Burkina Faso : 77 kg d’or dans les valises d’un Français, d’un Canadien et d’un Belge + Un homme d'affaires français condamné pour corruption d'un ministre burundais - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


Burkina Faso : 77 kg d’or dans les valises d’un Français, d’un Canadien et d’un Belge + Un homme d'affaires français condamné pour corruption d'un ministre burundais

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 9 Décembre 2015, 00:59am

Burkina Faso : 77 kg d’or dans les valises d’un Français, d’un Canadien et d’un Belge + Un homme d'affaires français condamné pour corruption d'un ministre burundais

Une cargaison d’or d’un poids total de 77 kg a été saisie chez trois personnes de nationalité française, canadienne et belge, interpellées à l’aéroport international de Ouagadougou, au Burkina Faso, a rapporté samedi l’agence Xinhua.

Il s’agit de l’or provenant essentiellement de l’orpaillage et de l’exploitation minière artisanale valorisé à environ 2,3 millions d’euros, soit la contre valeur de près de 1,5 milliard de francs Cfa, d’après des sources du ministère en charge des mines.

De l’auditions des personnes interpellées, elles seraient venues au Burkina Faso dans le but à la fois de pratiquer une « fraude à la commercialisation » de l’or et d’exporter cet or portant sur 77 kg, a expliqué à la presse, le Secrétaire général du ministère des Mines, Emmanuel Nonyarma.

Le Burkina Faso vit aujourd’hui un boom dans le secteur aurifère où près de 1,2 million de personnes sont recensées sur les sites d’orpaillage dans lesquels plus d’une centaine de personnes ont perdu la vie, depuis 2010, dans des éboulements.

L’exploitation de l’or représente, apprend-on, 12% du Produit intérieur brut du Burkina en 2013 et aurait rapporté environ 192 milliards de francs Cfa, soit environ 295 millions d’euros, au budget de l’Etat.

Source : Agenceecofin.com

Burkina Faso: West African Resources découvre une zone à forte teneur en or à Mankarga-1

Burkina Faso : 77 kg d’or dans les valises d’un Français, d’un Canadien et d’un Belge + Un homme d'affaires français condamné pour corruption d'un ministre burundais

(Agence Ecofin) - West African Resources Ltd, possédant 25 permis contigus couvrant au total 6370 km² au Burkina Faso, est en bonne voie pour une augmentation sensible des ressources de son projet de démarrage Mankarga-5 où elle table sur la production low-cost par lixiviation d’en moyenne 69 000 onces d’or par an sur les trois premières années à partir de 2016.

Le vent favorable dans ce sens, de la compagnie aurifère, listée sur ASX et TSXV, vient du prospect Mankarga-1 où les forages au diamant de suivi ont montré, a-t-elle annoncé le 4 décembre, une minéralisation à forte teneur en or.

Les résultats ont révélé des teneurs de 4,5 g/t d’or sur 14m à partir de 36m en profondeur. Ce qui étend la minéralisation en aval-pendage des forages à circulation inversée à faible profondeur effectués l’année d’avant, apprend-on.

Selon Richard Hyde (photo à droite), Dg de West African, les ressources de Mankarga-1, une fois modélisées et inclues dans le plan minier, auront un impact positif sur les paramètres économiques du gisement Mankarga-5 qui renferme 32,7 millions de tonnes de ressources à 1g/t d’or.

Il a expliqué que la minéralisation sur l’or à Mankarga-1 est située à moins de 2 km du site d’exploitation du gisement Mankarga-5 et que le forage de suivi se poursuivra au cours de l’année 2016.

West African Resources Ltd détient à 100% le permis Tanlouka, contenant le projet Mankarga-5, et qui est inclus dans le grand projet Boulsa portant sur 25 permis contigus couvrant au total 6370 km² au Burkina Faso.

Un homme d'affaires français condamné pour corruption d'un ministre burundais

La cour d'Appel de Paris, France

La cour d'Appel de Paris, France

Pierre Achach, 53 ans, numéro deux de la société britannique d'exploration pétrolière Surestream Petroleum, a été condamné à 30 mois de prison avec sursis et à 1,5 million d'euros d'amende pour fraude fiscale, blanchiment de fraude fiscale et corruption.

Le tribunal a jugé que M. Achach s'était rendu coupable de corruption en acceptant en 2011 que sa société prenne en charge un billet d'avion aller-retour pour Paris du ministre de l'Energie du Burundi de l'époque, Moïse Bucumi. De quoi le mettre dans de bonnes dispositions pour renouveler un permis d'exploration de Surestream Petroleum dans la région du lac Tanganyika (ouest du Burundi).

Dans une conversation téléphonique interceptée en 2011 et citée par le tribunal, l'homme d'affaires compare ses relations d'affaires avec des responsables africains à une "danse du ventre" qui "coûte", une formulation révélatrice selon les juges d'un "environnement corruptif", a expliqué à l'AFP une source proche du dossier.

Le fisc a été mis sur la piste de M. Achach grâce aux données dérobées à la banque HSBC Suisse par son ex-informaticien Hervé Falciani.

Entre 2007 et 2010, Pierre Achach a dissimulé quelque 7 millions d'euros à l'administration fiscale, via un montage financier complexe passant par la Suisse, les Îles Vierges britanniques et le Burundi.

En plus de l'amende de 1,5 million d'euros et des quelque 1,2 million d'euros payés au fisc pour régulariser sa situation en 2012, M. Achach devra verser 50.000 euros en réparation du préjudice causé à l'Etat, et 5.000 euros pour les frais de justice de ce dernier.

VOAafrique

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents