Les Jeux de guerre de l'OTAN Près de la Russie « pousse l'Humanité vers la troisième guerre mondiale » - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Les Jeux de guerre de l'OTAN Près de la Russie « pousse l'Humanité vers la troisième guerre mondiale »

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 8 Juin 2016, 04:13am

Catégories : #Militaire & Intelligence

© AP Photo/ Alik Keplicz

© AP Photo/ Alik Keplicz

L'OTAN a commencé son jeu de guerre Anaconda-16, appelant à la plus grande assemblée des forces étrangères en Pologne depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le lundi, l'OTAN a lancé son plus grand jeu de guerre depuis des décennies, près de la frontière russe, dans le cadre de ce que les analystes appellent « l'été de la provocation, » le but est de relancer la guerre froide destinée à forcer Moscou à mourir de faim son économie nationale et la faire ramper jusqu'à ce que son armée réponde à la menace extérieure croissante.

Le jeu de guerre, intitulé Anaconda-16, aura lieu en Pologne avant le sommet de l'OTAN à Varsovie, où les fonctionnaires devraient approuver que les troupes permanentes soient stationnées dans le pays et dans toute l'Europe de l'Est le mois prochain, pour lutter contre ce qu'ils appellent toujours l'agression russe.

Les 10 jours d’exercices militaires est un appel pour la participation de quelque 31.000 soldats de l'OTAN et des milliers de véhicules militaires, dans ce qui sera le plus grand mouvement des forces étrangères à l'intérieur de la Pologne depuis la Seconde Guerre mondiale, cela va ressasser des souvenirs douloureux pour beaucoup de Russes.

En Juin 2015, le président russe Vladimir Poutine a cherché à désarmer le sujet de discussion de l’«agression russe» diffusé par des Groupes de réflexion néoconservateurs Beltway, montrant l'absurdité de la Russie l'instigateur d'une guerre contre les États membres de l'OTAN.

"Je pense que seul un fou, et seulement dans un rêve, peut imaginer que la Russie devrait soudainement attaquer l'OTAN", avait déclaré M. Poutine, ajoutant: "Je pense que certains pays profitent tout simplement de la peur des gens à l'égard de la Russie."

Quels que soient les motifs, l'escalade d'une présence militaire de l'OTAN à proximité des frontières russes a atteint son paroxysme, avec les États-Unis établissant un système de défense antimissile en Roumanie et d'entreprendre le développement d'un bouclier antimissile séparé en Pologne voisine.

Au-delà de la tentative d'étrangler la dissuasion nucléaire de Moscou, l'administration Obama a également augmenté les dépenses du Pentagone dans les pays voisins de la Russie par quatre.

L'administration Obama n’est pas seule dans ses efforts visant à accroître une rhétorique de la menace. Ces derniers mois, la Pologne a appelé à un afflux de troupes américaines et de l'aide militaire, invoquant des préoccupations que la Russie peut chercher à l’envahir. L'Allemagne a accepté d'envoyer des troupes dans le pays pour le jeu de guerre, marquant ainsi la première fois que des soldats allemands sont entrés dans le territoire polonais depuis que les nazis l'ont utilisée comme route pour envahir l'Union soviétique.

Le lundi, Loud & Clear’s Brian Becker assis avec les analystes de sécurité Daniel McAdams et John Wight pour discuter de la dernière série de provocations à la frontière de la Russie, et si les faucons de guerre de l'OTAN cherchent plus de violence.

Quel est le but du jeu de guerre Anaconda-16?

"Eh bien, c'est une série de tant d'exercices de l'OTAN sur les frontières de la Russie au cours de l'été, on peut appeler ça l'été de la provocation", a déclaré McAdams. "Ceci est le plus grand des exercices militaires, et est le plus grand mouvement des forces étrangères au sein de la Pologne depuis la Seconde Guerre mondiale, de sorte que c’est très important et c’est tout vendu à tout le monde comme une protection contre l'agression russe."

«En réalité, ce sont les troupes de l'OTAN qui sont en dehors des frontières de la Russie et c’est absolument une provocation, une autre étape en essayant de pousser la Russie dans l’œil », a expliqué l'analyste de la sécurité.

La Pologne est importante pour les États-Unis stratégiquement?

« La Pologne est massivement importante en raison de l'inimitié historique entre les Polonais et la Russie ainsi que l'emplacement », a expliqué John Wight. « Daniel a tout à fait raison d'appeler cela l'été de la provocation, ce à quoi nous assistons est la recrudescence de la politique de confinement qui a été conçue après la Seconde Guerre mondiale. »

« Confinement, cependant, est un peu trompeur, car ce n’est pas une politique de confinement, c’est une politique d'agression destinée à entourer la Russie politiquement, économiquement, et, finalement, sur le plan militaire, afin de maintenir le gouvernement de la Russie paranoïaque et à appliquer une pression sur la Russie pour la faire imploser en interne », a déclaré Wight, expliquant la menace existentielle que Moscou fait face à partir des États-Unis dirigée par les rodomontades.

La Russie est une force contre-hégémonique contre les États-Unis?

"Je ne dirais pas que la Russie a entrepris une contre-hégémonie, mais certains événements ont eu lieu," a suggéré McAdams. "Vous savez le fameux discours de Poutine où il dit essentiellement« Nous avons eu, nous en avons assez, et nous avons pris un certain nombre d'années, » et cela était juste avant que la Russie ait acceptée l'invitation de la Syrie à défaire les djihadistes. "

« Je crois que la Russie a été poussée dans cette position, mais si vous parlez des premières dates de l'administration Obama, il y avait toujours cette idée de remettre à zéro les relations », a déclaré McAdams. "Au lieu de cela, ce qui est arrivé dans l'administration Obama, et ça arrive dans chaque administration, dans laquelle les néocons fondent à l’intérieur et prennent en charge la politique étrangère."

« Vous avez des gens comme Victoria Nuland qui ont servi Dick Cheney avant le président Obama. Que diable pensaient-ils en permettant à quelqu'un comme cela pour avoir le contrôle du pouvoir, quelqu'un qui est un membre de la famille du crime néoconservateur Kagan, comme la femme de Robert Kagan. Voilà comment les néo-conservateurs le font et ils ont avalé l'administration Obama comme un cancer qui ne cesse de croître », a déclaré l'analyste de la sécurité.

« Les néo-conservateurs ont maintenant le contrôle de la politique russe d'Obama et je pense qu'ils nous poussent vers la troisième guerre mondiale», a affirmé McAdams.

Traduction de Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents