Congo de Denis Sassou NGUESSO News en continu - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Congo de Denis Sassou NGUESSO News en continu

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 20 Juin 2016, 21:31pm

Catégories : #Congo, #Sassou NGUESSO, #Clan

Citation: "Le pouvoir quand on vous le confie, soit il vous rend fou, soit il vous rend intelligent." Denis Sassou NGUESSO dans son livre "Le manguier, le fleuve et la souris".

Drapeau de la République du Congo

Drapeau de la République du Congo

Le jardinier et une des connaissances (un jeune surnommé Katangais, les sources rapportent qu'il a été enlevé chez lui à 22h, dans la localité de Makabandilou) de Mr Okombi Salissa ont été arrêtés lundi 20 Juin, copieusement battus presque à mort et torturés à la Direction Générale de Surveillance du Territoire (DGST), afin qu’ils trahissent s’ils le savent le lieu où se trouverait André Okombi Salissa.

Mardi 21 Juin, ce sont les gardes qui ont été arrêtés par une centaine d'hommes armés. Le domicile qui se situe à proximité de l'Ambassade du Sud a été investi par ces hommes en mission et saccagé. Ils fouillent partout, espérant trouver des armes ou autre chose qui pourrait leur faciliter la tâche, pour ne pas qu'ils en inventent.

Ils vident même des bâches à eau. Ces hommes de mains sont des policiers et des miliciens qui opèrent illégallement, sans ordre de mission. Ils se sont installés dans la résidence principale et occupent aussi l'annexe pavillonaire situé juste en face de celle-ci.

Car les autorités en place qui poursuivent leur opération « Coller les affaires », ont lancé une traque contre André Okombi Salissa, qui refuse lui aussi de trahir le vote de la majorité du peuple dans les urnes en soutenant la forfaiture.

Une réunion du clan au pouvoir a été tenue samedi 18 juin, dont l’ordre du jour était de mettre en place un dispositif qui permettrait d’arrêter Charles Zacharie Bowao, de perquisitionner chez Clément Miérassa et sûrement y introduire des faux éléments comme pour tous les autres déjà emprisonnés pour l’arrêter avec des faux motifs.

Il était aussi question si la décision prise est exécutée à la lettre de convoquer Guy Parfait Kolelas au tribunal pour lui coller également sur le dos des faux motifs qui permettraient de l’arrêter.

Pourquoi diantre pour s'imposer le pouvoir qui dit avoir gagner avec un score de 60% des suffrages exprimés est-il devenu si répressif contre tous ses opposants? Il y a anguille sous roche. Car au lieu d'utiliser ses armes contre un peuple sans armes, il aurait mieux fait de l'appeler à la rescousse.

Or, le pouvoir veut absolument faire le vide autour de lui, en arrêtant, tuant, torturant ou intimidant, tous ceux qui sont hostiles à sa politique. Des sources concordantes indiquent la présence de commandos israéliens qui se trouveraient à 45 kms de Brazzaville.

Leur mission serait de procéder à des enlèvements de personnalités politiques de premier plan, en particulier Charles Zacharie Bowao, André Okombi Salissa, Guy Brice Parfait Kolelas, Clément Miérassa, Claudine MUNARI et quelques autres.

En outre, un cortège important de militaires lourdement armés se dirige vers Pointe-Noire. Celui-ci serait composé d’au moins 25 Bus, 10 Bj, 10 blindés et d’un nombre important de gros véhicules remplis de militaires, tous armés et appartiendraient au corps des bérets rouges.

Toujours à Pointe-Noire, à 4h du matin, au quartier Mpaka, la maison de Mr Christophe Madeke, ancien sous-Préfet de Makabana aurait été visitée par des éléments armés, une visite commanditée par le pouvoir en place, selon les sources. Celui-ci était directeur de Compagne d’André Okombi Salissa à Makabana dans le Niari. Heureusement pour lui, il était absent et ce serait son fils qui aurait été kidnappé et conduit à la Brigade de la Gendarmerie Territoriale de Mpita.

Il est d'ailleurs étonnant que le fils soit mêlé dans la responsabilité pénale de son père. Car en matière de droit dans un pays de droit, la responsabilité pénale est individuelle et non pas forcément collective. Le fils est-il suspecté de quelque chose dans cette affaire? Si comme le dit Monsieur Pierre Mabiala, Mr Madeke est suspecté de détournements de fonds quand il était en fonction, c'est lui qui doit rendre des comptes et non les membres de la famille.

Il y a en la matière abus de pouvoir et distorsion du droit.

Mr Madeke aurait un «Conflit antérieur» avec Pierre MABIALA, nouvellement nommé ministre de l'injustice, garde des sceaux, chargé d’assurer l’impunité sur les crimes commis par les autorités en place. Ce dernier est celui qui a demandé l’accélération de l’inculpation et de l’incarcération du Général Jean Marie Michel MOKOKO, vainqueur du premier tour de l’élection présidentielle du 20 Mars 2016.

Selon des sources l'opération "Coller les affaires" a encore de beaux jours devant elle. C'est un nouveau surveillant général qui a été envoyé à la maison d'arrêt de Brazzaville, il se nomme Olingou, neveu du Général Jean François NDENGUET, directeur général de la police.

C'est lui qui détient désormais entre ses mains les clés de la cellule 19 dans laquelle est enfermé l'ancien otage du pouvoir transformé en prisonnier, le Général Jean Marie Michel MOKOKO. Selon des sources, Monsieur Olingou reviendrait souvent dans la cellule le soir accompagné des éléments de la garde républicaine. Que viendraient-ils y faire? Des sources indiquent qu'ils auraient plutôt une mission d'empoisonnement, mais certains hommes préfèrent que MOKOKO soit déplacé à Tchambitso (OYO).

Jean de Dieu MOSSINGUE

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents