Attaque suicide au nord de Bagdad, un drone de Daech abattu - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Attaque suicide au nord de Bagdad, un drone de Daech abattu

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 15 Mai 2016, 13:54pm

Catégories : #Politique internationale, #Attentat, #Irak

Des kamikazes ont mené tôt ce dimanche une attaque dans une raffinerie de gaz au nord de Bagdad, faisant au moins sept morts et mettant le feu à des réservoirs de gaz, ont indiqué des responsables.

L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée mais elle porte la marque du groupe terroriste takfiriste wahhabite Daech (EI) qui a perdu du terrain face aux forces de sécurité irakiennes au cours des derniers mois.

Huit kamikazes se sont introduits dans la raffinerie de Taji (à 20 km de la capitale) en faisant exploser une voiture piégée à l'une de ses entrées, selon un communiqué du porte-parole du ministère de l'Intérieur Saad Maan.

Certains des assaillants ont déclenché leur ceinture explosive tandis que d'autres ont été tués par des coups de feu, a-t-il précisé ajoutant que les explosions avaient provoqué des incendies dans trois réservoirs de gaz.
L'attaque a eu lieu vers 06H00 locales (03H00 GMT).

Des images montrent d'énormes colonnes de fumée s'élevant des lieux mais le feu a été maîtrisé selon le Commandement des opérations.

Au moins sept personnes ont été tuées et 22 blessées, d'après des responsables des services de sécurité et de santé.

"Daech prend pour cible désormais les populations civiles dans les villes alors qu'il a perdu la bataille sur le front", explique le colonel Mohamed al-Bidhani, de la cellule de guerre en charge des médias qui fournit des informations sur la lutte contre les terroristes.

Samedi, huit kamikazes de l'EI se sont introduits dans Amriyat al-Fallouja, tuant cinq personnes dans cette localité tenue par les forces gouvernementales à 50 km au sud-ouest de Bagdad, qui sert de base pour les opérations dans la ville voisine de Fallouja, aux mains de Daech.

Le groupe wahhabite a également revendiqué une série d'attentats à la bombe ayant fait mercredi une centaine de morts à Bagdad.

Drone de Daech abattu

Samedi, les forces de la mobilisation populaire ont abattu un drone appartenant à Daech aux monts Makhoul, au nord de Salahedine. Les Monts Makhoul sont d'une grande importance stratégique puisqu'ils donnent sur plusieurs régions. Il y a déjà quelques mois, ces monts furent le bastion de Daech. Des combats atroces entre les forces irakiennes et le groupe terroriste se sont soldés par l'expulsion de Daech de cette zone.

Daech utilisera les armes chimiques à Mossoul

Pendant ce temps, le journal Daily Telegraph a averti dans un rapport du possible recours de Daech aux armes chimiques au cas où les forces irakiennes attaquent la ville de Mossoul.

Selon le commandant militaire des forces de la coalition dirigée par Washington, Roger Nobel, "les défenses à Mossoul ont été renforcées par des tranchées et des milliers de mines. Il est fort probable que les forces irakiennes soutenues par les raids aériens soient confrontées à des kamikazes".

Nobel a prévu que les éléments de Daech aient recours aux attaques chimiques, comme ce fut le cas contre les forces kurdes, précisant que les armes chimiques constituent une part de l'équation et que l'armée irakienne s'y prépare.

Et d'ajouter que les miliciens de Daech sont accusés d'avoir utilisé plus d'une fois le gaz moutarde contre les combattants des peshmergas kurdes, qui avancent du nord, alors que les soldats irakiens avancent du sud.


Des déplacés dû aux raids turcs

Les habitants d'un village frontalier au nord de Dohouk ont fui les bombardements turcs, appelant les autorités à intervenir pour mettre fin à ces attaques.

Selon le maire du village frontalier irakien Ora, Mohammad Taher, s'exprimant à Soumariya news, "les habitants d'Ora ont tous quitté leurs maisons, en raison de violents bombardements des avions et de l'artillerie turcs aux alentours du village".

"L'attaque a provoqué d'importants dégâts dans les fermes, les maisons et les voitures. Les habitants se sont réfugiés dans des endroits plus surs", a-t-il indiqué, appelant les autorités irakiennes à mettre un terme aux attaques turques contre les habitants non armés.

Le village d'Ora se situe à 3 km à la frontière irako-turque, il appartient à la province d'Amadiyah à Dohouk. 40 familles vivant de l'agriculture et de l'élevage des animaux.

Les avions de chasse turcs ont lancé une série d'attaques contre les positions du parti des travailleurs kurdes après que les combattants kurdes ont abattu un avion turc près de la frontière irakienne.

Source: AFP, alManar

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents