Le Royaume-Uni participe aux opérations terrestres en Syrie + La Turquie tire des missiles sur Kobané + Lavrov: Moscou aidera la Syrie pour Alep - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Le Royaume-Uni participe aux opérations terrestres en Syrie + La Turquie tire des missiles sur Kobané + Lavrov: Moscou aidera la Syrie pour Alep

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 6 Juin 2016, 17:38pm

Catégories : #Politique internationale

Le Royaume-Uni participe aux opérations terrestres en Syrie

© REUTERS/ Alaa Al-Faqir

© REUTERS/ Alaa Al-Faqir

Les forces spéciales britanniques sont présentes sur le front syrien pour se battre aux côtés de l'opposition syrienne, selon un représentant du commandement militaire, ce qui constitue la première preuve de leur participation directe aux opérations terrestres.

Selon le quotidien britannique Times, les forces spéciales britanniques basées en Jordanie traversent fréquemment la frontière du pays afin d'aider la Nouvelle armée syrienne, constituée d'anciens officiers de l'armée syrienne ayant rejoint l'opposition et reçu une formation auprès d'instructeurs militaires britanniques et américains.

Néanmoins, l'opération des forces spéciales britanniques est la première preuve de leur participation directe aux opérations terrestres menées dans ce pays déchiré par la guerre. Auparavant, les Britanniques se contentaient d'entraîner les rebelles en Jordanie, indique l'article.

Actuellement, les rebelles contrôlent l'agglomération d'Al-Tanaf et le point de passage frontalier du même nom, qui étaient auparavant sous le contrôle des djihadistes. Le village, repris par les rebelles de la Nouvelle armée syrienne en mars 2016, se trouve à la frontière entre l'Irak et la Jordanie, ce qui lui confère un rôle stratégique.

Rappelons que fin mai, les forces spéciales britanniques ont mené leur première opération militaire en Libye, détruisant plusieurs camions appartenant à Daech. L'opération a également empêché l'avancée des terroristes sur la ville stratégique de Misrata. Plus récemment, les États-Unis ont déployé en Libye deux groupes des forces spéciales afin de préparer l'offensive contre les leaders de Daech.

Source: https://fr.sputniknews.com/international/201606061025619907-armee-syrienne-libre-force-spetiale-libye/

La Turquie tire des missiles sur Kobané

Hier soir, plusieurs tirs de missiles ont été effectués depuis le territoire turc visant la région de Kobané à majorité kurde dans le nord de la Syrie. Éclairage du ministre des Affaires étrangères de la région Ibrahim Kurdo dans un entretien à Sputnik.

"La nuit dernière, la Turquie a tiré plusieurs missiles contre Kobané. Un missile a été retrouvé au centre du canton (kurde de Kobané, ndlr), les autres dans les localités rurales autour de Kobané", a précisé M. Kurdo.

Heureusement, l'attaque n'a pas fait de victimes puisque les missiles sont tombés sur des zones non résidentielles où il n'y avait aucun bâtiment.

"Nous sommes 100% sûrs que l'attaque a été effectuée par la Turquie. Le gouvernement d'Erdogan démontre une position belligérante envers le Rojava (Kurdistan syrien, ndlr). La Turquie mène la guerre contre les Kurdes sur tous les fronts", a poursuivi le ministre.

La ville syrienne de Kobané, située dans le nord du pays, était assiégée depuis fin 2014 par les djihadistes de Daech. Suite à des combats acharnés, la ville a été pratiquement rasée, mais les combattants kurdes ont réussi à parer les attaques des djihadistes. Kobané étant devenue parmi les Kurdes un symbole de résistance, la ville est souvent appelée le "Stalingrad kurde". Actuellement, Kobané et ses environs sont contrôlés par les combattants kurdes.

Source: https://fr.sputniknews.com/international/201606061025623864-turquie-kobane-missiles/

Syrie : les forces kurdes continuent leur offensive pour couper la voie d’approvisionnement de Daesh

Les forces démocratiques syriennes dirigées par les Kurdes ont poursuivi leur offensive contre l’État islamique dans la ville de Manbij, au Nord-Est d’Alep, samedi 4 juin, pour reprendre aux terroristes cette ville d’importance stratégique.

Lavrov : la Russie assurera un large soutien aérien à l’armée syrienne dans la province d’Alep

Source: Sputnik

Source: Sputnik

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov assure que la Russie fournira le soutien aérien «le plus actif» aux troupes syriennes au sol dans la ville d’Alep et ses alentours afin d’empêcher les terroristes de s’en emparer.

«Nous déciderons comment les forces aériennes doivent agir, en fonction de la situation», a noté le chef de la diplomatie russe. «Cela ne sera pas une surprise pour les Américains.»

Le Front al-Nosra, affilié à Al-Qaïda, a lancé une offensive à Alep la semaine dernière. Les militaires russes ont accusé les États-Unis de paralyser les frappes russes sur les forces du groupe terroriste dans la région. Selon Washington, les groupes de rebelles modérés et les forces terroristes se mêlent les uns aux autres et la Russie doit être prudente et ne pas frapper ces groupes par erreur.

«Nous croyons que l’opposition «normale» a eu suffisamment de temps pour quitter les territoires se trouvant aux mains du Front al-Nosra depuis février. Ceux qui ne sont pas encore partis ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes», a ajouté Sergueï Lavrov.

Moscou espère que les États-Unis n’essaieront pas d’entreprendre quoi que ce soit sans en référer à la Russie, a prévenu le diplomate russe. «Nous attendons de nos partenaires qu’ils coopèrent honnêtement et qu’ils n’essaient pas d’utiliser nos contacts réguliers pour passer secrètement à un plan B, C ou D dans notre dos.»

Les États-Unis et la Russie soutiennent conjointement les négociations de paix de Genève. Dans ce cadre, un cessez-le-feu a été déclaré sur la Syrie, mais certains groupes armés ne sont pas concernés, notamment les organisations terroristes État islamique et Front Al-Nosra. Des attaques contre les forces gouvernementales et des groupes rebelles observant la trêve surviennent de manière régulière dans le pays, provoquant parfois de violentes ripostes de la part de ceux pris pour cibles.

Source: https://francais.rt.com/international/21693-lavrov-russie-soutien-syrie-alep

Lavrov : Il y avait un délai suffisant pour écarter les groupes armés du réseau terroriste du Front Nosra

Moscou / Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé que le délai accordé aux groupes armés soutenus par Washington qui les dénomment “opposition modérée” pour s’écarter des terroristes était suffisant.

Dans une conférence de presse qu’il a tenue aujourd’hui à Moscou conjointement avec son homologue finlandais, Lavrov a dit : “J’ai souligné au chef de la diplomatie américaine, John Kerry la nécessité de prendre des mesures pour interdire aux terroristes de s’infiltrer depuis la Turquie en Syrie”.

Et Lavrov de poursuivre : “Les États-Unis ne remplissent pas leurs engagements à cet égard et demandent à la Russie et à la Syrie de retarder leurs raids sur les positions des terroristes en Syrie”.

Lavrov a indiqué que Moscou adoptera des décisions pour l’action future des forces aérospatiales russes en Syrie partant de sa vision de la situation.

En outre, Lavrov a affirmé que la Russie est toujours disposée à coordonner les opérations de combats entre l’aviation russe et celle américaine contre les terroristes en Syrie, mais elle n’admettra pas les tentatives de ralentir la mise en œuvre d’un mécanisme pour de telle coordination qui accordera aux groupes armés soutenus par Washington le temps en vue de récupérer leurs capacités et reprendre les attaques.

Concernant les développements à Alep, Lavrov a fait noter : ” Nous avons déjà dit aux Américains que nous soutiendrons par avions de combat l’armée arabe syrienne pour interdire aux terroristes de s’emparer des territoires”.

Tchourkine : La communauté internationale doit exercer des pressions sur les soutiens du terrorisme en Syrie

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vitaly Tchourkine, a réclamé à la communauté internationale d’exercer des pressions sur les parties qui soutiennent les réseaux terroristes en Syrie, dont le Front Nosra affilié à Al-Qaïda, au lieu d’exercer des pressions sur le gouvernement syrien.

Dans une allocution qu’il a prononcée lors d’une réunion tenue aujourd’hui, en coopération entre l’ONU et l’Union européenne, avec la participation de Federica Mogherini, Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères, Tchourkine a indiqué qu’il est nécessaire de comprendre que le fait d’exercer des pressions sur Damas n’aboutira pas à la réalisation du résultat escompté, soulignant qu’il faut exercer des pressions sur ceux qui continuent à soutenir les terroristes, dont le Front Nosra.

“La position de certains membres de la délégation de l’opposition de Riyad sur le règlement de la crise en Syrie constitue un obstacle principal dans la voie de la réalisation d’un règlement politique de la crise”, a-t-il dit, qualifiant d’ “exagérée” la position européenne soutenant ce courant de l’opposition syrienne.

Il a appelé l’Union européenne à préserver les canaux du dialogue “ouverts” avec les autorités syriennes, faisant noter : “Moscou accueille favorablement la rencontre de Mogherini avec le chef de la délégation de la République arabe syrienne, Bachar Jaafari, en marge du round du dialogue tenu en mars derniers”.
A. Chatta

Razane / A. Chatta

Source: http://sana.sy/fr/?p=62649

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents