Il est temps de quitter l'OTAN maintenant! Les Européens lancent une nouvelle campagne anti-guerre - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Il est temps de quitter l'OTAN maintenant! Les Européens lancent une nouvelle campagne anti-guerre

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 4 Juin 2016, 22:51pm

Catégories : #Politique internationale

© Sputnik/ Vladimir Pesnya

© Sputnik/ Vladimir Pesnya

Alors que les responsables de l'OTAN se préparent pour un sommet en Juillet à Varsovie, les militants sociaux européens et les hommes politiques de premier plan ont lancé une nouvelle campagne anti-OTAN, pour protester contre l'accumulation nucléaire du bloc et des provocations anti-Russie, a rapporté le journaliste français Karel Vereycken à Sputnik.

Au Sommet de Varsovie de l'OTAN 2016, qui aura lieu le 8-9 Juillet, la Pologne, "l'OTAN va entrer dans la prochaine phase de son évolution", selon le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg.

Selon le Secrétaire général, le renforcement de la présence de l'OTAN en Europe orientale, combiné avec la capacité de déployer ses forces rapidement vise à envoyer un message clair à la Russie.

«L'OTAN et l'UE sont complémentaires, et nous travaillons déjà ensemble plus étroitement que jamais auparavant", a déclaré M. Stoltenberg Poland.pl, ajoutant que les deux blocs mènent une politique coordonnée pour contrer la « menace » Russe.

"L'UE a fait des sanctions économiques, et l'OTAN a livré le plus grand renforcement de notre défense collective depuis la fin de la guerre froide», at-il souligné.

Toutefois, il serait exagéré de dire que les Européens ont accueilli à l'unanimité le sommet et son ordre du jour est controversé et provocateur.

Suite à l'annonce de la manifestation, des militants sociaux européens et les hommes politiques de premier plan ont élaboré une pétition intitulée «Le Sommet de Varsovie se prépare pour la guerre, il est temps de quitter l'OTAN maintenant!"

« Le prochain sommet de l'OTAN à Varsovie du 8 au 9 Juillet devrait être encore une autre provocation contre la Russie. Par cet appel, nous, soussignés, voulons dire « stop » à cette escalade nucléaire avant que l'irréparable se produit!" La pétition lue est traduite en langues allemande, italienne et française.

«Nous les soussignés voyons que l'OTAN mène une politique provocatrice de l’« encerclement », « les auteurs de la pétition continuent, en se référant à l'expansion continue de l'Alliance vers les frontières russes ; le déploiement du système de défense anti-missile Aegis en Roumanie, en Pologne, en Turquie et en Espagne ; le renforcement militaire de l'OTAN dans les pays baltes, la Pologne et la Roumanie ; et la création d'un « Front nordique » contre la Russie, composé du Danemark, de l'Islande et de la Norvège, ainsi que des partenaires de l'OTAN déclarés la Suède et la Finlande.

La pétition a attiré l'attention sur le fait que la modernisation des armes nucléaires par les États-Unis et le stationnement de nouvelles bombes nucléaires guidées B61-12 en Europe, constitue une menace grave pour la sécurité de l'UE, évoquant des souvenirs inquiétants de la crise des missiles cubains de 1962.

Elle exhorte les dirigeants européens à adopter une politique de la « chaise vide » lors du Sommet de l'OTAN de Varsovie de 2016 et de quitter l'Alliance, qui n'a plus de raison d'être, afin de mettre un terme à cette menace.

Les jeunes moldaves tiennent des banderolles anti-OTAN lors d'une manifestation dans la ville frontalière de Sculeni de la Moldavie, le mardi 3 mai 2016, contre les exercices militaires conjoints américano-moldave du 3 au 20 mai 2016, alors que seulement 20 pour cent des Moldaves acceptent de se joindre à l'alliance militaire. AP Photo/ Roveliu Bug

Karel Vereycken, journaliste français et fondateur de l'organisation Lyndon LaRouche-associated Agora Erasmus, co-parrain de la pétition, a mis en lumière l'initiative dans une interview avec Sputnik.

"La pétition vient d'être lancée, mais les signatures sont en provenance de l'ensemble du spectre politique et surtout des citoyens ordinaires", a déclaré Vereycken Sputnik jeudi.

"En Allemagne, la pétition, promue par Helga Zepp-LaRouche du parti Bueso réveille le mouvement de la paix qui a été mis en sommeil jusqu'à présent. Des rassemblements et des manifestations contre les déploiements de l'OTAN ont eu lieu à Ramstein et ailleurs", a-t-il souligné.

« En France, 700 personnes ont signé [la pétition] en quelques heures. Beaucoup de Français sont furieux que, après Sarkozy, Hollande ait fait que la France s’intègre encore plus dans l'OTAN. La pétition a également été signée par le candidat présidentiable de la gauche gaullienne Jacques Cheminade, qui a souligné dans une récente interview avec RT que la situation actuelle est « pire » que celle de la crise des missiles de Cuba, » a tenu à souligner le journaliste français.

"En Italie, la pétition promue par Movisol a été signée par l'ancien sénateur Lidia Menapace, un célèbre partisan anti-fasciste qui a récemment dénoncé la violation par Renzi de la Constitution italienne. Un autre partisan est Elena Fontana, anciene conseillère municipale de la ville de Chiari (Brescia), maintenant représentant les partis de centre-droit et le PdL (peuple de la liberté) de [Silvio] Berlusconi. Les signataires et les promoteurs de la pétition participeront avec d'autres acteurs du mouvement de la paix à une manifestation à Bologne organisée par Portico della Pace contre l'effort de modernisation nucléaire de l'OTAN, " a dit Vereycken à Sputnik.

"En Belgique, Agora Erasmus, un co-sponsor de la pétition, a participé à une manifestation similaire à Bruxelles. Plusieurs députés belges, qui ont signé une pétition antérieure contre la modernisation des armes nucléaires sur le sol belge, devraient signer la nouvelle pétition," a-t-il souligné.

Selon Karel Vereycken, une combinaison d'un système financier défaillant - "comme on le voit dans le cas de la Grèce" - avec un battement de tambour de plus en plus pour la guerre et une modernisation à grande échelle des armes nucléaires américaines stationnées en Europe, montre clairement que les dirigeants européens refusent de tirer les leçons de l'histoire.

Pendant ce temps, "l'OTAN est entrain de "jouer le "jeu dangereux de guerre sans réaliser que ce n'est pas un jeu," le journaliste a souligné, se référant à l'économiste suisse Gothard Frick, qui a écrit dans son article à la mi-mai pour le quotidien chinois Global Times, que ce n’est pas la Russie qui menace la paix aujourd'hui.

Le but de l'initiative actuelle est de ne pas avoir une « autre pétition », mais de susciter un large tollé général contre le compte à rebours pour la guerre qui, consciemment ou non, est en train de mettre la paix mondiale en grave danger, a souligné Vereycken.

Les Européens savent que la Russie ne pose aucun danger pour l'UE. Bruce Konviser de la Deutsche Welle a rapporté jeudi que la veille du sommet de l'OTAN "a eu du mal à assembler quatre bataillons pour protéger son flanc Est d'une éventuelle attaque russe."

"Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, et l'Allemagne hésitant, ont chacun accepté de diriger un bataillon multinational. Mais jusqu'à présent, d'autres acteurs majeurs de l'OTAN, la France et l'Italie sont réticents et rechignent à diriger le quatrième bataillon, écrit " Konviser, ajoutant que dans le même temps de nombreux États membres de l’Alliance sont «en deçà de leurs engagements économiques à l'OTAN.

L'Alliance a fait son temps, ayant perdu sa raison d'être dans les années 1990, lorsque ses adversaires - l'Union soviétique et le Pacte de Varsovie - ont cessé d'exister.

"Pour échapper au compte à rebours de la guerre nucléaire en cours, nous demandons à notre gouvernement de créer sans délai les conditions pour une nouvelle architecture mondiale de la paix et de la sécurité, sur la base de la coopération gagnant-gagnant proposé par les BRICS. L'Europe et les États-Unis devraient participer à cette coopération, dans leur propre intérêt. Les vastes efforts que nous avons fournis pour la guerre au 20e siècle, doivent être mobilisés aujourd'hui pour la paix et le développement mutuel! " souligne la pétition anti-OTAN.

Ekaterina BLINOVA

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: http://sputniknews.com/politics/20160602/1040675105/leave-nato-europeans-petition.html#ixzz4Adtsw2a1

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents