Maison Blanche: l'Inde va Profiter de 99% des Technologies de la Défense des États-Unis - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Maison Blanche: l'Inde va Profiter de 99% des Technologies de la Défense des États-Unis

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 26 Juin 2016, 23:26pm

Catégories : #High-Tech, #Défense, #Etats-Unis, #Inde

Alex Wong/Photoshot/REPORTER

Alex Wong/Photoshot/REPORTER

Selon un haut responsable de la Maison Blanche, l'Inde aura accès à près de 99 pour cent des technologies de la défense des États-Unis après avoir été reconnu comme un «partenaire majeur de la Défense».

Plus tôt ce mois-ci, après une réunion entre le président américain Barack Obama et le Premier ministre Narendra Modi à la Maison Blanche, les États-Unis, dans une déclaration commune, ont reconnu l’Inde comme un «partenaire majeur de la Défense», un statut inventé spécifiquement pour marquer le niveau unique de la coopération militaire entre les deux nations.

Selon une responsable de l’administration Obama, "l'Inde [maintenant] bénéficie d'un accès aux technologies [de la défense] qui se trouvent sur un pied d'égalité des traités avec les alliés [US]. Voilà un statut tout à fait unique. L'Inde est le seul autre pays qui jouit de ce statut en dehors des alliés formels des traités » [US].

Le fonctionnaire a estimé cet accès à "99 pour cent" de toutes les technologies de la défense des États-Unis disponibles.

"[En réalité], moins d'un pour cent de toutes les exportations [demandes] sont rejetées [en Inde]. Elles ne sont pas refusées parce que c’est l'Inde. Elles sont refusées parce que ce sont les politiques mondiales de licences américaines. Nous ne partageons certaines technologies avec aucune personne dans le monde," a ajouté le responsable, se référant à une idée partagée à New Delhi que ce refus est le reflet de la relation d’amitié de l'Inde avec les États-Unis.

Selon la déclaration conjointe américano-indienne faite lors de la visite du président Obama à New Delhi, l’Inde bénéficiera d'un accès sans licence à un large éventail de technologies à double usage en conjonction avec des mesures non spécifiées que New Delhi s’est engagé à prendre pour faire avancer son contrôle des objectifs à l'exportation.

Ashley Tellis du Carnegie Endowment for International Peace, un grand groupe de réflexion (think-tank top) américain, a dit que ce statut spécial est "destiné à reconnaître que bien que l'Inde ne sera pas un partenaire de l'alliance des États-Unis, l'administration cherche à le traiter comme tel à des fins de lui donner accès à des technologies avancées du genre (de ceux) qui sont réservées aux alliés proches des États-Unis ".

"C’est destiné à signaler à la fois au monde extérieur et à la bureaucratie américaine qui supervise les licences que l'Inde est considéré comme un collaborateur unique et sera traité comme tel là où l'accès aux technologies de pointe est concerné," a-t-il ajouté.

« L'Inde veut la technologie avancée américaine aujourd'hui, alors que les États-Unis aimeraient plus de clarté sur les opérations spécifiques que l'Inde peut être disposé à entreprendre à l'avenir pour contribuer à la sécurité régionale », explique Richard M. Rossow, Président Wadhwani en études politiques de l’Inde-États-Unis au Centre des études stratégiques et internationales, un autre grand groupe de réflexion (think-tank top) américain.

"Mais le terme « partenaire majeur de la Défense » ne déclenche pas automatiquement un processus ou un programme spécifique dans le système américain," a-t-il ajouté.

Traduction Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents