Les USA augmentent leur part dans le commerce extérieur russe aux dépens de l’UE - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Les USA augmentent leur part dans le commerce extérieur russe aux dépens de l’UE

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 16 Juin 2016, 22:55pm

Catégories : #Economie

© Photo. Wikipedia/GURken

© Photo. Wikipedia/GURken

Depuis l'introduction des sanctions antirusses, la part des États-Unis dans la balance commerciale russe a augmenté de manière significative.

Exception faite des ex-républiques soviétiques, les États-Unis figurent actuellement au top 5 des principaux partenaires commerciaux de Moscou. Bloomberg l'explique par le fait que les sanctions ont fortement frappé les intérêts de l'Europe.

Cette ascension des États-Unis a une explication: ces derniers temps, la baisse des échanges entre la Russie et les États-Unis a été beaucoup plus lente que pour les autres partenaires de Moscou. A l'heure actuelle, la part américaine dans le commerce extérieur de la Russie est de 4,1%, donc légèrement inférieure à celle de l'Italie. Les trois principaux partenaires commerciaux de Moscou étant la Chine, l'Allemagne et les Pays-Bas avec 13,8%, 8,8% et 7,3% respectivement.

L'Union européenne, quant à elle, porte le principal fardeau de la guerre commerciale contre Moscou. Bloomberg signale que selon certaines estimations les sanctions et les contre-sanctions ont abouti à une réduction de 100 milliards d'euros des échanges commerciaux entre la Russie et l'UE. Par contre, les entreprises américaines avec Boeing, Cargill et Yum! Brands à leur tête ont investi en Russie pour accroître leur part du marché.

"Le premier choc provoqué par les sanctions et les problèmes économiques s'est volatilisé. Les sociétés cherchant à rester en Russie ont une peau assez épaisse qui leur permet de survivre", signale Alexis Rodzianko, président de la Chambre américaine de commerce en Russie.

Les États-Unis et l'Union européenne ont beau insister sur le maintien des sanctions jusqu'à ce que la Russie remplisse les termes des accords de Minsk (sur l'Ukraine, ndlr), plusieurs indices laissent entrevoir un affaiblissement des tensions, parmi lesquels figure l'intention du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et des patrons des géants comme ExxonMobil et BP de se rendre au "forum économique de Poutine" à Saint-Pétersbourg, conclut Bloomberg.

Source: Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents