SASSOU VA BRADER LE PÉTROLE À LA CHINE ET À LA RUSSIE, DEUX PAYS EN RECESSION ÉCONOMIQUE, POUR PAYER LES SALAIRES DE SES FONCTIONNAIRES. - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


SASSOU VA BRADER LE PÉTROLE À LA CHINE ET À LA RUSSIE, DEUX PAYS EN RECESSION ÉCONOMIQUE, POUR PAYER LES SALAIRES DE SES FONCTIONNAIRES.

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 27 Juin 2016, 19:38pm

Catégories : #Pétrole, #Congo

SASSOU VA BRADER LE PÉTROLE À LA CHINE ET À LA RUSSIE, DEUX PAYS EN RECESSION ÉCONOMIQUE, POUR PAYER LES SALAIRES DE SES FONCTIONNAIRES.

Devant le refus catégorique de Total et de la Beac, sur la base des craintes conjoncturelles émises par la FRANCE, de financer le Congo, en proie à des difficultés financières aiguës pour supporter les charges salariales de ses fonctionnaires, SASSOU fait tout pour esquiver le FMI, passage que lui recommande vivement Paris. Mais pour combien de temps encore Sassou continuera-t-il à jouer au petit malin? Puisque même l'Angola vient de demander 4 milliards de dollars au FMI, remboursables dans 10 ans.

C'est donc vers la Chine et la Russie, que le président autoproclamé du Congo Brazzaville va se tourner pour solliciter des emprunts gagés sur le pétrole.

Selon de bonnes sources proches de Sassou qui va bientôt rejoindre le parti du Rassemblement des Dictateurs Déchus et Destitués (RDD), le président autoproclamé du Congo se rendra bientôt en Chine et en Russie pour leur proposer le champ pétrolier Pointe-Noire Grand Profond. Un champ auparavant cédé à Total au moment où le baril se négociait à près de 140$. Aujourd'hui ce champ ne puit être rentable à 45 dollars le baril, d'autant que la viscosité du brut qui en est issu exige des dépenses supplémentaires que ne peut supporter les majors. D'où la réticence de Total à accéder à la demande de Sassou qui exigeait du mastodonte pétrolier français des paiements par anticipation. Le sang du président autoproclamé du Congo n'a fait qu'un tour lorsque Total lui a clairement signifié par téléphone qu'il se voit obligé de surseoir à tout engagement tant que le marché reste moins florissant.

LA CHINE ET LA RUSSIE ONT ÉTÉ APPELÉES AU SECOURS

SASSOU, selon nos informations, aurait sollicité 1000 milliards de Fcfa pour clouer le bec à la France et aux USA, qui contrôlent le FMI et la Banque Mondiale. Seule chose que le président autoproclamé du Congo ignore: les deux pays du Brics sont en phase de récession économique.

En ce qui concerne l'Empire du Milieu, certaines de ses entreprises, engagées dans les travaux d'infrastructures, sont liées par le contrat de troc de pétrole contre BTP. Au regard à la situation inquiétante du marché international du brut, Pékin joue maintenant à l'Harpagon, à la prudence pour tout dire, avec Brazzaville, en refusant de lui verser sa quote part, via la Banque centrale. Quant à la Russie, plus mue par son intérêt d'engranger des pétro CFA dans la construction du pipeline Pointe-Noire-Oyo, via Brazzaville, pas sûr que Moscou accède favorablement à la demande de Sassou. Poutine a d'autres chiens à fouetter en ces temps de crise ouverte avec les USA et de morosité économique. Ce qui fait dire aux experts financiers internationaux que SASSOU sera tôt ou tard contraint de se PROSTERNER DEVANT LE FMI. YIWIRI!!!

Quelle honte pour lui qui a récemment joué au distributeur automatique en donnant des milliards à la Côte d'ivoire, à la Guinée Conakry, au Niger, à la RCA (République centrafricaine), à Macky Sall, Ibrahim Boubacar Keita, Lionnel Zinsou... pour le financement de leur campagne présidentielle, à la cope 21, à Koffi Olomidé pour chanter ses louanges, Africa News, Jeune Afrique, Vision 4..., pour jouer aux cireurs de chaussures, à KOMIDOR NJIMOLUTH, ambassadeur du Cameroun au Congo... pour jouer au petit souffleur...! Bref, le dictateur en a tant donné qu'il a fait comme un bon bantou de la forêt équatoriale : "celui qui mange tout ce qu'il a comme nourriture en un jour et oublie d'en faire des provisions".

Elie SMITH

Source : Facebook

Via MIRASTNEWS

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents