Les Photos d’ONG "Prouvent" que le bombardement russe présumé sur Idlib date d’il y a 6 mois - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Les Photos d’ONG "Prouvent" que le bombardement russe présumé sur Idlib date d’il y a 6 mois

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 31 Mai 2016, 19:16pm

Catégories : #Politique internationale

© REUTERS/ Khalil Ashawi

© REUTERS/ Khalil Ashawi

L'Observatoire syrien pour les droits de l'homme basé au Royaume-Uni a accusé les forces aérospatiales russes d’avoir mené des frappes aériennes à Idlib, il semble que le groupe a de nouveau parlé avant d'obtenir la droiture des faits comme exactement la même photo a été d'abord utilisée par Al-Jazeera il y a six mois.

Reuters a rapporté en citant l'Observatoire syrien pour les droits de l'homme au Royaume-Uni que les forces aérospatiales russes avaient prétendument menées des frappes aériennes à Idlib.

Le ministère russe de la Défense a nié avoir mené un tel bombardement par des jets russes, qui n'ont pas effectué toutes les opérations dans la province syrienne d'Idlib, a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense russe, le Major-gén. Igor Konashenkov mardi.

 

La soi-disant photo du "raid aérien russe sur Idlib" la nuit dernière a été, en fait, d'abord utilisée par @AlJazeera il y a 6 mois pic.twitter.com/LyVkQUvI0w

- Ambassade de Russie, Royaume-Uni (@RussianEmbassy) 31 mai 2016

 

"Il n'y avait ni tâches militaires ni frappes aériennes par jets russes dans la province de Idlib», a déclaré Konashenkov.

La photo d'un soi-disant "raid aérien russe sur Idlib 'était en fait d'abord utilisée par Al Jazeera il y a six mois.

 © Photo: Aljazeera Screenshot of the article's headline. Screenshot of the article's headline © Photo. Aljazeera Titre de l'article paru le 30 novembre 2015

© Photo: Aljazeera Screenshot of the article's headline. Screenshot of the article's headline © Photo. Aljazeera Titre de l'article paru le 30 novembre 2015

La photo a été utilisée par Al-Jazeera le 30 Novembre 2015, dans un un article publié par Diana Al Rifai. Dans l'article, il avait été rapporté qu’une boulangerie créée par la plus grande organisation humanitaire de la Turquie, l'IHH, avait été ciblée par des frappes aériennes prétendument russes à Idlib.

 © Photo: Aljazeera Screenshot of the article's headline

© Photo: Aljazeera Screenshot of the article's headline

La Russie a été blâmée par des militants de l'opposition syrienne pour les attaques qui ont laissé 44 morts.

Ce n’est pas la première fois que la Russie a été blâmée pour des attaques qu'elle n'a pas effectué.

En Septembre 2015, la preuve a émergé montrant que les «Casques blancs», une organisation controversée quasi humanitaire fabriquait des «preuves» de la participation «catastrophique» de la Russie en Syrie.

L'organisation avait publié une photo sur son compte Twitter, représentant une fille avec des saignements affirmant que la pauvre enfant a été blessée ainsi qu'un certain nombre de civils au cours de la frappe aérienne russe lancée le 30 Septembre.

Cependant, la fausse déclaration a été immédiatement exposée: les utilisateurs de Twitter ont découvert que la photo de la jeune fille blessée a été effectivement prise le 25 Septembre 2015, soit cinq jours avant les bombardements en question.

Les Casques blancs dans leur hâte de pointer du doigt Moscou ont réussi à tweeter sur les frappes aériennes de la Russie plusieurs heures avant que le Parlement russe autorise effectivement l'utilisation de la Force aérienne en Syrie.

À l'époque, la journaliste d'investigation et militante pacifiste Vanessa Beeley avait souligné que les Casques blancs (anciennement appelée la défense civile de Syrie) n'ont pas été créés par des Syriens et ne fonctionne certainement pas dans l'intérêt de la Syrie.

Financé par le Royaume-Uni, les États-Unis et la partie de l'opposition syrienne nommée Conseil National Syrien (CNS), une organisation controversée travaillant principalement avec l'infâme groupe rebelle Jabat al-Nusra, affilié al-Qaïda.

Les «Casques blancs diabolisent le gouvernement Assad et encouragent une intervention directe étrangère", a déclaré Beeley à Sputnik.

Les médias occidentaux ont également présenté les opérations russes anti-Daesh en Syrie comme les leur.

Retour en Février 2016, la Chaîne de télévision France 2 avait montré des images d'avions russes bombardant Daesh, prétendant qu’elles étaient le travail de la coalition internationale menée par les USA. Les médias financés par l'Etat français ont également accusé Moscou de ne pas bombarder Daesh et de "viser des civils" tout en montrant des images, initialement publiées par le Ministère de la Défense russe.

France 2 n’est pas le seul média qui a utilisé des images de frappes aériennes russes pour vanter les actions de la coalition américaine anti-Daesh. En Novembre dernier, l'émission de télévision américaine PBS NewsHour avait montré une vidéo des avions russes frappant les installations de stockage de pétrole de Daesh et avait affirmé que c’était le travail des avions américains. En Décembre, Euronews avait fait la même chose.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: http://sputniknews.com/middleeast/20160531/1040559835/russia-idlib-airstrikes-blame.html

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents