S. Nasrallah : la région face à une escalade, Daesh sur le point de disparaitre + Journal TV de Syrie du 25.05.2016 - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


S. Nasrallah : la région face à une escalade, Daesh sur le point de disparaitre + Journal TV de Syrie du 25.05.2016

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 25 Mai 2016, 23:15pm

Catégories : #Politique internationale

Journal TV de Syrie du 25.05.2016

Le secrétaire général du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a mis en garde contre une hausse des hostilités dans la région, et ce jusqu’à l’avènement de l’échéance électorale américaine, le mois d'octobre prochain.

Lors d’un discours retransmis via écran, à partir de la localité Nabichite dans la Békaa, à l’occasion de la fête de la résistance et de la libération qui commémore tous les 25 mai le retrait israélien du Sud Liban en l’an 2000, le commandant de la Résistance islamique a rappelé que l’administration américaine a besoin d’une escalade qui puisse lui servir dans les urnes et garantir sa préservation au pouvoir.

« Les forces de l’axe de la résistance devraient rester aux aguets, et être prêtes à affronter tous les défis pour préserver les acquis et avorter les manœuvres des ennemis », a-t-il clamé.

Assurant toutefois que la fin de Daesh, « le groupe le plus féroce de tous » est en train de sonner.

Sayed Nasrallah a adressé la parole au peuple palestinien en particulier, le mettant en garde contre les efforts de certains protagonistes régionaux qui voudraient exploiter les quiproquos qui règnent dans la région pour transformer Israël en un ami et un allié. « Notre peuple en Palestine, ne misez plus jamais sur ceux qui vous ont toujours été infidèles durant ces 70 dernières années », leur a-t-il conseillé, assurant que « leur salut réside dans leur unité, leur résistance et leur persévérance ».

« La résistance, la Syrie et l’Iran resteront à jamais à vos côtés », leur a-t-il également garanti.

Selon lui, le dénouement des conflits régionaux seront surement à l’avantage de la cause palestinienne.

"L'Axe de la Résistance dans la région ne sera pas vaincu . Il triomphera et la cause palestinienne redeviendra la seule cause, et la cause centrale de la région", a-t-il affirmé.

Durant son intervention, sayed Nasrallah a analysé les résultats du scrutin municipal libanais, tout en appelant à l’organisation des élections législatives et présidentielles. Pas question selon lui de proroger le mandat du Parlement actuel même si une nouvelle loi électorale n’est pas votée.

Il a également mis l’accent sur l’importance de la célébration de la victoire contre l’ennemi sioniste, dans un but éducatif entre autre. "Il s'agit d'apprendre aux générations futures comment affronter les défis et les dangers qui guettent la patrie...il y va pour notre intérêt pour le présent et le futur...c'est ainsi que font les grandes puissances", a-t-il affirmé

 

Les principaux points de ce discours

Mes félicitations les plus sincères pour cette victoire historique la fête de la résistance et de la libération

Mes félicitations aussi pour la commémoration de la naissance du sauveur de l’humanité, notre souverain l’Imam Mahdi, le petit fils du prophète, que Dieu accélère sa parousie.

Dans mon discours, je vais aborder plusieurs thèmes : je vais parler bien entendu de cette occasion, puis des élections municipales. J’évoquerai aussi les élections législatives et présidentielles et enfin j’aurai un mot rapide sur la conjoncture régionale

Une fête nationale pour tous

En ce jour, nous voulu célébrer cette fête aux côtés de notre commandant, le secrétaire général martyr du Hezbollah, sayed Abbas Moussaoui, de son épouse la martyre Oum Yasser et de son fils martyr Hussein, sans oublier les autres martyrs de la localité de Nabichite, et des autres régions de la Bekaa.

Nous avons voulu venir cette terre fidèle et honorable pour commémorer cette occasion

Le lien avec les martyrs est essentiel, et nous insistons chaque année pour célébrer cette commémoration. Ceci donne le signe que nous sommes un peuple vivant, une nation attachée et fière de son histoire, sa culture ses exploits, ses victoires, ses martyrs et ses sacrifices, et qu’elle compte inculquer cette culture et cette fierté à ses enfants et à toutes les générations futures.

Le 9 mai dernier, la Russie a fêté la commémoration 71 de la victoire nationale contre l’armée nazie. C’est ainsi que font les gouvernements mondiaux lorsqu’ils réalisent une grande victoire, ils la fêtent au niveau de toute la patrie et l’inculque dans le conscient de leur peuple…

Cet exploit fait partie de notre passé certes, mais il trace aussi les voies notre avenir. Cette victoire est un enseignement qui profitera aux générations futures pour apprendre à affronter les défis et les dangers et surtout à savoir profiter des occasions qui se présentent pour réaliser des exploits...

Chaque année, nous appelons tous les libanais à se comporter avec cette occasion comme une journée nationale et comme une victoire pour tous

En l’an 2000, nous avions offert cette victoire à tous les libanais, à tous les palestiniens, à tous les arabes, à tous les musulmans, voire à tous les peuples libres de ce monde. Jamais nous ne l’avons monopolisée et ne cesserons d’en appeler à la célébrer comme une fête nationale...

Je remercie notre Premier ministre M. Tamma Salam pour avoir consacré ce jour de 25 mai comme un jour de congé national et pour avoir demandé aux établissements scolaires de consacrer les premières heures d’enseignement du jeudi pour parler de la libération.

Nous nous adressons à tous les libanais qui ignorent ce jour et refusent d’admettre sa grandiose et son importance et leur demandons de mettre de côté leur rivalité politique et partisane, et leur fanatisme confessionnel ou sectaire et de réviser leurs points de vue à l’encontre de cette occasion, que nous souhaitons qu’elle devienne une fête nationale et immortelle pour notre peuple.

Une célébration pour le présent et l'avenir

Pourquoi insister sur cette célébration ? Pour sa valeur nationale, civilisationnelle et culturelle avant même d’être politique…

Aujourd’hui en 2016, nous avons une nouvelle génération qui s’intéresse à ce qui se passe dans la région. Certains étaient encore jeunes lors de cet exploit en 2000, et n’en sont pas conscients. D’autres ne l’ont pas vécu et ne savent pas ce qui s’est passé…

Cette étape regorgeait de dangers et de défis pour les Libanais et le Liban en général, et surtout pour les habitants de son sud. L’ampleur des sacrifices consentis à cette époque devrait être inculquée à ces générations …

Nous aussi avons besoin de réviser cette phase pour en tirer les leçons pour l’avenir, car les défis qui nous guettent nécessitent que nous soyons toujours armés de savoir, de foi, de volonté, de persévérance, de résistance…

Il faut que les medias mémorisent cette étape et exposent les raisons de la défaite israélienne humiliante : comment une armée invincible s’est transformée en une armée qui batte en retraite... et les conséquences de cette victoire sur le Liban, la Palestine, la région voire sur la totalité du conflit et sur lu projet sioniste dans la région, …

Cette expérience mérite de rester vivante dans la mémoire et dans les esprits.

Il faut en retenir certains points essentiels:

Premièrement : que l’ennemi israélien usurpateur a depuis sa création et jusqu'à nos jours, commis les pires massacres, exécuté sans cesse ses projets d’occupation, et infligé sans pitié les pires humiliations à nos peuples. Sans oublier les centaines de milliers de gens qu’il a fait prisonniers, les guerres innombrables qu’il a déclenchées, les infrastructures qu’il a bombardées, les localités et les villages qu’il a détruits et les convois interminables de gens déplacés et réfugiés qu’il a causés...

Les noms des martyrs et des mutilés, toujours vivants parmi nous, sont connus de tous…

Hélas certains veulent que les Libanais oublient les crimes terroristes d’Israël..

Il faut aussi rappeler qu’Israël est l’ennemi principal car il ne cessera jamais d’ambitionner d’usurper nos richesses, nos ressources et nos terres. Sachant que d’aucuns voudraient le transformer en un allié…

Notre peuple au Liban comme en Palestine croit sincèrement que la seule voie pour restituer nos territoires, pour ramener la stabilité et la sécurité n’est autre qu’une résistance totale et entière. Une résistance dans toutes ses dimensions, dans tous les domaines : militaire, politique, médiatique, économique, social…

Elle le restera ainsi tant que la trahison arabe se poursuivra.

Nous avons réalisé la victoire grâce aux sacrifices importants qui ont été consentis par les différents partis et organisations et par notre peuple patient et persévérant. Personne ne peut prétendre nous avoir assistés dans cette victoire.

Nous la devons à Dieu seulement et à la patience de notre peuple et à son action assidue. C’est l’illustration de la promesse divine accordée à tous les combattants et à tous ceux qui se sont sacrifiés et qui ont patienté.

Nous, au Liban, nous pouvons à travers notre équation « Résistance, Peuple et Armée » protéger et défendre notre pays et garder la tête haute...

Oui, ce sont ces valeurs grandioses qu'il fait inculquer à la nouvelle génération, elles sont utiles aussi bien pour notre présent que pour notre avenir.

 

Une sécurité qui n'est pas donnée

Dimanche dernier, il y a eu des élections municipales au sud du Liban. Constatez qu’elles se sont déroulées en toute sécurité et stabilité tout au long de la frontière. C’est la première fois cette région se trouve dans une situation pareille. Depuis l’implantation d’Israël, elle faisait l’objet de frappes et de bombardements israéliens réguliers …

Cette sécurité dont jouit le sud ne lui a pas été donnée ou offerte gratuitement.

Elle n’est pas le fruit des efforts de la Ligue arabe, ni du Conseil de sécurité ni de l’Union européenne... Elle est le fruit des sacrifices consentis par d’innombrables mouvements et factions. Elle est le fruit du sang des martyrs, des souffrances et des endurances des détenus et de ceux qui ont été blessés puis mutilés. Elle s’est faite de la patience de ceux qui ont maintes fois perdu leurs maisons, qu’ils ont vue détruites et ravagées, et de ceux qui n’ont de cesse été déplacés…

Ce n’est certainement pas un acquis gratuit, pendu aux discours pompeux et trompeurs… mais c’est le fuit d’une action résistante assidue, persévérée, de longue haleine, émaillée de douleurs et de sacrifices…

Allez voir dans toutes les localités de cette région de la Békaa, vous trouverez que leurs cimetières regorgent de tombeaux de martyrs. Il en est ainsi pour le sud-Liban, pour la Banlieue-sud et pour d’autres…

Ceci est le fruit la Grace Divine, celle que Dieu accorde à ceux ont observé ses préceptes et se sont fiés uniquement à Lui. Dieu accorde sa victoire à ceux qui lui sont fidèles… Sayed Abbas Moussawi l'a toujours su. Il a toujours promis la victoire imminente, alors que les données sur le terrain ne semblaient pas du tout avantageuses à cette époque. Il avait la foi dans la Parole Divine, dans les Promesses de Dieu…

Il faudrait consolider notre confiance en Dieu, en nous-mêmes et en nos propres capacités. Nous tous, toutes les catégories confondues, pouvons défendre notre pays, garder la tête haute et faire face à tous les dangers...

Que personne ne démoralise les gens en leur disant que nous avons besoin de garanties de l’extérieur. De qui voudraient-ils obtenir des garanties ? Des USA, de l’Occident, des pays arabes qui ont tous sacrifié nos peuples sous l’autel de leurs intérêts, de leurs trônes et de leur haine exécrable …

Oui certes, de nos jours, l’équation qui a donné au Liban sa puissance est visée plus que jamais. Elle l’est depuis plusieurs années au Liban. ..

Certains au Liban ne veulent pas d’une armée puissante et efficace… Au niveau du peuple, les incitations aux haines inter confessionnelles battent leur plein pour le déchirer. Et la Résistance aussi a son compte de ces manœuvres…

Or, nous avons tous besoin de préserver nous facteurs de puissance…

Mêmes ceux qui ne croient en notre projet, ils devraient s’abstenir de comploter contre l’armée et le peuple libanais.

Il faut ne pas oublier, sur le plan national libanais, que nous avons toujours des terres sous occupation : les fermes de Chébaa, les hauteurs de Kfar Chouba ...

Et nous avons encore des personnes dont le sort est toujours inconnu, des dépouilles de martyrs qui sont aussi entre les mains de l’ennemi.

Et puis, il y a aussi une responsabilité libanaise à l’encontre de 4 diplomates iraniens, enlevés dans les années 80 du siècle dernier par les Israéliens et dont le sort n’a pas encore été élucidé…

Hélas, dès lors la trahison arabe perdure, nous sommes témoins de crises déclenchées et de complicité internationale à l'avantage d'Israël

Un mot au peuple palestinien

Et puis j’ai un mot à dire au peuple palestinien

En l’an 2000, nous lui avons offert la victoire. A ce moment il était le plus heureux de notre victoire parce qu’il a vu de ses propres yeux comment son pire ennemi qui est la source de tous ses malheurs a été défait et humilié…

Je voudrais m’adresser à eux pour les mettre en garde contre tous ceux qui veulent profiter de la confusion qui règne dans la région et changer la direction de la bataille, pour transformer Israël en un allié… je vous demande de ne pas miser sur tous ceux qui vous ont toujours trahi durant des décennies, durant ces 70 années, et ne comptez jamais sur eux

Notre peuple en Palestine, votre salut réside dans votre unité, votre résistance et votre persévérance..

Tous ceux qui ont été avec vous au Liban, en Iran, en Syrie resteront avec vous quelques soient les ambigüités…

Et je vous assure en toute sérénité que dans cette bataille dans la région, l’axe de la Resistance ne sera jamais vaincu et la cause palestinienne redeviendra la cause centrale, la seule cause de la région.

La Békaa : la nouvelle ligne frontale de la bataille

Je voudrais revenir sur la question pour laquelle nous avons décidé de commémorer la victoire cette année dans la Békaa.

Lors de la lutte contre l’ennemi sioniste au sud, cette région a été la base arrière de la Resistance. Elle y a participé dans toutes ses étapes et y a investi toutes ses capacités. Raison pour laquelle elle est intrinsèquement liée à la victoire de la résistance, dont elle a préservé les réalisations après l’an 2000.

Cette terre fidèle, qui restera fidèle à jamais est désormais ces quelques années le front de bataille face à l’autre danger qui menace notre pays, le danger takfiriste qui éprouve la Syrie… La Békaa se trouve désormais sur les premières lignes,…, et c’est elle qui défend tout le Liban

Tous les martyrs qui ont succombé ces années et dont le dernier est le commandant martyr Moustafa Noureddine ont défendu tout le Liban et le protège toujours du danger takfiriste. Les victoires qu’ils réalisent nous feront avancer vers la victoire finale inchallah

Municipales : une alliance Hezbollah-Amal

Un mot sur les élections municipales : je renouvelle mes remerciements à toutes les régions : la Békaa, le Hermel, Beyrouth, le Mont-Liban, le sud du Liban et Nabatiyyeh pour leur grande participation au scrutin

D’autant que les résultats, hormis quelques exceptions, rendent compte d’une victoire écrasante en ce qui concerne l’alliance entre le Hezbollah et le mouvement Amal.

Cette alliance fait l’objet de critiques dans certains medias ces derniers jours. Pourtant, une lecture objective confirme sa fermeté.

Tous savent très bien que les élections municipales sont les plus difficiles en raison des imbrications familiales, claniques, partisanes et confessionnelles qu’elles impliquent…

Que deux mouvements politiques puissent réaliser une telle échéance aussi compliquée et avec une aussi grande réussite est l’illustration que leur alliance est solide…

Sachant que les comités chargés de la campagne ont réalisé tout ce travail en l’espace de quelques semaines alors que les gens n’étaient pas enthousiastes au début. Des listes ont été formées dans des centaines de localités.

Toutes les municipalités des grandes localités ont été remportées par nos listes. Il en est de même pour les villages hormis deux cas. Des dizaines de localités et de villages ont donné d’avance la victoire aux listes Hezbollah-Amal, pour absence de liste adverse

C’est l’illustration que le Hezbollah et le mouvement Amal jouissent d’une assise populaire incontestable.

Jamais dans toute cette échéance, jamais l’arme du Hezbollah n’a été impliquée, alors qu’on ne cesse de nous faire chanter avec. Dans certains cas, des individus ont insisté pour se porter candidat individuellement, personne ne les a dissuadés.

Oui c’est vrai nous avons évité de nous impliquer dans quelques villages où la situation nous est apparue bien compliquée…

Dans les médias, certains se plaisent à mettre en exergue les petits cas, pour en faire toute une affaire et parler d’une crise de relation ou de confiance...

Cette alliance entre le Hezbollah et le mouvement Amal garde à l’exploit de la victoire tout son éclat. Imaginez que chacun de nous, Hezbollah ou Amal ait dressé sa liste électorale à part, imaginez ce qui aurait pu en découler dans l’état actuel des choses, et dans les circonstances que traverse notre région…

De toute évidence, le taux de participation est important : sachant que de nombreux libanais se trouvent à l’étranger, sachant que dans la plupart des cas, il n’y avait pas eu de liste rivales …

La plus haute participation a été enregistrée à Baalbek, avec près de 60%. Ceci devrait être bien lu et estimé à sa juste valeur…

La responsablilité des élus

Sur les municipalités, il reste deux choses à dire : la première est qu’il est du devoir des religieux, des partis, des élites et des notables d’œuvrer pour unir les gens. Dans certains cas, les séquelles causées par cette échéance semblent malsaines. Tous sont responsables pour rassembler toutes les factions. Les municipales sont terminées. Il ne faut surtout pas tisser des animosités et des rivalités sur ses résultats…

La deuxième chose à dire est la suivante : Les conseils municipaux élus se trouvent désormais dans la cercle de responsabilité, c’est-à-dire qu’ils seront surveillés de près dans le but d’évaluer leur performance et de vérifier qu’ils vont faire de leur mieux pour une meilleure productivité

Les membres des conseils municipaux sont responsables devant les gens qui leur ont voté, devant les forces politiques qui les ont listés, devant les institutions étatiques dans lesquels ils opèrent et surtout devant Dieu. Ils devront Lui rendre compte, le jour de la résurrection et du Jugement. Sachez que vous serez questionné sur les postes que vous occupez et les responsabilités qui en incombent.

POur une nouvelle loi électorale

L’un des résultats des élections municipales est qu’elles ont réglé un problème : celui lié à la situation sécuritaire et celui de la prorogation du Parlement.

Les municipales sont certes plus compliquées mais elles se sont faites dans les meilleurs délais et les meilleures conditions.

Concernant la loi électorale, nous en réclamons une nouvelle. Le chef du parlement M. Nabih Berri déploie des efforts pour cela. Nous ne soutenons pas du tout la loi en vigueur depuis les années 60.

Une nouvelle loi basée sur la distribution proportionnelle est ce qu’il y a de mieux.

Deux mots clés là-dessus : le passage à l’Etat, la reconstitution des pouvoirs, les élections présidentielles, tout cela dépend de cette nouvelle loi électorale proportionnelle qui garantit la plus large représentativité possible.

Pourtant, cette loi fera baisser au Hezbollah le nombre de ses membres dans son bloc parlementaire


Plus de prorogation du parlement


Certains ne cessent de critiquer la dualité chiite qu’ils accusent d’être éliminatrice pour les autres chiites.

Ceux-là mêmes insistent en revanche sur l’unicité de leur représentativité de leur communauté dans toutes les régions

Ils refusent la proportionnalité car ils veulent s’accaparer la représentation de leur communauté car ils ont peur que d’autres protagonistes ne soient présentés sous la coupe du Parlement.

Une loi proportionnelle ressuscite la vie politique et encourage tous les partis à participer massivement aux échéances électorales…

Sinon, ce sont les efforts de monopolisation du pouvoir qui auront le dessus…

Mais sachez que lorsque prendra fin la durée de ce conseil, nous sommes pour la tenue des élections législatives et refusons une nouvelle prorogation du parlement libanais.

Nous soutenons aussi la tenue des présidentielles avant ou même après... Il faut que les deux scrutins aient lieu.

Pour le report de la présidentielle, certains veulent en imputer la responsabilité au Hezbollah. Cela fait partie de la guerre psychologique menée contre nous et des pressions exercées contre nous pour que nous renoncions à nos engagements moraux et politiques et cela, le Hezbollah ne la fera jamais. Toutes ces accusations seront inutiles.

Celui qui voudrait que l’échéance présidentielle se fasse dans les plus brefs délais, il devrait se concerter avec les autres et non tourner le dos. Il n’en découlera rien du tout.


Les prémisses d'une victoire en Syrie et en Irak

Un dernier mot sur la conjoncture régionale actuelle, il faut être vigilant et prudent face aux événements qui vont surgir. Jusqu’au mois d’octobre, date des élections présidentielles américaines, la région traversera une escalade de violences. Chaque fois qu'il y une échéance présidentielle, du sang doit couler pour avoir des cartes électorales en faveur de ses urnes.

L’administration démocrate américaine actuelle a besoin de réalisations politiques et militaires pour en profiter dans la bataille électorale.

Que dieu vienne en aide à cette région et à ses peuples.

Où peuvent aller les choses ?

Il est claire que l’administration américaine ne cherche pas des réalisations qui soient pour les intérêts des peuples mais à leurs dépens. Elle voudrait exercer des pressions pour offrir des victoires à sa politique incompatible avec ses intérêts. Ce qui veut dire que la région se dirige vers davantage de pression et d’escalade, et ce dans plusieurs de ses théâtres.

Les forces de l’axe de la résistance devraient rester aux aguets, et être prêtes à affronter tous les défis pour préserver les acquis et avorter les manœuvres des ennemis .

Chaque protagoniste restera attaché à ses cartes en attendant les élections et dans la perspective des prochaines négociations. En Syrie, il n’y a pas de nouveau rendez-vous de négociations. La trêve est menacée et les groupes armés œuvrent pour la faire avorter. En politique, les choses stagnent. Il faudra s’attendre à de nouvelles voitures piégées impitoyables comme cela s’est passé à Jableh et Tartous .La situation en Syrie n’est pas claire.

En Irak, le bataille a été lancée et va se poursuivre…

Dans les deux cas, les prémisses d’une victoire sont visibles


Le début de la fin de Daesh


Et Daesh, ce groupe le plus sanguinaire et le plus féroce, mais dont l’esprit se trouve dans d’autres groupuscules, est au début de sa fin. Inchallah.

Au Yémen, malgré les négociations du Koweït, les attroupements ne manquent pas à la frontière

Et en Palestine, tout le monde se met à analyser le fait que l’arrogant Lieberman est désormais ministre de la guerre dans le cabinet de Netanyahu. Ceci nécessite une lecture. Je ne veux pas anticiper les événements.

Tout ce qui se passe actuellement au Moyen-Orient, que ce soit en Libye, en passant par l’Egypte, sans oublier l’Algérie et ailleurs nous pousse à faire preuve d’une grande prudence, d’un sens parfait de responsabilité et surtout de non renoncement.

Cette étape trace le destin du Liban, de la Syrie, de l‘Irak, du Yémen, du Bahreïn, de la Palestine, pour des dizaines voire pour de centaines d’années. La neutralité, la paresse ou le prétexte de manquer de vision seront fatidiques. Allez chercher la vérité pour affronter les évolutions de la région. Demandez l’aide de Dieu pour voir les choses plus claires.

Vous saurez quelle est la véritable nature de la bataille en cours.

(…)

Dans cette région frappée par un ouragan immense, nous avons réussi à préserver notre pays et devons le faire encore plus.

En ce jour de la résistance et de la victoire, nous renouvelons notre allégeance et notre promesse pour préserver le legs des martyrs et poursuivre la Resistance. Nous produirons les victoires, l’une après l’autre, quelque soient les sacrifices et poursuivrons le chemin jusqu’à la victoire finale : une victoire qui éradiqua à jamais les menaces takfiriste et sioniste et permettra aux peuples d'édifier leurs Etats, de vivre ensemble, et d’exercer leur liberté et leur culture.

C’est la promesse de Dieu à tous les déshéritées, et à tous les combattants. Une part a été réalisée le 25 mais 2000. Elle s’accomplira un jour qui ne devrait plus tarder à venir. Inchallah.

FIN

 

Source: almanar

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents