Parti de la justice et du développement, de soumettre à l’examen du Conseil constitutionnel un document prévoyant de rétablir la peine de mort pour exécuter les putschistes. Bruxelles a déclaré qu’aucun pays ne pouvait adhérer à l'Union européenne s'il introduisait la peine de mort.

La peine de mort a été abolie en Turquie en 2002 afin de répondre aux critères d'adhésion à l'UE. Auparavant, les prisonniers condamnés à mort étaient exécutés principalement par pendaison.

Aux Etats-Unis, 32 Etats appliquent la peine capitale. L’année dernière, 28 prisonniers américains ont été exécutés, dont 13 au Texas. En Chine, selon certaines sources, la peine de mort est utilisée plus fréquemment que partout ailleurs (environ 5.000 exécutions par an). Depuis février 1999, la Russie respecte un moratoire sur la peine de mort. La peine de mort y a été appliquée pour la dernière fois il y a 20 ans.

Source: Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents