Jazayeri: l’Iran fera regretter ses ennemis + Bouclier antimissile US: "On a essayé de nous duper" - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Jazayeri: l’Iran fera regretter ses ennemis + Bouclier antimissile US: "On a essayé de nous duper"

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 18 Juin 2016, 17:13pm

Catégories : #Politique internationale, #Iran, #Russie, #OTAN

Jazayeri: l’Iran fera regretter ses ennemis

Le général Seyyed Massoud Jazayeri, chef d’état-major adjoint des Forces armées de l\'Iran.

« L’Iran ne va pas se confiner à ses frontières et il a conçu et mis en application un système dissuasif », a déclaré le chef d’état-major adjoint des Forces armées.

Lors d’une interview exclusive accordée à l’agence de presse Tasnim, le général Seyyed Massoud Jazayeri, chef d’état-major adjoint des Forces armées, a déclaré que l’Iran ne disposait non seulement d’une puissance dissuasive mais encore d’une puissance dissuasive qui fera regretter l’ennemi.

« On dit que le renforcement de la puissance balistique entrave le progrès des relations diplomatiques mais ce n’est une blague car si nous sommes privés d’une capacité défensive et balistique, nous serons foulés aux pieds dans ce monde si injuste. Si un jour, nous exposons nos capacités militaires, cela va surprendre le monde qui se demandera comment de tels progrès ont été possibles sous un régime draconien de sanctions. Nos capacités militaires se sont élargies et nous n’allons pas nous confiner à nos frontières.

Des lance-missiles dans un tunnel souterrain en Iran.

La question des missiles iraniens est sans cesse instrumentalisée par les médias à la solde des impérialiste et des sionistes et ce, alors que tous les pays disposent d’une capacité balistique et celle de l’Iran ne fait pas l’exception à la règle. Les Américains tentent de mettre l’Iran au ban des nations sous un prétexte ou un autre alors que tout ce que l’Iran veut est d’être un pays indépendant et de pouvoir se défendre. Tous les gouvernements ont le droit de se renforcer soit sur le plan scientifique ou technique soit sur le plan politique et diplomatique. La République islamique d’Iran est menacée sans répit par les Américains et les sionistes. Ces derniers affirment avoir toutes les options sur la table. Nos capacités balistiques n'ont d'ailleurs pas empêché les Etats-Unis, le régime israélien, certains pays européens et les régimes arabes fanatiques de nous menacer d’une agression militaire.

Toutes les capacités qu’un gouvernement acquiert sur les différents plans constituent les pièces d’un puzzle qui pourraient nous aider à être indépendant en matière de politique extérieure.

Jetant un coup d’œil au Moyen-Orient, en Asie de l’Ouest et en Afrique, il est facile de voir ce que font les Américains avec les peuples et les infrastructures des pays.

soldats iraniens défilent lors de la parade Jour de l'Armée à Téhéran le 17 Avril 2015

Dans un monde si cruel, il faut que nous nous équipions de capacités militaires et défensives et que nous ne cedions pas nos droits.

Nos ennemis dont et surtout les Américains, les sionistes et les Britanniques ne sont au courant que d’une petite partie de nos capacités militaires. Or cette petite partie suffit à dissuader bien nos ennemis.

La République islamique d’Iran n’a jamais déclenché, ne déclenche et ne déclenchera jamais une guerre. Ce principe fait partie de la doctrine défensive de l’Iran qui s'inspire de notre religion ».

http://parstoday.com/fr/news/iran-i4252-jazayeri_l%E2%80%99iran_fera_regretter_ses_ennemis

Bouclier antimissile US: "On a essayé de nous duper"

Les États-Unis poursuivent le déploiement de leur bouclier antimissile en Europe malgré l'absence de menace nucléaire iranienne.

La Russie avait raison d'estimer que le déploiement du bouclier antimissile américain en Europe représentait une menace pour elle, a déclaré le président russe Vladimir Poutine aux chefs des plus gros médias internationaux lors d'une rencontre dans le cadre du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Selon lui, les États-Unis poursuivent le déploiement de leur bouclier antimissile en Europe et ceci, malgré l'absence totale de menace nucléaire iranienne.

"Cela veut dire que nous avions raison lorsque nous disions qu'on nous trompait, qu'on n'était pas sincère avec nous se référant à la prétendue menace nucléaire iranienne qui nécessitait le déploiement du bouclier antimissile", a déclaré le chef de l’État russe.

"C'est un fait avéré: on a essayé, une fois de plus de nous duper", a souligné le président russe.

Il a aussi expliqué que Moscou était parfaitement au courant de l'année où les États-Unis s'équiperaient d'un nouveau missile d'une portée supérieure à 500 km. Dès lors, les États-Unis commenceront à menacer le potentiel nucléaire de la Russie.

"Et ils savent que nous savons", a dit le président Poutine.

Il a rappelé que la Russie a proposé à plusieurs reprises de coopérer, en vain.

"Vous pouvez me croire ou non, mais nous avions proposé plusieurs variantes concrètes de coopération. Elles ont toutes été rejetées", a déploré le chef de l’État russe.

https://fr.sputniknews.com/international/201606181025945415-russie-usa-bouclier/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents