La France revendique des Îles Africaines riches en gisements d’hydrocarbures de 300 milliards de dollars - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


La France revendique des Îles Africaines riches en gisements d’hydrocarbures de 300 milliards de dollars

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 26 Mai 2016, 00:09am

Catégories : #Hydrocarbures, #Afrique, #France

101ND300 Iles Eparses. Vue de la Grande Glorieuse, l'île principal de l'archipel des Glorieuses.

Le conflit territorial entre la France et Madagascar au sujet des îles Eparses remonte à loin. En 1979, une résolution des Nations Unies avait demandé à la France l’ouverture de discussions pour la restitution de ces îles. L’enjeu, c’est notamment le sous-sol, qui pourrait contenir d’importantes réserves d’hydrocarbures. L’an dernier, après avoir rencontré François Hollande lors d’une visite à Paris, Hery Rajaonarimampianina avait évoqué la possibilité d’une cogestion, via la création d’une plateforme de dialogue entre les deux gouvernements.

C’est une déclaration de l’ambassadeur de France, Véronique Vouland-Aneini, qui a mis le feu aux poudres. Il y a deux semaines, elle a déclaré que « les îles Eparses appartiennent à la France ».

D’après housseniawriting.com Les îles éparses sont classées par l’autorité française dans la catégorie des terres australes et antarctiques françaises. La Ministre des outre-mer française a également visité les îles glorieuses. Ce n’est pas pour rien qu’elle effectue ces voyages. En effet, les îles éparses abritent beaucoup de richesse, que ce soit sous la terre ou sous la mer. C’est justement pour cette raison que l’autorité française ne lâche pas ses îles.

 

Pour le cas de Juan de Nova, l’île le plus proche de Madagascar dans le canal de Mozambique, les chercheurs estiment que l’île possède entre 6 et 12 milliards baril de pétrole, et 3 à 5 milliards m3 de gaz. Si on estime le prix baril du pétrole brut à 50 dollars, Juan de Nova renferme 300 milliards de pétrole.

 

Et cela concerne uniquement le pétrole, car on n’a pas encore évalué l’exploitation des gaz et des autres richesses qu’on peut trouver dans les trois autres îles : Les Glorieuses, Europa et Bassas de India. L’autorité française a déjà autorisé Sapetro et Marex, des compagnies d’exploitation pétrolière américaine et nigérienne, à commencer l’exploitation à Juan de Nova. Les pays arabes qui ravitaillent le monde entier possèdent au total 35 milliards baril de pétrole qui sera épuisés d’ici 30 ou 50 ans car l’exploitation a commencé en 1905. La France recherche donc de nouvelles zones d’exploitations.

Si Madagascar pouvait exploiter les îles Eparses, alors cela garantirait le développement du pays dans de nombreux domaines. Un revenu de 300 milliards de dollars peut changer le pays à jamais : Construction de barrages hydroélectriques, logements, routes, éducation, etc Malheureusement, la France n’est pas prête à céder ses îles qui devraient appartenir à Madagascar. Et le gouvernement malgache n’a pas suffisamment de poids pour tenir tête à la France. Et même s’il tenait tête, la Libye de Khadafi est une piqûre mortelle de rappel sur le fait que la France est capable de détruire tout un pays pour l’or noir.

Pour plus d’informations suivez le mouvement : Cliquez ici !

Liantsoa

http://panafricain.tv/france-revendique-iles-africaines-riches-gisements-dhydrocarbures-de-300-milliards-de-dollars/

En savoir plus:

GÉOÉCONOMIE ET GÉOSTRATÉGIE DE L'ÉNERGIE: CHAOS ET ENJEUX RÉELS

GÉOÉCONOMIE ET GÉOSTRATÉGIE DE L'ÉNERGIE: CHAOS ET ENJEUX RÉELS

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents