Congo Brazzaville : Sassou enferme le général Mokoko et renforce la sécurité du palais par des mercenaires (mis à jour) - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Congo Brazzaville : Sassou enferme le général Mokoko et renforce la sécurité du palais par des mercenaires (mis à jour)

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 22 Juin 2016, 03:26am

Catégories : #Congo, #Sassou, #MOKOKO, #mercenaires

Tout se passe après le mardi 14 juin 2016 où le Général Jean-Marie Michel Mokoko, l'homme qui réclame aussi la victoire des dernières élections au Congo Brazzaville se présente devant la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST) pour y être entendu après la volonté du pouvoir Sassou deux jours avant de le déférer de force devant le Parquet.

Selon plusieurs observateurs, les dés semblaient donc être pipés pour se débarrasser de l'homme (Mokoko) qui trouble le sommeil de Sassou N'Guesso depuis les dernières présidentielles au Congo.

Le verdict est connu, depuis jeudi 16 juin, le Général Mokoko est écroué à la maison d'arrêt de Brazzaville.
Un verdict que dénonce toute la classe politique de l'opposition Congolaise.

Une tension entre le pouvoir et l'opposition qui conduit le chef de l'Etat Congolais à renforcer sa sécurité au Palais.

Général Abdoulaye Miskine, ancien rebelle centrafricain, chef du FDPC (Front Démocratique pour le Peuple Centrafricain)

Général Abdoulaye Miskine, ancien rebelle centrafricain, chef du FDPC (Front Démocratique pour le Peuple Centrafricain)

Selon une source militaire bien introduite auprès de Sassou, c’est le Général Abdoulaye Miskine (Ancien chef rebelle) à qui Sassou fait appelle à Brazzaville. L’homme est à la tête de plus de 250 mercenaires maliens, ivoiriens, Guinéens et nigériens pour lui prêter main forte.

Pour mieux conduire sa mission, Le Général est hébergé dans une villa proche de l'église Fatima non loin de la résidence de Sassou à Mpila. Une vingtaine de ses mercenaires sont logés au quartier Tsinguidi (Potopoto) au domicile d'un certain Charles. Ce dernier ayant combattu en 1997.

Tous ces mercenaires sont habillés aux tenues de la Garde présidentielle de Sassou Nguesso.
Abdoulaye Bathily qui était l'envoyé de Ban Ki Moon au Congo pour suivre la crise post électorale est devenu l'émissaire de Sassou.

Le plus vieux chef d’État en exercice s’est aussi payé les services d'un ancien ambassadeur de la France au Congo, Jean Pierre Vidon. Ce dernier débauché par Sassou a désormais les poches pleines et bourlingue en France auprès du parti socialiste et des républicains de Sarkozy dans le but de convaincre la classe politique Française de tout faire pour adouber le régime illégitime brutal et illégal de Sassou.

Jean Chrésus,

Journaliste Indépendant Freelance

http://www.imatin.net/article/politique/congo-brazzaville-sassou-enferme-le-general-mokoko-et-renforce-la-securite-du-palais-par-des-mercenaires_39383_1466534514.html

Le général Abdoulaye Miskine est parmi ceux qui ont contribué à mettre la République centrafricaine à feu et à sang avec le lot des massacres qui ont suivi. Denis Sassou NGUESSO en fin "pacificateur" dans le bourbier centrafricain choisi par les instances internationales en profite, sans que l'ONU ou l'Union africaine ne lui tirent les oreilles.

Source image: afriquenewsinfo.net

Source image: afriquenewsinfo.net

Général Abdoulaye Miskine, ancien rebelle centrafricain, chef du FDPC (Front Démocratique pour le Peuple Centrafricain). Les mercenaires qu'il dirige sont à Brazzaville, Owando, Ollombo et d'autres localités du pays. On parle de 250 mercenaires, mais en réalité des milliers seront mobilisés par Sassou, en particulier, un contingent d'au moins 500 mercenaires en provenance du Soudan, sont attendus à OLLOMBO où ils attérrissent par vols spéciaux affrétés.

Des sources indiquent que par exemple au Soudan de Omar el-Béchir, il est parmi ceux qui financeraient pas moins de 6000 combattants (soudanais et Libyens en majorité). Les congolais dans ces groupes sont surtout en formation et d'ethnie MBOCHI, selon ses sources. Des sources indiquent aussi l'existence de mercenaires ukrainiens qui pilotent les hélicoptères, ougandais et burundais.

On comprend tout de suite pourquoi Denis Sassou NGUESSO construisait des aéroports et des routes, c'était pour préparer le massacre des populations sans armes. On comprend aussi pourquoi il tenait tant à se mêler au soi-disant dénouement des conflits, en fait pour que dans ses plans, les combattants et leaders soient captés par lui en vue d'une action future. Il s'est ainsi constitué un réseau de mercenaires, même parmi les terroristes.

Des sources signalent qu'à Makoua, village du Général Mokoko, les populations n'apprécient pas l'emprisonnement arbitraire de leur digne fils, le général Jean Marie Michel MOKOKO. Des tracts circulent appelant les populations à se révolter, s'agit-il d'une manipulation des hommes au pouvoir, afin de trouver motif de les massacrer, en leur collant sur le dos des faux motifs ou d'une initiative désespérée des populations locales face à un pouvoir autiste et brutal? A Makoua et à Edou, Sassou forme aussi des miliciens.

Source: MIRASTNEWS

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents