LA THERAPIE : L'HOMME NOIR ! LES INVENTIONS DES NOIRS !!! + La Véritable Histoire Du Peuple Négro-Africain Cachée Par Les Occidentaux! - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


LA THERAPIE : L'HOMME NOIR ! LES INVENTIONS DES NOIRS !!! + La Véritable Histoire Du Peuple Négro-Africain Cachée Par Les Occidentaux!

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 15 Mai 2016, 14:43pm

LA THÉRAPIE : L'HOMME NOIR ! LES INVENTIONS DES NOIRS !!!

"Si vous n'étudiez pas le racisme (la suprématie blanche), ce que c'est réellement et comment il opère, tout ce que vous croirez comprendre sur le monde, ne fera que vous jeter dans la confusion." Neely Fuller.

L'Afrique souffre à cause des vendus Africains qui sont prêts à tuer leurs frères et sœurs Africains pour les beaux yeux des occidentaux ! Nos dirigeants Africains doivent cesser d'adhérer à les loges maçonniques car il n'y a rien de bon dans ces carcans mentaux !

« Aujourd’hui, écrit le Prince Dika-Akwa, le chercheur africain, le chercheur occidental de

l’époque de la décolonisation ne sauraient avoir la prétention d’avancer la science dans la connaissance de l’Afrique, s’ils continuent à ignorer l’expérience propre à l’Afrique, les racines socio-épistémologiques de son savoir spécifique, la logique interne qui sous-tend le développement de ses sociétés et l’indissociabilité des phases « traditionnelle » et « moderne » de celle-ci. »

Cette « expérience propre à l’Afrique » mérite un examen plus approfondi de ses bases ontologiques. Celles-ci font encore défaut dans les recherches et dévoilent, pour ainsi dire, un déficit de rigueur que l’observe dans les tâches d’encadrement et de performation des étudiants. Il est temps que la recherche en Afrique noire sorte de sa torpeur sociologique. Il y a quelques années, nous sommes intervenus dans ce sens en soulignant les causes de tant d’errances épistémologiques. Elles sont les suivantes :

– le handicap psychosociologique né de la (trop) grande influence des présupposés épistémologiques de la rationalité dominante ;

– la forte parcellisation des disciplines universitaires et la difficulté conjointe d’une herméneutique du savoir africain ;

– le conformisme analytique des recherches universitaires souvent empreintes de mandarinat intellectuel ;

– la crétinisation d’une sociologie appauvrie par la méconnaissance d’une histoire et d’une culture africaines authentiques, objectives et cohérentes. » (3)

Nous n’avons pas changé d’avis. Nous pensons que la question de la méthode d’accès à la rationalité africaine impose une révision du cadre « classique » de la démarche analytique. La grande problématique est donc la suivante : quel système de visées cognitives et normatives peut permettre d’appréhender les phénomènes sociaux avec le maximum d’efficience ? Peut-on en confronter la dynamique introspective à la science de la complexité qui se fait ?

En engageant une telle problématique, nous mettons en conflit (salutaire) la domination cognitive de la logique « classique » et la sollicitation eschatologique du

sacré africain (finalité universelle).

Il est impératif, même du point de vue de la simple analyse, de resituer un tel débat au niveau des logiques de construction paradigmatique (occidentale et africaine) et celui du sens à donner à leur affrontement séculaire. Un examen de leurs séquences organisatrices, sur les plans à la fois anthropologique, historique, ontologique et religieux s’impose.

La Véritable Histoire Du Peuple Négro-Africain Cachée Par Les Occidentaux! À Faire Circuler!!!

L’histoire est à la fois l’étude des faits, des événements du passé. L'histoire est un récit, elle est la construction d'une image du passé par des historiens et historiennes qui tentent de décrire, d'expliquer ou de faire revivre des temps révolus. Ce récit historique n'est pas construit par intuition intellectuelle, mais à partir de sources. L'histoire s'attache avec ces sources à reconstruire plusieurs pans du passé.

Avoir recours au passé kemite à pour but de secouer, réactiver, galvaniser la fierté de l’africain afin qu’il se décide à retrouver sa dignité perdue, sa culture et son identité pour reconstruire son avenir qui l'interpelle afin de mettre un terme à la castration et à l’aliénation mentale et spirituelle donc il fait l’objet depuis 1000 ans. Et faire face aussi une fois pour toute à cette idéologie stupide et nauséabonde occidentale qui véhicule encore aujourd’hui l’idée que l’homme africain est un singe qui descend des arbres des forets denses d’Afrique.

Nous savons tous que l’Europe a réussi à installer dans la tête des africains une acceptation de leur supposée supériorité. L’enfant africain qui grandi avec ce complexe d´infériorité comprend que l'aspiration d'une personne c'est de grandir et grandir veut dire partir du bas vers le haut, grandir veut dire quitter la marche sur les 4 pattes pour se mettre debout, grandir veut aussi dire, partir du Sud(Afrique) prétendument pauvre, démuni, meurtri en bas vers le nord en haut(Europe), symbole de réussite et du bien-être(Jean Jean-Paul Pougala).

Une société qui ne maîtrise pas ses programmes scolaires, la transmission de son savoir, sa culture et son mode de pensée philosophique est une société qui navigue à vue et qui est prête à se prostituer avec des gens venus d’ailleurs. C’est à dire baisser son pantalon face des promesses sans lendemains des marchands d’illusions. Les africains doivent apprendre à s’aimer pour pouvoir défendre, leur dignité et leurs terres berceau de la civilisation universelle.

"Tant que les lions(Kemites) n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur(occident). “

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents