L'Iran change de stratégie!! + Nucléaire: Kamalvandi dément l'existence d'un programme militaire iranien - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


L'Iran change de stratégie!! + Nucléaire: Kamalvandi dément l'existence d'un programme militaire iranien

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 22 Juin 2016, 16:03pm

Catégories : #Moen-Orient, #Iran

L'Iran change de stratégie!!

Le commandant en chef de la force Qods, le général Ghassem Soleymani.

Il va sans dire qu'une nouvelle étape vient d'être franchie dans les événements qui marquent la région. Les analystes politiques n'ont pas cessé ce mardi de revenir sur les propos de l'homme fort de l'armée de Qods, branche extraterritoriale du Corps des gardiens de la révolution islamique. L'avertissement lancé par le général à l'encontre du régime des Al-e Khalifa qui vient de déchoir de sa nationalité Cheikh Qassem a un sens.

Le communiqué de Qassem Soleymani marque un tournant : il s'agit d'une vraie mutation dans la stratégie régionale de l’Iran, basée jusqu'ici sur la patience. En vérité, le texte contient deux remarques :

1. Pour l'Iran, les Saoudiens ont poussé au bout leur servitude vis à vis de Washington, et sont devenus un outil entre les mains des Américains et du régime sioniste dont ces derniers veulent se servir pour contrer la puissance iranienne dans la région.

2. Le communiqué du général sonne le glas des espoirs de certains milieux aux États-Unis qui cherchent à se servir « des modérés iraniens » aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Iran pour empêcher que les victoires des combattants de la résistance atteignent un point de non retour.

3. Cette mutation géopolitique iranienne a pour piliers ceci : la fin des guerres en Syrie et en Irak, la création d’une armée unique de résistance dans la région, l’intégration civique des activités, la création d’un mécanisme punitif pour les pays non-coopératifs, le développement des infrastructures de renseignement contre la coalition saoudo-israélienne et l’enrayement des soi-disant modérés pro-occidentaux. »

En réaction à la décision du régime de Manama de déchoir de sa nationalité le leader religieux des chiites de Bahreïn, un casus belli selon l'Iran, le commandant des Forces Qods, le général Qassem Soleymani, a averti le régime bahreïni qu’il risquait d'affronter une résistance armée et la chute de la dynastie des Ale Khalifa s’il continuait à réprimer de la sorte, le peuple bahreïni.

Source:Pars today

Nucléaire: Kamalvandi dément l'existence d'un programme militaire iranien

Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l\'Organisation iranienne de l\'énergie atomique

Behrouz Kamalvandi, porte-parole de l’Agence de l’énergie atomique d’Iran, a réagi à un article publié dans la rubrique de la politique étrangère du quotidien Wall Street Journal sur une possible dimension militaire du programme nucléaire civil de l'Iran.

"Après les prélèvements réalisés par les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique et la visite de son directeur général à Parchin, le dossier d'une possible dimension militaire (PDM) dans le programme nucléaire iranien a été clos. Par conséquent, toute tentative pour remettre en avant ce dossier serait vaine", a déclaré M. Kamalvandi.

Il a ajouté que la publication par certains médias occidentaux de faux rapports à ce sujet ne changerait pas les réalités. M. Kamalvandi a insisté sur le fait qu'avec les résultats des enquêtes menées par les inspecteurs onusiens, ce dossier était clos, et que ceux qui tentent encore d'en tirer profit ne font que perdre leur temps.

L'auteur de l'article du quotidien Wall Street Journal a cité des anciennes et actuelles autorités américaines, selon lesquels le président des États-Unis aurait été convaincu que les particules d’uranium, détectées au cours des prélèvements effectués l’année dernière sur le site de Parchin, près de Téhéran, seraient en rapport avec un projet de fabrication d’armes nucléaires, ce qui contredirait les déclarations des autorités iraniennes.

Source: Pars today

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents