Plus d'un million de personnes signent la pétition qui réclame un nouveau référendum sur le Brexit + «F*ck Brexit !» : les jeunes descendent dans les rues pour dénoncer les résultats du référendum - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Plus d'un million de personnes signent la pétition qui réclame un nouveau référendum sur le Brexit + «F*ck Brexit !» : les jeunes descendent dans les rues pour dénoncer les résultats du référendum

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 25 Juin 2016, 16:30pm

Catégories : #Référendum, #Brexit, #Grande-Bretagne, #UE

Plus d'un million de personnes signent la pétition qui réclame un nouveau référendum sur le Brexit

Source: Reuters

Source: Reuters

Un citoyen britannique qui préférait que son pays reste dans l’UE, a lancé une pétition sur le site du Parlement britannique où il a réclamé la tenue d'un deuxième référendum car les partisans du Brexit ont gagné avec moins de 60% des voix.

Suite à l’annonce des résultats du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE, William Oliver Healey a rédigé une pétition sur le site officiel du Parlement britannique en soulignant que le référendum du 23 juin ne pouvait pas être considéré comme valable car le résultat du «pour» ou du «contre» avait atteint moins de 60% et que le taux de participation n’avait pas dépassé 75%.

A la surprise des parlementaires, en seulement quelques heures, la pétition, qui peut rester en ligne jusqu’au 25 novembre, a recueilli plus de 100 000 signatures, la quantité nécessaire pour qu’elle soit examinée par le comité responsable des pétitions en ligne au sein du Parlement britannique. Le comité a ensuite 21 jours, d’après la législation en vigueur, pour signifier quelles suites il entend donner à cette pétition : il est en mesure de soumettre toute pétition récoltant plus de 100 000 signatures au Parlement mais n'en a pas l'obligation.

Lire aussi : Brexit : qu'en pensent les Britanniques ?

Les internautes qui ont signé la pétition étaient si nombreux que le site a même été complètement submergé à plusieurs reprises, comme l’a montré ce message d’erreur.

© Capture d'écran https://petition.parliament.uk/petitions/131215

© Capture d'écran https://petition.parliament.uk/petitions/131215

A l’heure de la publication de l’article, plus de 1 116 000 Britanniques l’ont déjà signée. Si on regarde sur la carte, on voit que la majorité des signataires se trouvent dans la capitale britannique.

© Capture d'écran http://petitionmap.unboxedconsulting.com/?petition=131215

© Capture d'écran http://petitionmap.unboxedconsulting.com/?petition=131215

D’après les déclarations du porte-parole de la Chambre des communes, le comité traitant des pétitions se réunira le 28 juin.

Le référendum très attendu sur le Brexit a eu lieu le 23 juin. Tout au long de la journée et jusqu’à la dernière minute, le «remain» ou le «leave» sont restés plus ou moins à égalité dans les sondages mais après le dépouillement des bulletins, il s’est avéré que 17 410 742 des Britanniques, ou 51,9%, avaient voté pour la sortie de l’Union européenne, tandis que 16 141 241, ou 48%, s'étaient prononcés contre. Selon les chiffres officiels, environ 72,2% de la population britannique se sont rendus aux urnes.

Source: RT France

«F*ck Brexit !» : les jeunes descendent dans les rues pour dénoncer les résultats du référendum

Source: AFP

Source: AFP

Le lendemain de la déclaration des résultats du référendum les humeurs anti-Brexit s’accroissent au Royaume-Uni. Plusieurs centaines des jeunes se sont réunis en plein centre de la capitale britannique pour y exprimer leur mécontentement.

Dans l’après-midi du 25 juin, des centaines de jeunes gens sont arrivés sur la place devant le Parlement pour y participer à une manifestation pacifique, intitulée «F*ck Brexit !». Les organisateurs précisent qu’ils voudraient discuter ouvertement des résultats du référendum et des conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne car la majorité des citoyens ne comprennent pas l’importance du vote et cherchent des réponses sur le net. D’après les estimations, la quantité de demandes sur «ce qui se passera si le Royaume-Uni quitte l’UE ?» a triplé quelques heures avant la publication des résultats.

© Capture d'écran de la page de Facebook

© Capture d'écran de la page de Facebook

«La campagne du référendum a ressemblé à un pantomime et les résultats sont terrifiants», ont-écrit les organisateurs sur leur page Facebook alors que les jeunes présents à la manifestation ne cachaient pas leur frustration.

Lire aussi : Les pays fondateurs de l'UE pressent Londres de les quitter après le résultat du référendum

«Je suis en colère. Ceux qui ont voté pour le Brexit ne vont pas avoir à se battre pour leur avenir», a confié à l’AFP Mary Treinen, 23 ans, consultante en technologie qui vit à Shoreditch, dans l’Est de Londres.

«Ce vote, c’est de l’étroitesse d’esprit», a précisé Bianca Kostic-London, 30 ans, une Australienne qui vit à Londres depuis neuf mois et qui se dit très déçue.

Fuck off #Brexit, le bras d'honneur des britanniques à l'#UE d'#Hollande & #Merkel (dessin d'Alex pour @laliberte) pic.twitter.com/iCpp8YKN1Q— Haut Les Crayons ✏ (@HautLesCrayons) 25 juin 2016

Cette nouvelle n’a fait que jeter de l’huile sur le feu. Les Britanniques ont commencé à diffuser des tweets avec le hashtag #NotInMyName (Pas en mon nom), dénonçant la sortie de leur pays de l’UE.

«C’est pas juste que les vieux parlent pour nous. Sans vouloir froisser personne, nous allons vivre plus longtemps qu’eux. Je me sens dépossédé de mon avenir», a déclaré Richie Xavier, un barman de 21 ans.

Lire aussi : Le Brexit vous a donné envie de déménager ? Voici les destinations les plus populaires !

«Je refuse de ravaler la colère, la peur et la tristesse que provoque cette décision qui changera mon futur pour un autre que je n’ai jamais voulu», a précisé Eleanor.

«Le sort de notre pays a été décidé par des nostalgiques d’un passé qui n’a jamais existé et ils ont créé un avenir déprimant», estime pour sa part Rebecca.

Our country's fate has been decided by people longing for a past that never existed, & they've created a future that's bleak #NotInMyName— Rebecca W (@ReallyRew) 24 juin 2016

Les jeunes londoniens ne sont pas les seuls qui refusent de se résoudre au résultat du référendum. Suite à l’annonce de la sortie du Royaume-Uni de l’UE, William Oliver Healey a rédigé une pétition sur le site officiel du Parlement britannique en soulignant que le référendum du 23 juin ne pouvait pas être considéré comme valable car les résultats du «Leave» comme du «Remain» avaient atteint moins de 60% et que le taux de participation n’avait pas dépassé 75%. En 24 heures, la pétition a recueilli plus de 1 700 000 signatures tandis qu’elle n’en avait besoin que de 100 000 pour être examiné par le comité du Parlement en charge des pétitions en ligne. Reste à attendre 21 jours pour qu’il décide s’il faut la soumettre au Parlement ou non.

Source: RT France

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents