Maduro: Les auteurs de pillages sont liés à des partis de droite - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Maduro: Les auteurs de pillages sont liés à des partis de droite

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 17 Juin 2016, 21:22pm

Catégories : #Politique internationale, #Venezuela

Maduro a déclaré que le but de la violence est d’incendier le pays et de demander l'intervention étrangère. | Photo: Présidence de presse

Maduro a déclaré que le but de la violence est d’incendier le pays et de demander l'intervention étrangère. | Photo: Présidence de presse

Le président vénézuélien a déclaré que les responsables de la violence dans le pays sont en prison et pourraient être condamnés à 20 ans de prison.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré jeudi que les auteurs directs des pillages violents à Cumana, État de Sucre, sont liés à des partis de la droite populaire Will (VP) et Primero Justicia (PJ).

Maduro a déclaré que les responsables de pillages sont emprisonnés et seront envoyés en prison Guárico (centre du Mexique). Il a dit qu'ils pourraient recevoir jusqu'à 20 ans de prison.

Il a dit qu'ils ont des preuves sur la façon dont ils ont utilisé des camions et des autobus pour le vandalisme à Cumana.

>> Les tactiques de déstabilisation au Venezuela

Le mardi les violences ont été enregistrées à Cumana, dans l’État de Sucre, qui a frappé les magasins de la localité. Le gouverneur de l’État, Luis Acuña a expliqué que les attaques répondent à un schéma de violence qui a été activé dans le pays.

Les « groupes motorisés se sont donnés la tâche d'inciter les gens à vandaliser et sont parfois sur leur chemin, car les gens se sont joints aux actions de promotion », a déclaré Acuña.

Le coordinateur national des comités locaux d'approvisionnement et de production (Clap), Freddy Bernal, a déclaré que l'État vénézuélien servira les commerçants vandalisés.

>> Y a-t-il de la faim et du pillage au Venezuela?

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

Source: telesur

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents