Jean Marie Michel Mokoko, le casse-tête chinois de sassou nguesso! +De l'insoumission et de la Révolte! (mis à jour en continu) - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Jean Marie Michel Mokoko, le casse-tête chinois de sassou nguesso! +De l'insoumission et de la Révolte! (mis à jour en continu)

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 15 Juin 2016, 22:50pm

Catégories : #Politique internationale, #Congo

De l'insoumission et de la Révolte!

Les congolais ont rejeté Denis Sassou Nguesso lors de l'élection du 20/03/2016, mais ce dernier à fait un passage en force, en falsifiant les résultats de l'élection présidentielle à son profit, plongeant ainsi le Congo dans une grave crise socio-politique, qui a d'abord débuté par les bombardements dans le pool, puis par l'encerclement des opposants politiques et des militants qui contestaient les résultats truqués des élections du 20/03/2016.

le dernier forfait en date est l'arrestation du général Mokoko qui était qualifié pour le second tour de l'élection présidentielle.

Une arrestation arbitraire et dans fondement, si Mokoko était un putschiste, pourquoi la cour constitutionnelle l'a autorisé à concourir à l'élection présidentielle? ces accusations ineptes à l'endroit de Mokoko sont motivées par la volonté machiavélique de Denis Sassou Nguesso d'écarter un adversaire politique gênant.

En effet , il ne fait l'ombre d'aucun doute que Mokoko est plus populaire que sassou au Congo. Mokoko par sa détermination à ne pas reconnaître l'élection illégitime de sassou représente un obstacle majeur pour les ambitions monarchiques du dictateur sassou nguesso qui rêve en secret de céder son fauteuil à son fils Denis Christel Nguesso .
En arrêtant le général Mokoko, sassou à commis la faute de trop!

Dorénavant nous avons la preuve suprême s'il en fallait encore une , que sassou est un grand dictateur!
Fort de cet exemple, la communauté internationale sera sensibilisée, et elle isolera d'avantage le régime de sassou afin de l'étouffer.

le soutient de la communauté internationale au peuple congolais ne serait très efficace que si les congolais se mobilisent en interne.
En particulier ceux qui ont voté et qui se reconnaissent en Mokoko. Chaque congolais peut saboter le système en interne.

Du fonctionnaire qui se tourne les pouces au bureau dans une attitude de boycott passif,au chauffeur de locomotive qui tombe soudainement malade avant de prendre son service, a l'agent de la S.N.D.E et de la S.N.E, qui refuse d'interrompre la consommation des non-payeurs aux militaires et aux policiers qui refusent d'exécuter les ordres de leur hiérarchie, tous les congolais qui ne se reconnaissent pas dans le régime de sassou peuvent faire chacun à son niveau un acte de rébellion et de résistance pour paralyser le Congo et faire comprendre à sassou qu'ils ne veulent pas aller plus loin ensemble avec lui. sassou et sa famille ne peuvent pas faire fonctionner le congo ils ont besoin de tous les congolais pour faire fonctionner le Congo .
Le vrai pouvoir est entre les mains du peuple congolais, les congolais peuvent faire tomber sassou et son regime s'ils arrivent à vaincre leur peur, pour bloquer le pays!

Face à l'arrestation de Mokoko, les congolais doivent réagir, ils doivent adopter une attitude de résistance!
la fin de sassou est proche!
" On peut tromper une partie du peuple tout le temps,mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps! "

Elie SMITH

Le Général Jean Marie Michel Mokoko vient d'être transféré à la maison d'arrêt pour atteinte à la sûreté de l’État.Après avoir refusé de rencontrer Sassou m'indique une source interne.

Jean Dominique Okemba, Jean Francois Ndenguet et Victor Mouagni ont sabrer le champagne ce soir. Norbert Dabira est très déçu et inquiet de la situation du Général Mokoko. Philippe Obara sachant que le dossier Mokoko est monté de toute pièce a évité de vivre cette humiliation dictée par le pouvoir. Les autres Généraux du pouvoir ont joué aux observateurs avec le soucis que cela peut leur arriver demain.Sassou n'est pas éternel, il est à sa fin, Il s'est tiré une balle dans son pied

Le 16.06.2016

Le CONGO NGUIRISÉ, en mode DALLAS

Jean Marie Michel Mokoko, le casse-tête chinois de sassou nguesso! (mis à jour en continu)

J3M sera transféré demain à la maison d'arrêt.

Certains amis de la DGST nous disent que La celllule réservée pour le Général Mokoko à la maison d'Arret est empoisonnée... Demain, ne disons pas que nous ne le savions pas.

Elie SMITH

Jean Marie Michel Mokoko, le casse-tête chinois de sassou nguesso! +De l'insoumission et de la Révolte! (mis à jour en continu)

Le problème qui a conduit J3M à la DGST n'est pas celui de la fameuse cassette vidéo datée de 2007.

En effet, on lui reproche d'être au cœur d'un soit disant coup d’État qui devait avoir lieu après l'annonce de la désobéissance civile prônée par l'opposition. Les enquêteurs confirment que le matériel servant à déclencher ce pseudo coup d’État serait présentement au Gabon.

L'enquête se poursuit et demain à 10h, J3M qui réfute mordicus cette machination sera transféré à la maison d'Arrêt pour la poursuite de l'enquête.

Après J3M ils mettront la main sur Bowao et Okombi pour les mêmes faits.
D’après les enquêteurs, le matériel et les mercenaires devaient venir de la France via le Gabon... Mais ALi Bongo réfute tout ingérence et rejette ces accusations non fondées.

Dans la foulée, dans le montage machiavélique, Parfait Kolela sera jugé sur l'affaire Ntumi comme étant son complice, mais ne passerai pas par la case prison. Par contre, Ils vont l'emmerder, les enquêteurs mettront une pression sur lui dans le seul but inavoué d'accepter tout de Mr 8% afin de l'obliger à composer avec lui.

Elie SMITH

" la voix de Dieu est la voix du peuple " comme Dieu, l'expression du souverain primaire est immortelle, comme Dieu , l'expression du souverain primaire ne peut souffrir d'une quelconque contestation, elle ne peut être éclipsée, elle s'impose à tous.

Aujourd'hui, Jean Marie Michel Mokoko est le dépositaire de cette expression populaire souveraine , il incarne la voix du peuple donc celle de Dieu! en cela il est donc immortel dans tous les sens du terme. Et c'est précisément cette légitimité incontestable du général Mokoko qui pose d'énormes difficultés à Sassou Nguesso. En effet, ce dernier ne peut pas éclipser la légitimité de Mokoko. Pour tenter de se maintenir de force au pouvoir jusqu'à ce que son fils Christel Sassou soit prêt à le remplacer, Denis Sassou Nguesso devra choisir entre deux options qui sont en réalité des impasses.

La première option est celle de l'incarcération de Mokoko. cette option n'est pas viable à long terme, car emprisonner Mokoko à court,moyen, ou long terme ne fera que renforcer et accroître sa popularité .
Toute incarcération de Mokoko renforcera son statut d'icône démocratique qui lutte pour la libération de son peuple.

Pour résumer résumer, embastiller Mokoko, c'est en faire un futur Nelson Mandela!

La seconde option qui est celle de l'élimination physique de Mokoko, est également une impasse . Car au delà du fait qu'une élimination physique du général Mokoko l’élèvera au rang de Martyr éternel, cela participerait concomitamment à saper définitivement le peu de crédit dont dispose Sassou au niveau national et international. Si Sassou tue Mokoko, il sera isolé et rejeté par tout le monde, il deviendra un félon drapé à jamais du costume hideux de l'assassin crapuleux dont certains l'affublent déjà ! sans compter le fait que l'élimination physique de Mokoko le priverait à jamais d'un précieux partenaire de dialogue avec le quel il pourrait éventuellement prendre langue pour négocier une retraite politique sans trop de casse pour lui et sa famille.

De fait, si Sassou élimine physiquement Mokoko il signera sa propre mort politique!
En réalité, Sassou Nguesso est bloqué, cette ligature politique dont il est victime découle logiquement et simplement de son illégitimité. Sassou Nguesso n'a pas été élu par les congolais.
Dorénavant la seule solution qui reste à Sassou est d'annoncer sa retraite politique et de démissionner, afin que les congolais s'organisent pour mettre en place les conditions nécessaires à la réalisation d'une élection présidentielle libre , transparente et démocratique.

Elie SMITH

Facebook

Ça n'a pas duré, Okombi et Bowao sont désormais dans le collimateur de JDO, YOKA et Mr 8%. Ils les accusent (J3M, Okombi et Bowao) d'avoir voulu faire un coup d’État avec Loïc Le Floch Prigent, l'ami de Mr Ongonga. Mr 8% et Cie réitèrent que les mercenaires Français seraient déjà au Gabon. Pendant son récent séjour en Angola, Mr 8% en a profité pour en discuter avec ses pairs.

Jean-Claude GAKOSSO le Ministre des Affaires Étrangères de fait et Charles Richard MONDJO le Ministre de la Défense de fait, ont la lourde tâche de sensibiliser l'OIF, l'UA, l'UE, les USA et l'ONU, notamment la France.

Tout cela n'est qu'une machination du pouvoir de Brazzaville qui veut mettre le Général Mokoko, Okombi, Munari et Bowao hors du jeu politique. Tout ceci dans le seul but de ne pas aller au dialogue avec eux.

Elie SMITH

BOB EBAKA DÉCLARATION DU DR MICHEL ONDONGO MPANDI FACE L'ARRESTATION DU GÉNÉRAL MOKOKO.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents