L’EI sous la pression d’une double offensive en Syrie et Irak + Journal TV de Syrie du 23.05.2016 + Le Front al-Nosra masse 6.000 hommes près d'Alep + The Syrian TV News 23.05.2016 - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


L’EI sous la pression d’une double offensive en Syrie et Irak + Journal TV de Syrie du 23.05.2016 + Le Front al-Nosra masse 6.000 hommes près d'Alep + The Syrian TV News 23.05.2016

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 23 Mai 2016, 23:40pm

Catégories : #Journal de Syrie, #Syrian News

L’EI sous la pression d’une double offensive en Syrie et Irak

Les jihadistes de l’État Islamique (EI) faisaient face mardi à une double offensive terrestre et aérienne contre ses fiefs en Irak et en Syrie, avec un appui massif de la coalition internationale conduite par les États-Unis.

Au lendemain du lancement d’une opération sur la ville irakienne de Fallouja, c’est la province de Raqa, où se trouve « capitale » de l’EI en Syrie, qui a été prise mardi pour cible.

Ces assauts sont les plus importants depuis l’annonce par l’EI d’un « califat » autoproclamé à l’été 2014 à cheval sur les deux pays. Ils sont menés par des forces entraînées et soutenues par les Américains: les troupes fédérales en Irak et la coalition kurdo-arabe des Forces démocratiques syriennes (FDS) dans le pays voisin.

« Avec la participation de toutes les unités des Forces démocratiques syriennes, nous commençons une opération pour libérer le nord de Raqa », ont annoncé mardi les FDS, en précisant que cette offensive est conduite avec la coalition antijihadiste menée par les États-Unis.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) a rapporté que des « frappes intenses de la coalition » ont été menées « au nord de la ville de Raqa et sur la ville elle-même ». « Au moins 22 jihadistes ont été tués », d’après l’ONG.

Cette annonce intervient trois jours après une brève visite en Syrie du chef des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom), le général Joe Votel, pour rencontrer des forces spéciales américaines déployées sur place et des combattants locaux, « pour préparer l’offensive sur Raqa », avaient rapporté des sources militaires américaines.(Afp)

http://www.algerie1.com/flash-dactu/lei-sous-la-pression-dune-double-offensive-en-syrie-et-irak/

Journal TV de Syrie du 23.05.2016

Le Front al-Nosra masse 6.000 hommes près d'Alep

© AFP 2016 Javier Manzano

© AFP 2016 Javier Manzano

Les leaders de l'organisation terroriste Front al-Nosra ont formé un groupe de combat comptant plus de 6.000 hommes dans la région d'Alep, rapporte le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

"Dans la région d'Alep, les leaders du Front al-Nosra achèvent la formation d'un groupe de frappe comptant plus de 6.000 hommes et ce dans le but de bloquer les troupes gouvernementales dans la ville en frappant depuis le sud. Dans le nord, ils tentent de couper le passage vers la ville de Noubol", est-il indiqué.

La source précise que cette organisation terroriste poursuit ses provocations et appelle à torpiller le cessez-le-feu. Ainsi, selon les informations du Centre, les extrémistes ont pilonné aux systèmes LRM et mortiers les agglomérations de Handrat, de Haylan, l'aéroport Al-Naïrobe ainsi que plusieurs quartiers de la ville d'Alep, dont Cheikh-Maqsoud, Qariat-al-Ansari et Khalidiya.

 

Un cessez-le-feu est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Il ne concerne pas l’État islamique, le Front al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) et les autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

https://fr.sputniknews.com/international/201605231025240980-alep-nosra-syrie/

The Syrian TV News 23.05.2016

L’armée s’empare de plusieurs points dans le mont de Khanzir dans la banlieue de Homs

Gouvernorats / Une source militaire a affirmé à SANA que l’armée arabe syrienne avait repris le contrôle de plusieurs points dans le mont de Khanzir à l’est de Qaryateine dans la banlieue est de Homs, après y avoir neutralisé un certain nombre de terroristes de Daech.

En outre, l’armée de l’air arabe syrienne a poursuivi ses raids sur les rassemblements des terroristes du réseau Daech à l’entour du gisement pétrolier de Chaer dans la banlieue est de Homs, y détruisant des QG et des positions des terroristes.

A Deir Ezzor, l’armée de l’air arabe syrienne a détruit des QG des terroristes de Daech et neutralisé un certain nombre parmi eux au sud-ouest de l’aéroport de Deir Ezzor.

A Daraa al-Balad, une unité de l’armée a détruit un QG des terroristes à l’est du quartier Manchieh et porté des frappes à leurs rassemblements à l’ouest de l’ancienne douane à l’est du rond-point de Kark et au camp Nazihine.

http://sana.sy/fr/?p=61685

Soleimani: sans l’aide de l’Iran , Daech aurait occupé toute la Syrie

Le commandant en chef de la brigade alQods de l'armée d'élites iranienne des Gardiens de la révolution , le général Qassem Soleimani, a estimé que sans l'aide de l'Iran , l'Etat syrien serait tombé entre les mains de Daech, a rapporté l'agence d'informations iranienne Farsnews.

Dans son intervention, il s'est arrêté aur la présence en force dans la région: "à l'heure actuelle, les forces américaines sont des plus puissantes en quantité et en qualité et surtout elles sont les plus armées dans la région. Leurs diplomates se déplacent beaucoup , sans compter la présence de nombreux pays de la région qui sont alliés à l'Occident. D'où il convient de s'interroger sur les véritables raisons de leur présence.."

Il a ajouté que "les Américains pensent que la révolution islamique a affecté la puissance militaire des Etats- Unis dans diverses régions du monde , c'est pourquoi il tente de renverser la révolution islamique".

Soleimani a dénoncé " le rôle des États-Unis dans la provocation d'événements durant plus de 20 ans afin d'affronter l'Iran ", ajoutant que "les Américains ont tenté , par différents moyens, de créer des conflits et des guerres tribales. Toutefois, on constate que dans le cadre de la guerre contre les groupes takfiristes, la République islamique de l'Iran en sort vainqueur".

Il a souligné que "l'Iran islamique a réalisé des victoires sur plusieurs plans dans la région, surtout en Irak où malgré tous les efforts déployés par les Américains , ces derniers se sont vus forcés de se retirer" .

"Actuellement les sunnites, les chiites et les Kurdes en Irak se vantent de leur amitié avec l'Iran", a-t-il conclu.

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=304929&cid=86&fromval=1&frid=86&seccatid=28&s1=1

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents