Côte d’Ivoire : Michel Gbagbo inculpé pour « divulgation de fausses nouvelles » - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Côte d’Ivoire : Michel Gbagbo inculpé pour « divulgation de fausses nouvelles »

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 28 Mai 2016, 03:10am

Catégories : #Politique internationale

Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, au palais de justice d'Abidjan le 26 décembre 2014. © AFP/Sia Kambou.

Remis en liberté après une journée d'interrogatoire, le fils de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, Michel Gbagbo, a été inculpé pour "divulgation de fausses nouvelles" , a annoncé jeudi le procureur d'Abidjan, Richard Adou.
La justice ivoirienne lui reproche des propos tenus dans une interview accordée au site d’information en ligne Koaci.com, publiée le 2 mai. Michel Gbagbo y affirmait qu' »à la date du 30 mars 2016, 250 personnes étaient encore détenues dans les prisons » ivoiriennes et que « 300 personnes (…) inculpées et placées sous mandat de dépôt depuis 2011 sont portées disparues ».

Selon le communiqué du procureur d’Abidjan, Richard Adou, annonçant jeudi 26 mai l’inculpation du fils de l’ancien président ivoirien pour « divulgation de fausses nouvelles », le magistrat critique les déclarations « sans fondement et mensongères » de Michel Gbagbo. « Le parquet informe qu’il n’a été saisi d’aucun cas de disparition d’inculpés de la crise postélectorale », dit le communiqué.

Le procureur ajoute que, dans le cadre de cette affaire, Laurent Despas, directeur général du site d’information Koaci.com, a lui aussi été inculpé pour « divulgation de fausses nouvelles ».

Protestations de RSF

Dans un communiqué, Reporters sans frontières (RSF) a dénoncé jeudi ces poursuites contre M. Despas qui a été interpellé puis relâché avec un de ses journalistes. L’ONG condamne une « interpellation abusive ».

Les deux journalistes « ont passé la nuit du 24 au 25 mai dans la caserne de gendarmerie d’Agban à Abidjan sans accès à un avocat, avant d’être relâchés », poursuit l’ONG, demandant à « la justice ivoirienne de juger l’affaire selon la loi sur la presse et non le Code pénal ».

Les propos de Michel Gbagbo avaient été tenus en réaction à la déclaration du président ivoirien Alassane Ouattara, le 1er mai, dans laquelle il affirmait que la plupart des détenus de la crise postélectorale avaient été libérés.

Appel des religieux

Dimanche, les catholiques ivoiriens ont lancé un appel à Yamoussoukro (Centre) pour la libération des prisonniers détenus dans le cadre de la crise postélectorale de 2010-2011, en vue d’aboutir à une véritable réconciliation dans le pays après une décennie de troubles politico-militaires.

« La réconciliation naturellement exige la libération des prisonniers dans le cadre du conflit advenu dans le pays, surtout que de ce point de vue, personne ne peut se dire innocent », avait déclaré au nom des évêques ivoiriens Mgr Ignace Bessi Dogbo, l’évêque de Katiola (Nord).

Lire la suite sur...http://www.jeuneafrique.com/328756/societe/cote-divoire-michel-gbagbo-in...

Commentaire

C'est c'est la gestion de la honte. ils ont commence, ils sont arrives loin, ils ne peuvent plus se renier en faisant marche arriere.
Sinon ds un pays de droit, le pouvoir demanderait la liste des soit disant disparus a Michel Gbagbo.
S'il ne presente pas cette liste, alors on peut l'inculper pour diffamation ou divulgation de fausses allegations.
Mais Michel dit detenir la liste et est pret a la publier ou la remettre au procureur s'il le lui demande.
Et d'ailleur est-ce que c'est la premiere fois le FPI Gbagbo dresse et parle de ces disparus. Chaque je crois 6 mois ou 12 mois, le FPI fgait le decompte des prisonniers et demontre combine sont liberes avec nom a l'appui, combine sont restes avec noms et lieux et combine sont portes disparus et que l'Etat empche de voir depuis leur arrestations avec noms et lieux et circonstances de leurs arrestations.
Ces mises a jour periodiques ont ete toujours publiees ds des journaux et communiquees et personne n'a jamais ete convoque pour divulgation de fausses allegations.
Est-ce parceque dramane a menti en disant qu'il n'y a plus de prisonniers politique que la verite deviant un crime ou est-ce parceque le dictateur a parle et on doit accepte ce qu'il a dit sans le contredire avec les preuves ?
Le RDR a passé son temps ds l'opposition a accuser Gbagbo de tous les crimes odieux . a le villipender jusqu'aux injures. Meme sa vie intime n'a pas ete epargnee.
Gbagbo etait createur des escadrons de la mort sans le prouver. il n'a jamais convoquer qqun a la DST. il a depose plainte contre le journal francais en France. le journal n'a pas pu prouver ses allegations. Gbagbo a gagne le process et a ete dedomage a 1 franc symbolique.
il etait un Boulanger(menteur qui ne respectait pas les accord). il a fini d'appliquer tout ce qui etait sa part ds les accords. mais quand on demande aux rebelles d'appliquer une seule chose (desarmement) que l'accord exige, ils refusent et demandent autres choses qui est en dehors de l'accord.
Le RDR avec Hamed Bakoyoko ont ds des meetings menace de
faire disparaitre les non nordistes ici a Abidjan et rien ne leur est arrive.
Gbagbo a ete traite de nule tout le temps par le RDR et personne n'est passé a la DST pour injure au Chef de l'Etat.
ils pensaient c'etait parcequ'ils etaient les pantins de la communaute international qu'on avait peur de les toucher ?
NON ! C'est parceque Gbagbo etait un democrate qui acceptait les critiques. il etait un homme d'état accompli qui ne gerait pas le pouvoir avec ses humeurs personnels. Gbagbo tenait surtout a la paix et a la cohesion sociale. c'est ca un grand chef.
ce n'est pas celui qui cree lui-meme les haines et divisions.
pourquoi le pouvoir RDR devient de plus en plus febrile comme ca ?
Est-ce le sens que prend le process de Gbagbo qui fait paniquer dramane.
veut-il deja punir le fils pour la liberation probable du pere en le pregnant comme otage au cas ou............ ?
quell est ce pouvoir qui a pour seul programme de gouvernement la PRISON ?
MICHEL EST LE FILS DE SON PERE.
Dieu endurcit ton Coeur pour que l'inculpes comme ca le monde entier saura l'identite des disparus prisonniers politiques comme exactement ce qui se passé a la CPI.
Dieu a decide que RIEN ne restera ds l'ombre. tout sera su avant qu'il s'asseye.
Alors faites vite de juger MICHEL et le journaliste. n'oubliez pas d'inculper aussi les pretres qui ont demande la liberation de tous les prisonniers politiques. meme les disparus, remettez-les a leurs familles pour leur enterrement.
le mensonge est arrive a son dead end. vous pensiez que vos prisonniers etaient des animaux qui n'ont pas parents qui peuvent disparaitre ds la nature comme ca ?
Vous avez decide de prendre les gens a cause de leur soutien a quelqu'un, les envoyer ds des lieux de tortures, les torturer jusqu'a ce que mort s'en suive par pure cruaute. et vous ne voulez pas qu'on en parle ?
Assumez vos crimes Gbagbo n'est plus la pour porter ca.

http://www.ivoirebusiness.net/articles/c%C3%B4te-d%E2%80%99ivoire-michel-gbagbo-inculp%C3%A9-pour-%C2%AB-divulgation-de-fausses-nouvelles-%C2%BB

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents