Sassou Nguesso fait « des puits et des mines *» pour être reçu à Washington ! Par Rigobert OSSEBI - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Sassou Nguesso fait « des puits et des mines *» pour être reçu à Washington ! Par Rigobert OSSEBI

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 2 Février 2016, 02:20am

Sassou Nguesso fait « des puits et des mines *» pour être reçu à Washington ! Par Rigobert OSSEBI

Selon certains, TOTAL aurait fait pencher la balance de l’Elysée, le 20 octobre dernier, avec la déclaration de soutien de François Hollande envers son homologue congolais Denis Sassou Nguesso. L’argument aurait été : « Seul Sassou Nguesso nous protégera des appétits des pétroliers américains ! »

Fort du soutien des pétroliers français, le plus francophile des dictateurs africains, comme nous avions pu le constater lors des différents attentats qui ont touchés la France (DC10 d’UTA et détournement du DC10 d’Air Afrique tous deux partis de Brazzaville), use toujours de cet argument lorsque sa situation est en péril : « il faut que la France sauvegarde ses intérêts stratégiques pétroliers du Congo ! »

Ce fut le cas lors de la Transition de 1991-1992 et durant la présidence de Pascal Lissouba de 1992 à 1997. Ses porte-voix les plus virulents d’alors, Le Floch-Prigent, Alfred Sirven et André Tarallo tous serrés plus tard par Eva Joly, avaient si bien défendu les intérêts de la France, et d’ELF Aquitaine, que cette dernière a fini par tomber dans l’escarcelle de TOTAL. L’épouvantail américain ne peut protéger de tout et surtout pas de l’INCOMPETENCE : TOTAL qui avait tous les permis du Congo a laissé passer les découvertes de Mboundi et Marine XII, presque 8 milliards de barils de réserves à eux deux, dans le giron de l’Italien ENI.

L’indéfectible alliance nouée avec les pétroliers de la Défense n’empêche pas Denis Sassou Nguesso d’envoyer ses émissaires à New-York et Washington pour tenir un double langage qui est un trait marquant du tyran de l’Alima. « Il abuse toujours des uns et des autres, contre les uns et contre les autres » soulignent ceux qui le connaissent bien !

Alors, quel os donnera-t-il à ronger aux successeurs d’un Barack Obama qui ne veut toujours pas le recevoir ?

C’est son vieux complice, le Général Pierre Oba, dans un costume civil de ministre, qui a été chargé de cette mission. Ce « Rambo » d’un autre âge fera bientôt le voyage des Etats Unis, comme Envoyé Spécial de la République du Congo auprès de l’Atlantic Council, un groupe de réflexion (Think tank) Républicain basé à Washington. « Son Excellence Pierre Oba, Ministre des Mines et de la Géologie, qui apportera une mise à jour stratégique sur son pays .» De quelle mise-à-jour pourrait-il bien être question ? Du coup d’Etat constitutionnel ou de la ruine financière du pays ? Ou bien encore de la criminalité débridée, principalement du clan familial, qui a mis à genoux un Congo riche de pétrole, de forêts et de minerais ?

Pierre OBA à gauche, le sulfureux Tian juin au milieu et le président de l’entreprise Simon Liang , à droite. ( MagIndustries )

Pierre OBA à gauche, le sulfureux Tian juin au milieu et le président de l’entreprise Simon Liang , à droite. ( MagIndustries )

L’Atlantic Council a été fondé en 1961 pour encourager la coopération entre l’Amérique du Nord et l’Europe après la seconde guerre mondiale, puis élargie à d’autres continents dont l’Afrique. La politique, les affaires sont les principaux centres d’intérêts de ce Think tank avec pour devise « Travaillons ensemble pour assurer l’avenir ! » Pierre Oba sera tout à fait prêt à assurer l’avenir de tous ceux qui voudront bien l’aider à faire recevoir Denis Sassou Nguesso à Washington. Mines d’or, de diamants, permis pétroliers peut-être (pourquoi pas ceux de TOTAL), ou encore les très convoités permis de « terres rares » dont disposerait le Congo et que l’ingrat Denis Sassou Nguesso avait refusé à ses « amis russes » ? Le dictateur congolais est décidément prêt à tout pour lever le verrou américain ! L’Envoyé Spécial, plus « Rambo » que jamais, est tenu d’obtenir un résultat !

La partie n’est pas gagnée d’avance. Depuis janvier 2014 Jon Huntsman Jr, ancien candidat à la nomination des Républicains en 2012, ancien Gouverneur de l’Utah, ex-ambassadeur des USA en Chine et businessman milliardaire, en assure la présidence. Des personnalités républicaines de premier plan ont toujours compté parmi ses membres, mêmes honoraires, Susan Rice, Richard Holbrooke, James Baker, Leon Panetta, Condoleezza Rice etc…

L’ancien Secrétaire d’Etat aux Affaires africaines Herman Hank Cohen, maintenant Président de la firme de lobbying Cohen & Woods International, est l’un des plus anciens et plus ardents supporters de Denis Sassou Nguesso ; et ce dernier est l’un de ses meilleurs amis et de ses meilleurs clients (comme le gouvernement de l’Erythrée http://www.strathink.net/ethiopia/former-secretary-of-state-for-africa-herman-cohen-paid-to-lobby-on-behalf-of-eritrean-president-isayas-afewerki/ ). Très proche de l’Atlantic Council, l’Ambassadeur Cohen est sans aucun doute à l’origine de cette surprenante invitation en plein Coup d’Etat anticonstitutionnel et avant une élection présidentielle à un tour, truquée comme tout ce qui est organisé au Congo !

Monsieur Cohen, né en 1932, a fait une longue carrière au Département d’Etat américain. Son excellente connaissance de l’Afrique lui a fait dire récemment « Kabila n’a pas fait un bon travail, il faut qu’il parte ! » https://www.youtube.com/watch?v=R17XyllHxo0 Curieusement, sur une même base d’appréciation, l’Ambassadeur Cohen ne trouve rien à redire concernant son client et ami Denis Sassou Nguesso ! Kabila contrairement au père de Claudia n’a pas encore bien compris que beaucoup de choses peuvent être achetées à Washington comme à Paris. Le 10 février, date de la réception de Pierre Oba à l’Atlantic Council, tombe bien : c’est également le jour de l’anniversaire d’Herman Cohen. Sassou Nguesso saura se montrer généreux comme toujours !

Quant aux hommes d’affaires qui seront présents au déjeuner qui sera servi, Pierre OBA leur offrira du rêve qui pourrait se transformer en cauchemar. Les mines congolaises ont été le cimetière de tout le Conseil d’administration d’une compagnie minière australienne, une véritable catastrophe nationale dans son pays. Les six dirigeants de la société Sundance Resources avaient trouvé la mort dans un tragique « accident d’avion » à la frontière Congo/Cameroun dans un avion congolais d’Aero-Service. (http://www.news.com.au/national/congo-air-crash-sundance-board-were-flying-on-banned-airline/story-e6frfkvr-1225882984618 )

Déjà des rumeurs circulent que Sassou Nguesso aurait également envoyé des émissaires auprès de Donald Trump. Quant à Atlantic Council, en septembre 2014, le New York Times avait rapporté que depuis 2008, cette organisation avait reçu des donations de plus de 25 gouvernements en dehors des USA, y compris la Norvège.

Il nous reste à espérer, au cas où le Congo viendrait à en faire de même et si cela n’a pas été déjà fait, qu’Atlantic Council nous le fera savoir et n’acceptera pas cet argent car la population congolaise manque de tout ; les deux tiers des Congolais vivent sous le seuil de pauvreté.

Rigobert Ossebi

 

*Expression de la Cuvette pour « des pieds et des mains », à Oyo elle signifie également « corrompre à tout va ! »

 

** Expression française courante, très respectueuse, dont l’origine est l’époque napoléonienne.

NB Atlantic Council dans un excellent rapport a traité de la chute des revenus pétroliers du Nigéria. Ce Think tank doit être averti que la situation au Congo Brazzaville est infiniment pire qu’au Nigéria, y compris pour la corruption. Tout secteur lucratif doit appartenir à la famille présidentielle d’une manière ou d’une autre (même les permis pétroliers) ! http://www.atlanticcouncil.org/images/publications/Nigeria_s_Oil_Revenue_Crunch_web.pdf

 

congo-liberty

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents