Le pouvoir de Brazzaville a t-il organisé l’attaque de l’ambassade du Congo à Paris ? - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Le pouvoir de Brazzaville a t-il organisé l’attaque de l’ambassade du Congo à Paris ?

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 22 Juin 2016, 21:25pm

Catégories : #Congo, #Attaque, #Ambassade

Ambassade du Congo à Paris après l’attaque du 21 juin 2016

Bien avant les résultats de l’enquête de la police française sur l’attaque à la voiture bélier de l’Ambassade du Congo à Paris, le journal officiel du pouvoir de Brazzaville, « les dépêches de Brazzaville » dans son éditorial du 21 juin, accuse sans preuve les résistants congolais résidant à Paris, qui ont toujours manifesté pacifiquement devant la représentation diplomatique congolaise au 37 rue Paul Valery à Paris.

Sans surprise aucune, l’hebdomadaire « Jeune Afrique » de François Soudan, dont l’épouse est ministre dans le gouvernement illégitime du tyran Sassou-NGuesso, n’y est pas allé par quatre chemins non plus, emboîtant le pas du journal de Jean-Paul Pigasse.

Mais cela ne surprend guère car les condamnations et incarcérations arbitraires et sans procès sont la norme au Royaume des NGuesso. Pour preuve la détention arbitraire de plusieurs opposants au régime dictatorial comme le Général Mokoko, Modeste Boukadia, Limbongo Ngoka, Vincent Pena-Pitra et plusieurs autres citoyens innocents.

Après un tel empressement pour accuser la diaspora congolaise de Paris, d’être à l’origine de cet attentat et à la lecture du brûlot des dépêches de Brazzaville ci-dessous que nous vous invitons à lire, on est en droit de se poser la question : à qui profite le crime ? Le pouvoir de Brazzaville aux abois n’aurait pas lui-même fomenté cette attaque aux cocktails Molotov…?

La Rédaction

Source: congo-liberty

L’ambassade du Congo au 37 avenue Paul Valèry à Paris a fait l’objet d’un attentat dans la nuit du 20 juin 2016

**************************************************************************

LE CRIME

Ce qui s’est passé la nuit dernière à Paris lorsque l’ambassade du Congo a été attaquée par des casseurs dont tout indique qu’ils étaient Congolais et prêts à tout pour manifester leur hostilité envers leur pays n’a rien de véritablement étonnant. Pour qui suivait, en effet, depuis des mois ce qui se dit sur les réseaux sociaux et qui s’écrit de différentes façons dans certains médias, il était évident qu’à un moment ou à un autre se produirait un dérapage qui pourrait mettre en péril les relations déjà tendues entre nos deux pays.

Le crime perpétré lors de cette funeste nuit – car c’est bien d’un crime qu’il s’agit – a été, n’en doutons pas, soigneusement calculé par ses auteurs. Commis alors que la communauté internationale avait pris note des changements institutionnels décidés par la grande majorité des citoyens congolais, il n’avait pas d’autre objectif que de déplacer sur le champ diplomatique la guerre politique menée par le petit groupe d’opposants qui échoua dans sa tentative de déstabilisation de notre pays. En s’en prenant avec une violence inouïe à notre représentation à Paris il vise à dresser le Congo contre la France, la France contre le Congo. Et l’on peut être certain que si rien n’est fait rapidement pour mettre fin à cette manœuvre, le premier acte qui vient d’être commis sera suivi d’agressions en série contre ceux de nos concitoyens – fort nombreux – qui vivent en France.

Le problème qui se pose aujourd’hui est donc double : il concerne, d’une part, la représentation diplomatique de nos deux pays qui est en cours de changement ; il concerne, d’autre part, la recherche par la police et la justice française des coupables du crime perpétré en plein cœur de la capitale française. Si le Congo et la France décident, comme leurs autorités en ont l’obligation, d’agir ensemble pour neutraliser au plus vite les auteurs de l’acte odieux qui s’est produit la nuit dernière, la confiance entre les deux Etats se renforcera et l’on verra se développer de nouvelles formes de coopération entre Brazzaville et Paris.

Source : les dépéches de Brazzaville

L’ambassade du Congo au 37 avenue Paul Valéry à Paris a fait l’objet d’un attentat dans la nuit du 20 juin 2016

La nuit dernière l’ambassade du Congo au 37 avenue Paul Valèry à Paris a fait l’objet d’un attentat à la voiture bélier qui a défoncé le portail d’entrée. Il semblerait d’après les photos que le Consulat qui se situe à l’intérieur de la cour ait été incendié au cocktail Molotov.

Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer

Source: congo-liberty

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents