Plus de 270 civils syriens tués, des centaines de blessés dans des bombardements de militants + Le centre de Hmeymim : Attaque terroriste contre des positions de l’armée syrienne au sud-ouest d’Alep - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Plus de 270 civils syriens tués, des centaines de blessés dans des bombardements de militants + Le centre de Hmeymim : Attaque terroriste contre des positions de l’armée syrienne au sud-ouest d’Alep

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 5 Juin 2016, 00:38am

Catégories : #Politique internationale

Plus de 270 civils syriens tués, des centaines de blessés dans des bombardements de militants

© Sputnik/ Mikhail Voskresenskiy

© Sputnik/ Mikhail Voskresenskiy

Plus de 270 civils ont été tués et des centaines d'autres ont été blessés par les bombardements de militants dans les villes syriennes, rapporte le Centre russe pour la réconciliation en Syrie.

Plus de 270 civils ont été tués et des centaines d'autres ont été blessés par le bombardement de villes syriennes de groupes militants, russe a déclaré samedi le Ministère de la Défense.

"Comme conséquence qui résulte des villes syriennes pilonnées par des groupes terroristes, plus de 270 civils ont été tués, des centaines ont été blessés", a indiqué le ministère dans un bulletin quotidien sur son site Web.

Plus tôt dans la journée, le centre russe de la réconciliation syrienne a déclaré que plus de 40 personnes ont été tuées et environ 100 ont été blessées dans un bombardement du quartier kurde d'Alep, Sheikh Maqsood.

Selon le rapport, les factions de plus d'un millier de combattants au sud-ouest d'Alep ont commencé l'offensive contre les forces armées syriennes déployées dans la zone Buraydah et dans le camp d'entraînement militaire à al-Nasr. L'attaque a été menée dans le district de Ansar, qui est occupé par les forces de la soi-disant opposition «modérée».

Le régime de cessez-le-feu syrien est entré en vigueur le 27 Février 2016. Des organisations comme Daesh et le Front al-Nusra, qui ont toutes deux été étiquetées comme terroristes par le Conseil de sécurité des Nations unies, n'ont pas rejoint la trêve.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Sputniknews

Le centre de Hmeymim : Attaque terroriste contre des positions de l’armée syrienne au sud-ouest d’Alep

Lattaquié / Le Centre de coordination russe à Hmeymim a affirmé l’apparition de militaires turcs à proximité de la ville d’Alep, soulignant que 1000 terroristes environ avaient attaqué des positions de l’armée syrienne à partir des zones contrôlées par la soi-disant “opposition modérée”.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le porte-parole du Centre a indiqué que 1000 terroristes environ avaient attaqué, à partir de la zone d’Ansari où se déploie “l’opposition modérée”, des positions de l’armée syrienne dans la zone de Breij au sud-ouest de la ville d’Alep.

Il a ajouté que de violents accrochages avaient éclaté entre les terroristes et des unités de l’armée syrienne dans une zone située à 800 mètres d’un camp dans le quartier de Nasr.

Selon le porte-parole du Centre, des habitants locaux ont précisé que des groupes armés, qui regroupent des militaires turcs, avaient apparu dans des zones jouxtant des quartiers de la ville d’Alep où se déroulent des combats.

Il a, de même, fait noter que le gouvernement de la Turquie accroît son soutien aux groupes armés et facilite leur passage avec les armes et les munitions via ses frontières en direction du nord de la Syrie.

Le porte-parole du centre de coordination russe a ajouté que 40 personnes étaient tombées en martyr alors que 100 autres avaient été blessées dans des attaques terroristes contre le quartier de Cheikh Maqsoud à Alep.

“Des terroristes du “Front Nosra” ont visé à l’artillerie, aux systèmes anti-aériens et aux obus de mortier, les quartiers de Cheikh Maqsoud, Mouhafaza, Zahraa et l’aéroport de Nayrab, ainsi que des positions de l’armée syrienne dans la zone de Handarat au nord de la ville”, a-t-il dit.

Il a ajouté que les développements accélérés à Alep suscitent l’inquiétude, vu que le “Front Nosra” avait exploité l’accord sur la cessation des hostilités et la présence des factions de la soi-disant “opposition modérée”, que les forces aérospatiales russes et l’aviation syrienne ne visent pas, dans les mêmes zones où se déploient les terroristes.

Citant des sources de la localité de Maraya à Alep, le centre russe a révélé des informations disant que des éléments de la soi-disant “Armée libre” se déplacent en toute liberté via les points de contrôle et dans les localités où se trouve le réseau terroriste “Daech”, assurant que ces informations confirment l’existence de contacts entre les chefs des groupes apparentés à “l’Armée libre” et le réseau terroriste “Daech”.

Razane / A. Chatta

http://sana.sy/fr/?p=62514

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents