L''Evangile de la femme de Jésus" vient-il d'un pornographe-escroc? - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


L''Evangile de la femme de Jésus" vient-il d'un pornographe-escroc?

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 21 Juin 2016, 03:36am

Catégories : #Evangile, #Faux, #Religion

© Photo. Pixabay

© Photo. Pixabay

L'''Évangile de la femme de Jésus" n'est probablement qu'un faux papyrus, a déclaré Karen King, la professeure en religion à Harvard qui l'avait présenté en 2012. Ses origines ainsi que des nouveaux faits concernant son apparition font fortement douter de son authenticité.

En 2012, Karen King, professeure de l'Université Harvard, avait affirmé détenir un fragment de papyrus en langue copte capable de lever un coin du voile sur la vie privée de Jésus. Le document avait été confié à la chercheuse par un collectionneur privé désireux de conserver l’anonymat afin qu'elle le traduise.

Une courte phrase, lisible dans les lignes en copte du papyrus, attire particulièrement l'attention des chercheurs spécialisés sur la Bible: "Jésus leur a dit: Ma femme". En outre, le texte fait mention du nom Marie d'où un rapprochement possible avec Marie Madeleine.

En 2015, les scientifiques ont analysé l'encre du fragment de papyrus présumé être une traduction copte du IVe siècle et ont conclu que "L’Évangile de la femme de Jésus" n’était pas un faux.

Pourtant, cette conclusion n'avait pas persuadé tous les historiens. Certains scientifiques remarquent qu'il est facile de se procurer des feuilles de papyrus ancien sur le marché. De même, ils précisent que les analyses chimiques de l'encre ne prouvent qu'une composition similaire à l'encre ancienne, une substance simple à fabriquer avec de la suie de bougie et de l'huile.

Aujourd'hui, de nouveaux éléments indiquent que le papyrus ne serait certainement pas authentique. Une longue enquête d'Ariel Sabar, de The Atlantic, revient aux sources de ce papyrus.

De nombreux critiques avaient montré des erreurs de grammaire dans la formulation du papyrus qui auraient indiqué qu'il n'était pas authentique.

Le propriétaire du manuscrit, qui l'a confié à Mme King, et dont elle n'avait pas bien précisé les sources, est l’Allemand Walter Fritz qui a un passé controversé. Il a fait des études d'égyptologie à l'Université libre de Berlin où il a eu de bons résultats mais n'a jamais fini son diplôme.

Le 15 juin, Walter Fritz a déclaré à un correspondent de la revue The Atlantic qu'il était propriétaire du papyrus qu'il avait acheté chez un commerçant américain, Hans-Ulrich Laukamp, en 1999. Ce dernier avait lui-même acquis le papyrus à Potsdam, en Allemagne communiste, en 1963.

Finalement, les journalistes ont appris qu'en 1995 Walter Fritz a fondé la société Nefer Art vendant des œuvres d'art antiques.

Sa réputation a été entachée par le fait qu'il a lancé plusieurs sites porno sur lesquels il publiait notamment des vidéos de sa femme avec d'autres hommes.

Ayant appris tous ces faits, la chercheuse Karen King a déclaré que Walter Fritz lui avait menti sur les origines du papyrus et que le document serait finalement un faux.

https://fr.sputniknews.com/culture/201606201026004940-evangile-femme-jesus-faux/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents