Sénat : Vote en catimini de l’extermination des abeilles - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Sénat : Vote en catimini de l’extermination des abeilles

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 14 Mai 2016, 13:27pm

Par Francis Gruzelle

Rama Yade, ancienne administratrice du Sénat, et son mari Joseph Zimet, qui est à l’origine de la programmation de « Black M à Verdun », occultent, dans les médias, comme l’affaire Piquemal devant la justice, le « Verdun de l’Apiculture ». Des écrans de fumée médiatiques et diaboliques pour exterminer des milliards d’abeilles Françaises…. Selon le plan Le Foll.

Le Verdun de l’apiculture est passé inaperçu dans les médias. Pendant que la France se divise sur la venue de « Black M à Verdun », alors que le patron de la Mission du Centenaire de Verdun est un certain Joseph Zimet (source), militant socialiste de confession juive, qui n’est autre que le mari de Rama Yade, franc-maçonne sénégalaise à la taille de guêpe (lire aussi

Le 17 mars dernier, suite à l’engagement d’un certain nombre de médias, dont Riposte Laïque (http://ripostelaique.com/foll-beurre-tuant-9-milliards-dabeilles.html), des principaux syndicats de défense de l’apiculture, dont l’Abeille Ardéchoise et Drômoise : défense des abeilles, des apiculteurs , tard dans la nuit, l’Assemblée Nationale avait adopté l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018. Deux heures de débats pour une interdiction obtenue à l’arrachée, grâce à l’engagement des députés qui se battent aux côtés des apiculteurs, depuis plus d’un an. Après deux heures de débats, les élus ont acté l’interdiction par 30 voix contre 28.

 

Cette victoire précaire a été bradée par plusieurs centaines de sénateurs soudoyés par les multinationales Américaines, Suisses, Allemandes, qui fabriquent les pesticides et insecticides les plus dangereux de la planète. Comme dans Star War, la masque de l’infâme Sénat est tombé. « Ils ont pris modèle sur Jérôme Cahuzac » lâchait, hier, un apiculteur désabusé ayant perdu 90 % de ses colonies d’abeilles.

Les « sénateurs prédateurs des abeilles » occasionnent plus de dégâts dans les ruches Françaises que les ours bruns dont ils ont voté et financé la réimplantation en France, il y a quelques années.

Néonicotinoïdes : pour les sénateurs grassement surpayés, la survie des abeilles ne compte pas

Le 12 mai 2016, dans le cadre des discussions sur la loi biodiversité, les sénateurs ont pour la deuxième fois refusé d’interdire les insecticides néonicotinoïdes, qui ont détruit plusieurs millions de ruches en France.

L’Union Nationale de l’Apiculture Française dénonce avec colère le vote d’un Sénat pathétique, composé de plusieurs centaines de retraités de la politique, grassement surpayés, empreints d’une vision passéiste de l’agriculture et gangrené par les lobbies.

Au lieu de prendre la décision claire, légitime et responsable d’interdire ces produits, les sénateurs ont préféré s’en remettre à l’ANSES pour que celle-ci retire éventuellement l’autorisation sur tel ou tel usage, avec telle ou telle molécule, au cas par cas…

En réalité, l’agenda indiqué, 2016 et 2018, n’engage en rien l’ANSES et procède seulement d’un artifice de communication pour masquer le lamentable manque de courage du Sénat.Hormis les firmes et les sénateurs acquis à leurs causes, plus personne ne nie les impacts des insecticides néonicotinoïdes sur les abeilles et l’environnement, surtout pas la communauté scientifique dont l’unanimité sur le sujet est aujourd’hui incontestable (1).Les sénateurs prétendent que l’interdiction de ces pesticides engendrerait des conséquences graves sur les rendements de l’agriculture alors que de nombreuses études démontrent qu’il n’y a pas de différences de rendement entre cultures traitées et non-traitées (2). Pourtant une réflexion tournée vers l’agronomie auraient dû les conduire à se poser la question des conséquences du maintien de ces produits sur les rendements agricoles, en raison de leur impact négatif sur la faune pollinisatrice. Car la valeur économique mondiale de la pollinisation est estimée à plus de 153 milliards d’euros par an et 85% des espèces cultivées en Europe dépendent des abeilles.

En France, 15 000 apiculteurs ont disparu ces dix dernières années, 70 % des abeilles ont été anéanties et exterminées ces dernières années, et les derniers essaims d’abeilles vont souvent se poser sur la sépulture de leur maître !

Pour Gilles Lanio, Président de l’Union Nationale de l’Apiculture Française, « Compte tenu de la multitude et de la convergence des éléments scientifiques, comment le Sénat peut-il se retrancher derrière « la science » pour refuser d’interdire ces produits ? Le Sénat reste dramatiquement coincé dans des modèles d’agriculture obsolètes en guerre avec le vivant et demeure aveugle face au foisonnement d’initiatives qui prouvent qu’il est possible de se passer de ces pesticides (3 et 4). Depuis 1995, 300 000 ruches périssent chaque année en France et ces pesticides en sont en grande partie responsables. Si la Commission Mixte Paritaire ou l’Assemblée Nationale ne corrigent pas le tir, l’hécatombe va se poursuivre et des centaines de milliers de colonies vont périr au grand dam des apiculteurs.
Mais pour les sénateurs, ce n’est pas grave… ».

L’UNAF restera extrêmement attentive à la suite des discussions en commission mixte paritaire, fin mai. Cette dernière devra tenter de trouver un compromis sur le sujet entre l’interdiction par les députés en 2018 et le vote d’aujourd’hui par le Sénat.

Le vrai Verdun, « le Verdun de l’apiculture » illustre la décomposition de la société politique Française, la mise à mort, par quelques centaines de nantis surpayés et inutiles, de l’agriculture et de l’apiculture Françaises. Des élus nationaux confinés dans « ce machin » (le Sénat) que le Général de Gaulle voulait supprimer, par référendum, en 1969, pour éviter les désastres qui surviennent aujourd’hui.

 

Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Lire aussi ces articles qui constituent un complément d’information :

http://ripostelaique.com/ardeche-le-maire-dannonay-interdit-lislamiste-integriste-omar-erkat.html

http://ripostelaique.com/exclusif-orphelinats-galere-de-noel-enfants-places.html

http://ripostelaique.com/migrants-lardeche-francis-gruzelle-denonce-mensonges-de-letat.html

 

http://ripostelaique.com/exclusif-la-mort-en-direct-de-reem-hassan-assassinee-par-daech-trahie-par-la-france-et-les-usa.html

http://ripostelaique.com/insecticides-degelee-royal-foll.html

(1) Publications scientifiques sur les impacts environnementaux de
ces produits :
http://www.unafapiculture.info/IMG/pdf/commun_neonicotinoidesetenvironnement
_042016_vdef.pdf

(2)
<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des
_042016_vdef.pdf>
http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_
042016_vdef.pdf

(3)
<http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des
_042016_vdef.pdf>
http://www.unaf-apiculture.info/IMG/pdf/commun_alternativesneonicotinoi_des_
042016_vdef.pdf

(4) <http://www.certifiedbeefriendly.org>
www.certifiedbeefriendly.org

http://ripostelaique.com/senat-vote-en-catimini-de-lextermination-des-abeilles.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents