WikiLeaks révèle de nouveaux secrets du traité TiSA + Les USA tentent d'éloigner Pékin de Pyongyang - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


WikiLeaks révèle de nouveaux secrets du traité TiSA + Les USA tentent d'éloigner Pékin de Pyongyang

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 25 Mai 2016, 15:42pm

Catégories : #Economie, #Révélations, #Wikileaks

WikiLeaks révèle de nouveaux secrets du traité TiSA

© Photo. Jagz Mario

© Photo. Jagz Mario

Le site WikiLeaks a publié mercredi un nouveau lot de documents confidentiels concernant les négociations sur l'Accord sur le Commerce des Services (TiSA).

Le traité TiSA vise à libéraliser le commerce des services entre les États-Unis, l'Union européenne et d'autres pays. Ces parties représentent environ trois quarts des services mondiaux.

La nouvelle version du traité est complétée par une annexe, "précédemment inconnue" au chapitre de base du traité et qui concerne les entreprises d’État (SOE). Cette annexe vise à obliger les entreprises publiques à agir comme des entreprises privées, ce qui peut être considéré comme une étape de leur privatisation, selon WikiLeaks.

D'autres documents divulgués concernent les amendements à d'autres chapitres du traité, y compris ceux sur la réglementation intérieure, la transparence, les finances, les télécommunications et les services professionnels, le commerce électronique et le mouvement des personnes physiques.

Selon le site, les chapitres sur la réglementation et la transparence nationales mettent en lumière de nouvelles tentatives des sociétés internationales de déréglementer les marchés intérieurs.

23 États participent aux négociations sur ce traité qui se sont ouvertes en 2013. Au total rien moins que 16 séries de négociations se sont tenues sur les trois dernières années. Le projet de traité est protégé par copyright suite au dépôt des droits par les États-Unis, ce qui interdit sa diffusion ou sa publication partielle comme intégrale. En ce qui concerne la date butoir, elle n'est pas précisée, selon la Commission européenne.

WikiLeaks est une organisation non-gouvernementale fondée par Julian Assange en 2006 et dont l'objectif est de publier des documents ainsi que des analyses politiques et sociales à l'échelle internationale.

https://fr.sputniknews.com/international/201605251025290865-wikileaks-secrets-traite-tisa/

WikiLeaks divulgue le très secret Accord sur le commerce des services

Source: Reuters

Source: Reuters

Le site WikiLeaks a révélé mercredi 25 mai des documents classifiés de l'Accord sur le commerce des services (ACS), grand projet de traité secrètement négocié par les Etats-Unis, l’UE et 22 autres pays.

Ces documents comprennent un annexe classée et auparavant inconnue de l'ébauche de «texte principal» de l’ACS sur les entreprises publiques, qui impose des restrictions sans précédent sur ces entités, les forçant dans leur majorité à opérer comme des membres du secteur privé.

#TAFTA, #TISA, #TPP: ce que les #EtatsUnis négocient en secret http://t.co/KBJwJFRXUjpic.twitter.com/A2y3xzcDKA

Cette fuite montre comment l’ACS entend pousser en avant la «dérégulation» des grandes entreprises pénétrant les marchés à l’étranger.

Selon les documents, les règles négociées de l’ACS restreindraient la capacité des gouvernements à déterminer la taille et la croissance des activités et des entités économiques, empêchant les pays de limiter le poids des sociétés étrangères au sein de leurs marchés.

«Les provisions de l’ACS, dans leur forme actuelle, établiront un large éventail de bases pour la contestation des réglementations nationales par des entreprises, même celles dénuées de présence physique dans ces pays», a prévenu WikiLeaks.

Le site de révélations est allé jusqu’à noter que les propositions et le langage contenus dans le texte allaient dans le sens de ce qui est qualifié de «corporisation des services publics», à défaut de véritablement pouvoir verser dans la privatisation pure et simple.

De plus en plus de preuves apparaissent, indiquant que la privatisation des entreprises d’Etat induirait un surcoût pour les consommateurs. Par exemple, dans 34 pays-membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le prix moyen de l’énergie facturé par les sociétés privées est de 23,1% plus élevé que celui demandé par les entreprises publiques.

Lire aussi : le traité de libre-échange entre l’UE et les USA suscite des manifestations dans les deux ensembles

Malgré ces tendances alarmantes, la «corporisation» des services publics est, dans ces documents, justifiée au nom de l’efficacité, notamment en introduisant une concurrence plus systématique, a écrit WikiLeaks dans son analyse de l’annexe de l’ACS.

Plusieurs organisations de la société civile ont prévenu que, si les mesures proposées de l’ACS étaient approuvées, elles auraient un énorme impact sur la souveraineté nationale et la sécurité publique.

Le secret autour de l’accord et le processus de négociation incluant les grandes entreprises mais excluant largement la société civile, a été qualifié d’attaque contre la démocratie. Les documents de l’ACS sont censés demeurer secrets cinq ans après la finalisation de l’accord.

L’ACS est un des trois accords de commerce négociés en secret, s’ajoutant à l’accord du Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), et celui du Partenariat Trans-Pacifique (TPP). Pris dans leur ensemble, ces accords concernent entre 75% et 95% du PIB mondial.

https://francais.rt.com/international/21169-wikileaks-divulgue-texte-accord-acs

Les USA tentent d'éloigner Pékin de Pyongyang

© AP Photo/ Ng Han Guan, Pool

© AP Photo/ Ng Han Guan, Pool

Le secrétaire d’État américain John Kerry a prononcé un discours intéressant devant les journalistes à Hô-Chi-Minh-Ville, la plus grande ville du Vietnam. L'analyse de ses propos montre que Washington a changé de stratégie dans la région, sans toutefois renoncer à son rôle de leader de la région

John Kerry a essayé d'améliorer les relations entre la Chine et le Vietnam. Après avoir critiqué Pékin pour la militarisation de la mer de Chine Méridionale, M.Kerry a exhorté les Vietnamiens à ne pas considérer la Chine comme une menace pour les pays de la région.

"Nous saluons la croissance de la Chine forte qui se comporte comme un leader mondial, comme une superpuissance et qui remplit ses obligations", a-t-il dit.

Selon le secrétaire, la menace principale dans la région est la Corée du Nord et son dirigeant Kim Jong-un, dont l'activité est liée à la prolifération d'armes de destruction massive.

Cela laisse à entendre que les États-Unis ont déjà compris qu'ils ne seront pas capables de freiner le développement de la Chine ni d'empêcher qu'elle ne devienne un leader dans la région. Les États-Unis devront donc trouver un compromis avec la Chine sur le partage de la zone d'influence en Asie et dans le monde. C'est pourquoi les USA veulent créer les conditions les plus favorables. Ainsi essaient-ils de mettre le Vietnam dans leur jeu. Mais en ce qui concerne la Corée du Nord, ils pensent l'inverse. Ils pourraient trouver un compromis avec Pyongyang, s'ils lui proposaient de constituer une garantie de ne pas répéter l'exemple de l'Irak, de l'Afghanistan, de la Yougoslavie et de la Libye à son encontre.

Cependant, les élites américaines actuelles sont convaincues qu'il est inutile d'entamer le dialogue avec la Corée du Nord. Ainsi, les États-Unis la présentent comme une menace et introduisent des sanctions contre elle.

N'empêche que le pays se développe et que les USA ont besoin de trouver un autre moyen pour que les sanctions fonctionnent comme il se doit.

Il faut donc que la Chine arrête de la soutenir pour isoler totalement la Corée du Sud. C'était là l'idée indirecte de l'intervention de M.Kerry au Vietnam.

Il est peu probable que la Chine se laisse prendre par les États-Unis. Bien que Pyongyang soit un allié gênant, en tout cas c'est un allié dont l'économie commence à se développer et qui a des ambitions nucléaires.

https://fr.sputniknews.com/international/201605251025288669-usa-chine-coree-vietnam/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents