News du Congo-Brazzaville (mis à jour en continu) - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


News du Congo-Brazzaville (mis à jour en continu)

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 23 Mai 2016, 14:22pm

Catégories : #Politique internationale

Dominique Strauss Khan

Dominique Strauss Khan

Dominique Strauss Khan est au Congo-Brazzaville, pour quelles raisons en ces moments de profonds troubles politiques ; est-il invité par le pouvoir en place ?

C’est depuis vendredi dernier qu’il a foulé le sol congolais en atterrissant par le vol de Air France à Pointe-Noire, capitale économique et productrice d’hydrocarbures. Il est logé à la Villa Madiba, l'hôtel le plus cher de la ville de Pointe-Noire..

Le coup d’État ou hold-up électoral est-il profitable aux hommes au pouvoir ?

L’Hotel Azur de Pointe-Noire licencie. De nombreux licenciements sont opérés dans plusieurs entreprises. Le secteur hôtelier de la ville Océane Pointe-Noire est atteint, l'hôtel Azur de madame Potignon à Pointe-Noire se débarrasse d’une partie de son personnel. De nombreuses entreprises dans le secteur pétrolier comme BosCongo vont licencier.

Il est certain que la crise politique qui perdure impacte directement le système économique et le pays risque d’être à genoux d’ici peu, avec les nombreuses incartades dans la gestion des affaires du pays (Détournements de fonds, transferts illicites de capitaux, corruption aggravée, mauvaise gestion, mauvaises politiques…). Le pays court un énorme risque de tomber en faillite.

Est-ce pour tenter de redresser la barre que l’on a fait appel aux services de Dominique Strauss Khan ou est-il parti pour affaires personnelles ?

Le Général Jean-Marie Michel MOKOKO est toujours en résidence surveillée. Certaines parties comme la délégation conduite par l'ancien ambassadeur de France Jean Pierre VIDON lui demandent de s'exiler en France ou ailleurs et de reconnaître la "victoire" électorale de Denis Sassou N'GUESSO qui n'aurait obtenu que 8 % des suffrages au premier tour contre 37 % pour le Général MOKOKO, selon les résultats de la Commission technique électorale de l'opposition congolaise qui s'appuie sur les procès-verbaux. Le Général MOKOKO refuse de tordre la vérité des urnes et préfère rester au Congo.

Suite à la décision de MOKOKO de refuer cette reconnaissance, le pouvoir en place a accru la pression sur le Général en demandant à tous ses voisins de quitter le quartier, afin de laisser plus de marges de manoeuvrabilité aux hommes du pouvoir. Le Général a été privé de médicaments et de nourriture, il réclame depuis au moins trois semaines d'être visité par la Croix rouge, mais les autorités congolaises tardent à donner leur aval. Pourtant la délégation de la France a été autorisée à le rencontrer. Cela donne l'impression d'une complicité explicite ou implicite de la France dans l'accomplissement du hold-up électoral.

Le ministre Akouala négocie avec l'Italie

News du Congo-Brazzaville (mis à jour en continu)

Le Ministre Alain Akouala Atipault a tenu une audience avec l'ambassadeur d'Italie pour trouver un accord susceptible de permettre aux entreprises italiennes d'investir au Congo dans les zones économiques spécialisées (ZES). Si l’Italie s’appuie sur l’indice de corruption au Congo, ce pays s’apercevra que 80% des entreprises basées au Congo réalisent d’énormes pertes en raison des nombreuses coupures d’électricité. Heureusement que certaines d’entre elles utilisent souvent des groupes électrogènes pour pallier à cette carence et limiter l’ampleur des pertes.

Au Congo gangréné par la corruption, il faut 160 jours pour créer une entreprise. La seule option viable qui reste à l’Italie serait sûrement d’investir dans l’exploitation des mines et la production d’autres matières premières comme le café et le cacao, car l’industrie réclame une disponibilité quasi-ininterrompue de l’énergie nécessaire. L’Italie, pays de l’UE frappée durement par la crise, est prise au collet par un chômage élevé et une dette importante, ne peut se permettre des investissements très risqués.

Avis de grève

Avis de grève

Selon des sources, comme pour certains salariés, les étudiants de l'université Marien NGOUABI n’auraient pas perçu leurs bourses depuis 10 mois, la grogne monte.

Etudiants de la faculté des lettres et sciences humaines en grève au Congo-Brazzaville.Mardi 24/05/16 -Image : @ BrazzaNewsEtudiants de la faculté des lettres et sciences humaines en grève au Congo-Brazzaville.Mardi 24/05/16 -Image : @ BrazzaNews

Etudiants de la faculté des lettres et sciences humaines en grève au Congo-Brazzaville.Mardi 24/05/16 -Image : @ BrazzaNews

Il ne faudrait pas s'étonner que si la grève se durcit, qu'il y ait des blessés et des morts, après une sévère répression.

Un cessez-le-feu est-il entrain d’être négocié au Congo-Brazzaville ?

Gustave N’TONDO

Gustave N’TONDO

Gustave N’TONDO aurait été mandaté pour signer un cessez-le-feu avec les autorités politiques de Brazzaville.

L’homme de confiance de Ntumi serait arrivé à Brazzaville au moment même où le renforcement des effectifs des miliciens du pouvoir basés à Tchambitso ont été constatés dans le Pool. De même, une rumeur insistante véhicule l’information selon laquelle, des hauts gradés des forces de sécurité nationales auraient été faits prisonniers par les miliciens ninjas, lors d’un piège qui leur aurait été tendu par les hommes du pasteur NTUMI.

En effet, un certain nombre d’éléments des forces de sécurité auraient auparavant été blessés (dont un certain Mubenda qui aurait semble-t-il eu des jambes coupées par un milicien ninja nsiloulou nommé NTOMBARI) et tués (comme parait-il le fils du Général Nianga MBOUALA (à vérifier)), d'autres comme le Général Nianga MBOUALA (à vérifier) seraient capturés lors de sérieux accrochages vers la localité de Mindouli. Les sources indiquent que deux hélicoptères auraient été détruits.

Le Général Nianga MBOUALA (béret rouge) avec le président Denis Sassou NGUESSO.

Le Général Nianga MBOUALA (béret rouge) avec le président Denis Sassou NGUESSO.

Les captifs auraient été utilisés comme appâts par les miliciens nsiloulou pour tendre ce piège, notamment en simulant une fausse capture de NTUMI, président du CNR. Venus sur place en hélicoptères chercher leurs faux captifs, les pilotes ukrainiens et les hauts gradés auraient été encerclés et arrêtés par les miliciens de N’TUMI.

GUSTAVE N'TONDO a déclaré que c'est Paul Marie M'pouélé son ami, qui aurait organisé les pourparlers, en qualité de "facilitateur" désigné par le ministre de l’intérieur Raymond Zéphirin MBOULOU. Cette décision aurait été prise, suite à une traque infructueuse de Ntumi (Frédéric Bintsamou), dans le but soit de le capturer, soit de le tuer.

Selon des sources, le général Guy Blanchard Okoï se serait rendu personnellement à Mindouli et Mayama Dimanche 22 Mai pour s’enquérir de l’évolution de la situation sur place et tenter s’il y a lieu, de rétablir éventuellement le dialogue avec les proches de Ntumi, en particulier avec le docteur Gozardio, frère de N’TUMI.

Après la diabolisation de N’TUMI avec la fermeture de son église, la suspension de ses activités politique et le bombardement de certaines localités du Pool, ayant occasionnés de nombreux morts, blessés et dégâts matériels, le pouvoir s’est-il rendu compte de son erreur ou tente-t-il devant le cul de sac de reculer pour mieux sauter en tendant à son tour un piège à N’TUMI pour le sortir de sa cachette et le localiser ? S’agirait-il d’un véritable cessez-le-feu avec l’ouverture de vraies négociations ?

NTUMI interrogé par Elie SMITH dans une vidéo-audio diffusée dans la nuit de mardi 24 au mercredi 25 mai, dit que NTONDO a été enlevé et retrouvé par la suite grâce à des multiples interventions.

Affaire à suivre...

MIRASTNEWS

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents