Syrie: la désinformation est entrée dans l’ADN des médias - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Syrie: la désinformation est entrée dans l’ADN des médias

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 29 Mai 2016, 23:23pm

Syrie: la désinformation est entrée dans l’ADN des médias

Dépêche d’agence sur les épouvantables attentats qui ont secoué la Syrie:

«Le régime syrien a été frappé en plein cœur hier par une série d’attentats revendiqués par le groupe djihadiste État islamique et qui ont fait 148 morts dans deux de ses fiefs de la région côtière.»

C’est si routinièrement ignoble, si ordinairement falsifié qu’on ne réagit même plus. Le public n’est qu’une oie qu’on gave. Et pourtant :

  • Ce n’est pas le régime qui est frappé au cœur, mais des gens. Qui aurait osé écrire : «Le gouvernement Hollande frappé au Bataclan?»
  • Ce ne sont pas des fiefs d’un clan ou d’une tribu, mais des villes faisant partie intégrante de l’Etat syrien, seul sujet reconnu en droit international.
  • Quels fiefs, d’ailleurs? La mort de 148 Syriens ne mérite même pas la mention des villes visées.

Si la presse syrienne avait titré en novembre dernier «130 morts dans un fief du régime Hollande», nos médias-tartuffes auraient dénoncé cette presse comme un vil outil de propagande. En sens inverse, que des êtres humains soient traités comme de simples pions, comme de la volaille, ne les dérange pas.

Le but d’un tel traitement de l’information n’est que trop clair — même si les exécutants n’en ont peut-être pas conscience: placer toute une population au ban de l’espèce humaine pour pouvoir l’occuper et la démembrer sans état d’âme.

Ah! Si ces petits kapos qui se disent journalistes pouvaient se regarder une fois dans un miroir…

Les terroristes du Front al-Nosra reçoivent de façon quotidienne des armes via la Turquie, a fait savoir l’état-major russe. Selon lui, le groupe lié à Al-Qaïda a utilisé la trêve entre gouvernement et rebelles pour renouveler les hostilités.

Le Front al-Nosra reste un important facteur de déstabilisation en Syrie, a indiqué le vendredi 27 mai le lieutenant-général Sergueï Rudskoy, chef du Commandement opérationnel des Forces armées russes.

«Damas est constamment bombardée depuis la Ghouta orientale. Il y a eu de nombreuses tentatives pour reprendre la centrale voisine de Homs et bloquer la route liant Alep et Damas. Le flot de camions transportant des armes et des munitions en provenance de Turquie continue, avec des passages frontaliers rapportés chaque jour», a-t-il confié.

Le général russe a ajouté que les attaques de ce groupe terroriste ont aussi été confirmées par d’autres Nations, qui confirment l’impact négatif du Front al-Nosra.

«Il est évident que le groupe terroriste, qui opère dans les provinces d’Alep et d’Idleb, est actuellement le principal obstacle au processus d’extension de la trêve vers de nouveaux territoires dans le Nord de la Syrie», a conclu Sergueï Rudskoy.

Le Front al-Nosra a bénéficié de la trêve parce que certains des territoires sous son contrôle se confondent avec ceux désignés comme tenus par les soi-disant rebelles modérés, qui eux sont exclus des campagnes de frappes aériennes russes, a-t-il souligné.

Un cessez-le-feu était entré en vigueur le 27 février mais il ne s’applique ni à Daesh ni au Front Al-Nosra ni aux autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’ONU qui poursuivent leurs violentes offensives. En une seule journée, le 23 mai, au moins 148 personnes ont péri suite à une série d’explosions revendiquées par Daesh dans deux villes de Syrie, Jablé et Tartous.

Source : RT

Nos médias traditionnels ont relayé les mensonges propagés par les groupes terroristes – qui agressent l’État syrien – et par les ONG qui les soutiennent

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents