L’Iran est prêt à présenter des preuves du commerce de pétrole entre la Turquie et Daesh + Les USA se rangent du côté des contrebandiers du pétrole du Daech - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


L’Iran est prêt à présenter des preuves du commerce de pétrole entre la Turquie et Daesh + Les USA se rangent du côté des contrebandiers du pétrole du Daech

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 5 Décembre 2015, 17:21pm

Les trajets qui seraient utilisés pour acheminer du pétrole vers la Turquie © Ministère russe de la Défense / Facebook

Les trajets qui seraient utilisés pour acheminer du pétrole vers la Turquie © Ministère russe de la Défense / Facebook

Téhéran possède des preuves, y compris des photos et des vidéos, du commerce illégal de brut entre les Turcs et les terroristes de l’Etat islamique (Daesh), et est prêt à dévoiler ses informations au public, a annoncé un responsable iranien.

«Si le gouvernement de la Turquie n’est pas informé du commerce que Daesh fait avec son pays, nous sommes prêts à lui présenter toutes les données que nous possédons», a déclaré vendredi soir Mohsen Rezaï, secrétaire du Conseil de discernement de l’Iran, cité par l’agence publique ARNA.

Le responsable a ajouté que l’Iran possédait des photos et des vidéos des camions de Daesh qui entraient sur le territoire turc, en notant que les autorités étaient prêtes à les diffuser.

«Des informations importantes seront bientôt présentées au public», a souligné Mohsen Rezaï, en appelant en même temps tous les pays qui luttent contre Daesh à se concentrer sur l’élimination du terrorisme.

Ces déclarations ont été faites alors que le responsable était en visite en Syrie pour rendre visite à des victimes blessées dans les violences.

En savoir plus : La Turquie fournit-elle des soins médicaux gratuits aux djihadistes syriens ?

Plus tôt ce matin, le ministère russe de la Défense a publié des plans et des photos satellite qui prouvent, pour le Kremlin, que la Turquie est la première destination du pétrole produit par Daesh qui sort en contrebande de ses territoires en Syrie et en Irak. Le ministère a également affirmé que le président turc et sa famille étaient personnellement impliqués dans ces activités.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a rejeté les preuves de Moscou, en l’accusant à son tour de faire du commerce de brut avec Daesh.

En savoir plus : Erdogan affirme avoir des «preuves» d'une implication de la Russie dans le trafic de pétrole de l'EI

Entretemps, RT a parlé aux habitants de la Turquie, qui n’ont pas du tout été surpris semble-t-il des preuves présentées par Moscou.

«Je crois que Daesh et Erdogan ont une sorte de lien», a avoué un homme interrogé par notre correspondant Harry Fear dans les rues d'Istanbul. Un autre habitant de la ville a raconté que «ces rumeurs ont circulé depuis longtemps et tout le monde est au courant de ce qui se passe, mais personne n’a jusqu'à maintenant fait quoi que ce soit».

RT France

Les USA se rangent du côté des contrebandiers du pétrole du Daech

L’Iran est prêt à présenter des preuves du commerce de pétrole entre la Turquie et Daesh + Les USA se rangent du côté des contrebandiers du pétrole du Daech

Washington juge "insignifiant" le trafic de pétrole de l'EI (Daech) en Turquie. Le ministère russe de la Défense conseille aux Etats-Unis de ne pas jouer avec les terroristes et de regarder mieux les photos et les vidéos de leurs drones dont la présence près de la frontière turco-syrienne a triplé ces derniers temps.

Bien que le représentant du département d'Etat américain ait déclaré plus tôt que les photos et les vidéos satellites fournies par le ministère russe de Défense montrant des centaines de camions-citernes transportant le pétrole de Daech étaient bien authentiques, le trafic ne s’effectuait pas à l’échelle industrielle.

"La dimension de la contrebande pétrolière est petite, et elle diminue avec le temps. Elle est insignifiante tant du point de vue de la quantité de pétrole que du point de vue des revenues", a déclaré Amos J. Hochstein, secrétaire d’État adjoint américain à l’Énergie.

Pourtant, malgré l'authenticité des preuves fournies par la partie russe, il affirme ne pas avoir vu d'"images de passages frontaliers avec des camions-citernes".

A cet égard, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov a souligné que la Russie avait apporté toutes les preuves nécessaires, des photos, comme des vidéos, ayant prouvé la contrebande.

"Si même ces preuves ne suffisent pas à nos collègues américains, nous leur conseillons de regarder des vidéos faites par leurs drones dont le nombre a triplé ces derniers temps au-dessus de la frontière syro-turque et des régions pétrolifères", a souligné M. Konachenkov.

Il a également fait remarquer que la partie russe savait que les drones et les avions américains utilisaient souvent la base aérienne d'Incirlik en Turquie.

"Notons que ces drones ne sont pas des deltaplanes en contreplaqué mais des machines complexes de renseignement d'image qui laisse apparaitre non seulement un camion-citerne mais le numéro du fusil d'assaut du conducteur sur le siège passager au volant du camion transportant le pétrole traversant la frontière turque. D'ailleurs, il existe aussi des satellites de reconnaissance qui, comme l'avaient à plusieurs reprises déclaré nos collègues, voient tout mais une fois de plus ne connaissent rien", a-t-il fait remarquer.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense a également ajouté que la Russie était surprise par la déclaration du Pentagone, à savoir que ces derniers temps il n'aspirait pas à détruire toute l'infrastructure pétrolière syrienne et irakienne, même sur le territoire contrôlé par l'Etat islamique (Daech), mais seulement les installations les plus profitables.

"Comment faut-il comprendre la déclaration du chef du Pentagone Ashton Carter à savoir que l'aviation américaine ne détruisait ces derniers mois que les infrastructures pétrolières profitables des terroristes? Il s'avèrerait alors, que durant une année et demie les Américains ne détruisaient que des installations pétrolières déficitaires des terroristes", a fait remarquer M. Konachenkov.

"Maintenant nous savons d'où les terroristes tirent leurs énormes sommes d'argent pour acheter des munitions, enrôler de nouveaux partisans et organiser des attentats sanglants et pourquoi le territoire sous contrôle de Daech a accru de plusieurs centaines de fois", a souligné le représentant officiel du ministère russe.

Le 2 décembre, le ministère a dévoilé trois itinéraires de livraison du pétrole de l'EI en Turquie.

Après avoir franchi la frontière turco-syrienne, les camions-citernes transportent le pétrole de l'EI vers des ports où l'or noir est ensuite acheminé vers des pays tiers en vue de son raffinage.

La Russie a détecté trois itinéraires de livraison du pétrole de l'EI en Turquie depuis la Syrie. L’itinéraire ouest est connecté aux ports turcs de la Méditerranée, l’itinéraire nord mène à Batman, et l’itinéraire est est à la base du transit dans la municipalité de Cizre.


Sputniknews

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents