Quels types de maux peuvent pousser les politiciens ukrainiens à appeler à l’occupation de régions russes ? - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Quels types de maux peuvent pousser les politiciens ukrainiens à appeler à l’occupation de régions russes ?

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 12 Juin 2016, 02:18am

Catégories : #Politique internationale

Source: pixabay.com

Source: pixabay.com

Selon Sputniknews, un nombre croissant de politiciens ukrainiens semblent enthousiasmés à l’idée de mener une campagne militaire victorieuse contre la Fédération de Russie pour récupérer des régions qui appartiendraient à la grande Ukraine.

Se sont-ils posé la question de savoir ce que la Russie pourrait leur réserver comme surprise ? Ils n’ont pas pu battre militairement leurs compatriotes russophones à la base moins armés qu’eux, et ils pensent avec leurs « coutelas » et « minable formation militaire » devoir mener une action d’envergure contre la Russie, pour affronter sa grande armée prête désormais à toute éventualité, contre tout adversaire écervelé, voulant imprudemment se mesurer à elle, incapable de prendre la vraie température du milieu ambiant.

Depuis le début de la crise provoquée par des politiciens xénophobes et putschistes, ces derniers accusent la Russie d’agression purement imaginaire ne se trouvant que dans leurs rêves nocturnes, alors qu’ils savent pertinemment qu’ils sont eux-mêmes à l’origine du problème créé contre leurs compatriotes de langue russe. Quel était le but réel des mesures discriminatoires prises au début de la fausse révolution, qui visait en réalité à casser du Russe ?

Ce sont ces mêmes politiciens qui après avoir dégommé par coup d’État le président élu démocratiquement Viktor Ianoukovitch, qui ont pris des mesures draconiennes et discriminatoires contre leurs compatriotes de langue non-ukrainienne, en bafouant de façon éhontée leurs droits inaliénables. C’est pour cette raison que la Crimée a pris la tangente et s’en est allée se ressourcer et rejoindre la mère-patrie qu’elle n’a jamais pu oublier.

L’Ukraine est-elle capable même avec quelques alliés que ce soit de mener une guerre d’agression contre la Russie et s’en sortir indemne et victorieuse, alors qu’elle n’arrive pas à dompter la partie russophone de son espace terrestre ? Est-ce les énormes difficultés politiques, économiques et financières rencontrées dans la gestion du pouvoir et de l’État qui poussent ces politiciens à divaguer ainsi ?

Selon RIA Novosti, Pavlo Zhebrivskyi, nommé chef militaire de Kiev et de l'administration civile dans les zones ukrainiennes de la région de Donetsk, a déclaré que l'Ukraine doit récupérer les « territoires ukrainiens autochtones », faisant référence aux régions de Kursk, Bryansk, Voronezh, Rostov et Krasnodar en Russie, rapporté par Sputniknews.

De même, avant cela quelques mois auparavant, le leader du Parti radical Oleh Lyashko a présenté un projet de loi au parlement ukrainien, visant à renommer officiellement la Russie, "Muscovia", en s’appuyant sur le fait imaginaire de deux «Russie» et «Rus» qui seraient selon lui, « des noms historiques du territoire Ukrainien ».

Un autre, Volodymyr Zagryvyi, maire de la ville ukrainienne de Novohrad-Volynskyi, a aussi avancé l’idée selon laquelle le président Petro Porochenko devrait renommer l'Ukraine en "Ukraine-Rus". Le maire a affirmé que « ce nom a été volé au peuple ukrainien et approprié par un pays agresseur. »

L’ancienne Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko a aussi déclaré suite à la victoire de la chanteuse Jamala à l’édition 2016 qu'en 2017, le concours de l’Eurovision devrait être hébergé dans "la Crimée ukrainienne." A notre humble avis, elle devrait se rendre en Crimée et interroger l’immense majorité des populations pour se rendre compte par elle-même qu’elles ne veulent plus entendre parler d’appartenance à une Ukraine discriminante et notoirement xénophobe.

Ces populations sur ce sujet ont majoritairement changé le logiciel de leur appartenance dans leurs têtes. Les politiciens ukrainiens ont certainement cru à un certain moment qu’ils pouvaient se faire du russophone sans que ces derniers ne réagissent.

Même le président Petro Porochenko qui est désormais habitué à l’exercice du pouvoir, n’est pas non plus lucide en intégrant à la fois dans ses plans de reconquête les régions de Crimée et du Donbass. Il faut rappeler que les populations de la région du Donbass n’ont pas pu supporter longtemps les discriminations, les vexations, les dépossessions, les bombardements, les destructions ou les tueries et se sont militairement révolté contre les autorités autoproclamées de Kiev.

Il est des rêves difficilement réalisables ou impossibles, par exemple aller poser son véhicule spatial sur le soleil. Il semble que les politiciens ukrainiens sont dans un nuage de rêves qui les pousse à penser qu’ils les transformeront en réalité. S’ils y croient vraiment, alors qu’ils avancent leurs pions et y aillent. C’est seulement à ce moment-là qu’ils se rendront réellement compte que le feu de l’enfer peut survenir sur terre. Car ils auront réveillé un ours qui dormait tranquillement soit dans sa tanière ou à la belle étoile.

Source: MIRASTNEWS avec Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents