Affaires Général MOKOKO, Charles Zacharie BOWAO. Le régime exécute toujours le plan « coller les affaires ». - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Affaires Général MOKOKO, Charles Zacharie BOWAO. Le régime exécute toujours le plan « coller les affaires ».

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 14 Juin 2016, 23:27pm

Catégories : #Politique internationale, #Congo

Affaires Général MOKOKO, Charles Zacharie BOWAO. Le régime exécute toujours le plan « coller les affaires ».

Depuis l’Angola, Denis Sassou NGUESSO a demandé à la DGST (Direction générale de surveillance du territoire) de garder le général MOKOKO en détention, selon une source à la DGST. La police a été mobilisée dans toute la ville. Le directeur et le surveillant de la maison d'arrêt de Brazzaville ont été limogés. Motifs, ils ont permis à Charles Zacharie BOWAO de rendre visite aux prisonniers politiques.

Ce dernier a donc pu visiter Paulin MAKAYA, Jean NGOUABI, Anatole LIBONGO NGOKA et Marcel TSOUROU et d’autres. Pour éviter une révolte populaire, plus de 200 éléments ont été placés devant le domicile du Général MOKOKO, la zone est réquisitionnée par les services et transformée en camp de police.

Il semblerait que l’ancien ambassadeur de France était allé le rencontrer pour le convaincre d’accepter le hold-up électoral, mais le Général MOKOKO qui aime tellement la Nation congolaise et le peuple congolais, préfère être tué par un régime honni par la majorité de l’ensemble du peuple que de trahir l »expression du peuple dans les urnes.

Les avocats du Général MOKOKO sont repartis à la DGST pour lui apporter de quoi s’alimenter. Le Général MOKOKO devait sortir du bureau des enquêteurs de la DGST et rentrer chez lui, mais un coup de fil est venu du président depuis l'Angola pour le retenir dans les locaux.

Il semble que le président ait écourté son voyage à Luanda qui devrait prendre plus de temps pour l'intérêt du Congo et les forces sécuritaires qui le gardent étaient armées jusqu’aux dents pour régler définitivement l’affaire MOKOKO. Selon des sources, le Général Jean Marie Michel MOKOKO serait retenu en garde à vue et pourrait être déféré mercredi 15 juin 2016 à la maison d'arrêt de Brazzaville. Son tort est d’avoir obtenu 37% aux élections, arrivé en tête du premier tour.

Nous refusons avec la plus grande fermeté qu’un mal quelconque soit fait au Général MOKOKO, car nous sommes convaincus que ce Général serait le meilleur garant de la sécurité du Président Denis Sassou N’GUESSO et que celui-ci est arrivé en tête de l’élection présidentielle, malgré le hold-up qui a été opéré par les autorités actuelles.

Les congolais ne doivent pas utiliser les insultes pour parler aux autorités au pouvoir ou dénoncer leurs méfaits. Ils doivent plutôt raisonner et argumenter. Car quoi qu’il en soi, le président Denis Sassou NGUESSO est resté longtemps chef d’État, quoi qu’il n’ait pas accepté la dernière décision des urnes que nous n’apprécions pas ou aiit engagé des bombardements dans le Pool ou encore ruiné le pays.

Les congolais doivent retrouver leur sang-froid. Sans la raison, ils perdront tout, même si les hommes au pouvoir sont bouchés et sans pitié, car des prédateurs guettent et agissent...

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents