Victoire, Village par Village: Daesh quitte les Villes à proximité des frontières turques + Des soldats français en Syrie conseillent des rebelles arabo-kurdes - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Victoire, Village par Village: Daesh quitte les Villes à proximité des frontières turques + Des soldats français en Syrie conseillent des rebelles arabo-kurdes

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 9 Juin 2016, 15:21pm

Catégories : #Politique internationale, #Terrorisme

Victoire, Village par Village: Daesh quitte les Villes à proximité des frontières turques

© REUTERS/ Abdalrhman Ismail

© REUTERS/ Abdalrhman Ismail

Un certain nombre de villages situés dans le nord de la province syrienne d’Alep près de la frontière turco-syrienne ont inopinément été abandonnés par leurs occupants terroristes de Daesh.

Les terroristes de Daesh (ISIL / ISIS) ont quitté brusquement un groupe de villages dans la partie nord de la province syrienne d'Alep près de la frontière turco-syrienne, dans un développement qui est venu au milieu de violents affrontements entre les djihadistes et l'Armée syrienne libre, selon l’édition turque de Sputnik.

Les djihadistes ont laissé au total 16 villages dont Kafer Kalbayn, Sindif, Tel Husseyin et Hazal, qui avaient été sous le contrôle de Daesh pendant plusieurs mois. Les terroristes ont battu en retraite pour se concentrer à repousser les attaques lancées par les forces gouvernementales syriennes sur la ville d'Al-Bab à Alep.

Il a été rapporté que les terroristes Daesh ont fui avec leurs armes cette fois-ci, mais ne laissent pas de mines et de pièges dans les villages comme ils l'ont fait à plusieurs reprises dans le passé.

© AFP 2016/ GEORGE OURFALIAN Les forces loyales au président syrien Bachar al-Assad ont ouvert le feu vers les terroristes de Daesh au sud de la ville d'Al-Bab, dans la province septentrionale d'Alep. Fichier photo

© AFP 2016/ GEORGE OURFALIAN Les forces loyales au président syrien Bachar al-Assad ont ouvert le feu vers les terroristes de Daesh au sud de la ville d'Al-Bab, dans la province septentrionale d'Alep. Fichier photo

En entrant dans les villages, les soldats des Forces démocratiques syriennes ont approché la ville de Jarabulus dans le nord d'Alep, ainsi que d'une route de la ville syrienne stratégique de Azaz, de l'autre côté du territoire contrôlé par Daesh à la frontière turque.

Mercredi, le Ministère de la Défense russe a signalé qu'au moins 23 civils ont été tués et 47 autres blessés dans la province d'Alep dans les 24 heures précédant la suite de l'artillerie terroriste et des tirs de mortier.

Selon le ministère, l'armée syrienne se rapproche de Raqqa; elle est soutenue par la force aérienne russe. Pendant ce temps, les terroristes de Daesh tentent de prendre le contrôle d'Alep.

Le ministère a également déclaré que les terroristes cherchent également à prendre le contrôle de la frontière avec la Turquie et couper les lignes de factions de l'approvisionnement. De l'opposition.

La Syrie a été embourbée dans la guerre civile depuis 2011, avec les forces gouvernementales fidèles au président syrien Bachar Assad luttant contre de nombreuses factions de l'opposition et des groupes extrémistes.

Un cessez-le-feu États-Unis-Russie négocié est entré en vigueur en Syrie, le 27 Février, mais il ne concerne pas les organisations terroristes actives dans le pays, comme Daesh et le Front al-Nusra, qui sont hors la loi dans de nombreux pays, y compris en Russie.

Malgré l'accord de cessez-le feu, la violence a augmenté en Syrie au cours des dernières semaines, en particulier dans la région du nord d'Alep.

Traduction de Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Des soldats français en Syrie conseillent des rebelles arabo-kurdes

Des forces spéciales françaises sont présentes en Syrie, où elles conseillent des rebelles arabo-kurdes des Forces démocratiques syriennes (FDS) engagés contre le groupe takfiro-wahhabite Daesh (EI), selon l'entourage du ministre français de la Défense.

"L'offensive de Minbej (nord de la Syrie) est clairement soutenue par un certain nombre d'Etats, dont la France. Le soutien c'est le même que d'habitude, c'est du conseil", a déclaré cette source à l'AFP sans plus de précisions sur le nombre de soldats présents.

La France ne reconnaissait jusqu'ici la présence de forces spéciales - environ 150 hommes - que dans le Kurdistan irakien.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait déjà laissé entendre que des soldats français se trouvaient, avec des soldats américains, aux côtés des FDS dans l'offensive en cours à Minbej, dans la province d'Alep.

"On appuie par des apports d'armes, de la présence aérienne et du conseil", avait déclaré M. Le Drian vendredi à la chaîne de télévision Public Sénat, en commentant l'offensive de Minbej.

Les militaires français n'interviennent pas eux-mêmes et ne sont donc pas susceptibles de combattre directement contre des militants de Daesh, notamment les Français présents à Minbej, souligne-t-on au ministère de la Défense.

Environ 400 soldats des forces spéciales françaises sont engagés dans 17 pays, notamment au Sahel, sur un total de 2.500 hommes, précise-t-on de source militaire.

Source: almanar

La Défense russe dément tout bombardement de sites civils à Alep

© Sputnik. Dmitry Vinigradov

© Sputnik. Dmitry Vinigradov

Les fausses informations concernant de prétendues frappes de l'aviation russe sur des infrastructures civiles en Syrie se poursuivent.

Le ministère russe de la Défense a démenti jeudi les informations relayées par la diplomatie turque accusant les forces aérospatiales russe de bombarder des sites civils à Alep, notamment des écoles, des mosquées et des hôpitaux.

"Les Forces aérospatiales russes n'ont effectué aucune frappe sur la ville d'Alep", a déclaré Igor Konachenkov, porte-parole de la Défense russe.

"Je tiens à rappeler que jamais aucune des allégations antérieurement présentées à l'égard des Forces aérospatiales russes n'avait été confirmée par une quelconque preuve. Qui plus est, toutes avaient été démenties par le ministère russe de la Défense à l'aide de données du contrôle objectif et vite oubliées par ceux qui nous critiquent", a poursuivi M. Konachenkov.

Et de rappeler qu'au cours de ces derniers jours, des quartiers résidentiels essuyaient massivement des tirs d'artillerie menés par des terroristes qui pénètrent librement sur le sol syrien depuis le territoire turc.

"Il est étrange de constater que ces événement échappent à l'attention du ministère turc des Affaires étrangères", a noté le porte-parole.

Les Forces aérospatiales russes sont régulièrement accusées de frappes sur des sites civils syriens. Tantôt, on leur impute des bombardements de quartiers résidentiels avec leurs marchés animés, tantôt la démolition d'hôpitaux. Souvent ces allégations sont relayées par le soi-disant Observatoire syrien des droits de l'homme, basé à Londres, et fondées sur des photos qui s'avèrent fausses.

https://fr.sputniknews.com/international/201606091025713237-defense-russe-dementi/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents