"Iskander" contre l'Otan + Syrie: l’Iran et la Russie en position de force par rapport à l’Occident + Syrie: premiers raids de l’aviation russe sur Alep depuis la trêve - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


"Iskander" contre l'Otan + Syrie: l’Iran et la Russie en position de force par rapport à l’Occident + Syrie: premiers raids de l’aviation russe sur Alep depuis la trêve

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 22 Mai 2016, 12:55pm

Catégories : #Politique internationale

"Iskander" contre l'Otan

Le bouclier de missile américain vu de l'Europe. ©ddc.arte.tv

Le bouclier de missile américain vu de l'Europe. ©ddc.arte.tv

De plus en plus, l’OTAN a positionné de nouvelles armes offensives aux frontières de la Russie, obligeant Moscou à répondre en déployant des armes défensives.

Le système de missiles russes sol-sol Iskander (Code OTAN SS-26 Stone), est produit par l’usine de missiles de Votkinsk (1000 km à l’est de Moscou). Il a été spécialement conçu pour percer le bouclier anti missiles balistiques américain. Le missile Iskander, d’une portée de 500 km, possède un seul étage Soyouz NPO, et fonctionne avec des combustibles solides. La 152ème brigade de missiles tactiques de Chernyakhovsk, dans l’enclave de Kaliningrad, est dotée de missiles Iskander disposés à 200 km de la base de Redzikowo qui aura pour rôle de neutraliser le bouclier antimissile américain en Pologne.

En réponse au bouclier antimissile américain mis en place en Roumanie, probablement qu’une batterie Iskander sera installée en Crimée, avec un régiment de bombardiers à long rayon d’action Tu-22M3. Le temps de préparation de lancement pour une batterie de missiles Iskander est de 4 minutes, la tactique utilisée détermine le nombre de lancements simultanés de deux paires de missiles, avec un écart probable de 2-6 m. Les missiles Iskander peuvent avoir des ogives conventionnelles (thermobariques, bombes dans des boîtes ou des anti-bunkers) ou des ogives nucléaires. De la Crimée à la côte roumaine de la Mer Noire il y a 378 km et la portée du missile Iskander est de 500 km.

La trajectoire d’un missile Iskander n’est pas balistique, sinon, avec un poids de 3,8 à 4,2 t, il aurait eu une portée de 1500 km. Le vol de croisière du missile Iskander est réalisé à une vitesse de 7600 à 9300 km / h, en dessous de l’altitude de 60 000 m, une grande partie du trajet étant effectué au-dessus des couches denses de l’atmosphère, c’est à dire 40 000 m. Ce profil est basé sur le fait que les missiles AA de longue portée comme les MIM-104 Patriot PAC-3, qui ont également des capacités antibalistiques, ont un plafond maximum de 30 000 à 35000 m. Ce plafond a été ainsi établi car la plupart des avions de combat ne dépassent jamais 20 000 m. Or, la Roumanie n’a pas de missiles Patriot et les missiles antibalistiques SM-3 block 1b qui équipent le bouclier à Deveselu ne peuvent rien intercepter en dessous d’une altitude de 80 000 m, altitude à partir de laquelle commencent à fonctionner les capteurs à bord.

Dans la phase finale du vol, lorsqu’il entre dans les possibilités d’interception du système Patriot, le missile Iskander effectue des manœuvres d’évitement et lance 10 fausses cibles sous forme de réflecteurs métalliques polyédriques. La défense AA dispose d’un temps très court, et ne peut pas distinguer une ogive Iskander des fausses cibles. Pour abattre un missile Iskander, il faudrait lancer 11 missiles Patriot, et pour abattre un Iskander, il faudrait 22 Patriot. Donc, son profil de vol et son équipement de brouillage, confèrent à Iskander une grande capacité de survie, il est donc presque impossible à intercepter.

Valentin Vasilescu

Traduction: Avic – Réseau International

Syrie: l’Iran et la Russie en position de force par rapport à l’Occident

Sir John Sawers, ancien patron du MI6 britannique. ©lechaosglobal.blogspot.com

L'ex-chef du MI6 (service de renseignements extérieurs britannique) Sir John Sawers a déclaré que lors des négociations de paix sur la Syrie, Téhéran et Moscou étaient en position de force par rapport à l’Occident.

Dans un entretien à la chaîne américaine CNN, Sir John Sawers a déclaré que dans tout processus politique, il y a des vérités qui déterminent les leviers des négociations.

“La réalité est que ce sont les Russes et les Iraniens qui sont intervenus dans les négociations de paix sur la Syrie et sont en position de force par rapport à l’Europe et aux Etats-Unis”, a-t-il dit.

L’ancien dirigeant du MI6 britannique a aussi reconnu que l’Occident et ses alliés régionaux n’étaient pas parvenus à faire avancer le processus des pourparlers sur la Syrie comme ils le voulaient.

Pour rappel, la réunion du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS) tenue mardi dernier à Vienne, s’est clôturée sans aucun résultat tangible.

Par ailleurs, la Russie a proposé vendredi aux Etats-Unis de lancer une opération aérienne conjointe en Syrie dans le but de viser le Front al-Nosra et d’autres groupes terroristes violant la trêve dans ce pays.

Le Pentagone a rejeté cette proposition soulignant que Washington et Moscou ne partageaient pas les mêmes objectifs militaires.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/05/22/466801/Thran-et-Moscou-en-position-de-force

Syrie: premiers raids de l’aviation russe sur Alep depuis la trêve

L’aviation russe a mené pour la première fois dimanche des raids contre la ville syrienne d’Alep depuis l’entrée en vigueur d’une trêve partielle le 27 février par Moscou et Washington, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Des avions russes et syriens ont mené dimanche 40 raids sur la route de Castello. C’est la première fois que les avions russes sont entrés en action à Alep depuis le trêve », a affirmé Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

La « route de Castello », au nord d’Alep, est vitale pour les rebelles car l’approvisionnement de la partie de la ville qu’ils contrôlent passe par cet axe routier.

Les forces du régime ont tenté à plusieurs reprises, mais sans succès, d’en prendre le contrôle. Si elles réussissaient, les quartiers rebelles seraient totalement assiégés.

Le cessez-le-feu instauré le 27 février a volé en éclat le 22 avril à Alep, où quelque 300 personnes ont ensuite été tuées dans les combats.

La Russie a proposé vendredi aux États-Unis et à la coalition internationale menée par Washington d’effectuer des frappes aériennes ensemble à partir du 25 mai contre des « groupes terroristes » actifs en Syrie, selon le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

Ce dernier a ajouté que son pays se réservait par ailleurs « le droit de mener unilatéralement des frappes à partir du 25 mai contre les détachements des groupes terroristes et les groupes armés illégaux qui ne respectent pas le cessez-le-feu ».

Selon un porte-parole américain, la Russie a retiré très peu de ses forces de Syrie depuis le retrait partiel annoncé en mars par le président Vladimir Poutine, établissant notamment une nouvelle base avancée près de Palmyre.(Afp)

http://www.algerie1.com/flash-dactu/syrie-premiers-raids-de-laviation-russe-sur-alep-depuis-la-treve/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents