«Fille joufflue» ('Chubby Girl'): rencontrez le Xian Y-20 de la Chine, le plus grand avion militaire du monde - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


«Fille joufflue» ('Chubby Girl'): rencontrez le Xian Y-20 de la Chine, le plus grand avion militaire du monde

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 21 Juin 2016, 01:41am

Catégories : #Défense, #Chine

Sina.com

Sina.com

Les deux premiers avions de transport militaire Xian Y-20 ont été officiellement livrés à l'armée de l'air chinoise, ce qui en fait le plus grand avion militaire actuellement en production.

Plus tôt ce mois, Zhu Qian, chef de l'Aviation Industry Corporation of China (AVIC) a indiqué que Pékin envisage d'acquérir une vaste flotte d'avions de transport lourd, en plus de nouveaux chasseurs furtifs.

"Plus de 1000 Y-20s seront nécessaires," a-t-il dit aux journalistes.

La semaine dernière, les deux premiers ont été livrés à la Force aérienne de l'Armée de libération du peuple (PLAAF). Baptisée "Kunpeng" après l'oiseau géant de la mythologie chinoise, l'avion a aussi le surnom de "Chubby girl (Fille joufflue)."

Le Y-20 repose sur quatre turbo réacteurs Soloviev D-30 de fabrication russe. Avec une charge utile de 73 tonnes courtes, l'avion peut transporter du matériel militaire lourd, y compris le ZTZ99, le plus grand Tank de la Chine.

- Warfare Worldwide (@WarfareWW) Le 19 Juin 2016

Lorsque la cale est à sa capacité maximale, le plan a une portée de 2.800 miles. Avec 40 tonnes de fret, ce nombre augmente de façon spectaculaire, avec une gamme de 4.850 miles.

Bien que sa fonction principale soit le transport, le Y-20 peut également servir de centre de commandement stratégique capable de coordonner d'autres aéronefs dans le combat, et peut même fonctionner comme le ravitaillement pétrolier.

Les avions ont été livrés au 12ème régiment de la 4ème division de transport. D'autres Y-20 seront livrés dans les mois suivants, et pourraient finalement être utilisés dans la mer de Chine du Sud.

Dans un geste qui a contrarié les États-Unis et ses alliés du Pacifique, la Chine a construit une série d'îles artificielles dans l'archipel Spratly. Washington a accusé Pékin d'utiliser les installations pour établir une zone de défense aérienne, tandis que Pékin soutient qu'il a le droit de construire sur son propre territoire et que les îles seront utilisées principalement à des fins humanitaires.

Alors que la Chine revendique plus de la mer de Chine du Sud, il y a chevauchement des revendications par le Vietnam, Taiwan, les Philippines, la Malaisie et Brunei.

Les États-Unis n’ont pas de réclamations dans la région.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Spuniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents