L’OTAN cheval de Troie de l’Etat islamique + Damas : l’aviation russe a été 100 fois plus efficace que la coalition menée par Washington - MIRASTNEWS
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIRASTNEWS

MIRASTNEWS

Informations capitales, stratégiques et véridiques


L’OTAN cheval de Troie de l’Etat islamique + Damas : l’aviation russe a été 100 fois plus efficace que la coalition menée par Washington

Publié par Jean de Dieu MOSSINGUE sur 27 Novembre 2015, 15:22pm

L’OTAN cheval de Troie de l’Etat islamique + Damas : l’aviation russe a été 100 fois plus efficace que la coalition menée par Washington

Le SU 24 abattu par un chasseur turc F-16 montre la position turque vis à vis de l’Etat islamique et les limites de la viabilité de l’OTAN. Kiev soutient officiellement les bataillons de l’EI en Syrie contre la Russie et possède sur son territoire un bataillon de l’EI pour lutter contre les unités de Donetsk et de Lougansk. Les Tatars de Crimée, soutenus par Erdogan, sont les alliés de Kiev. L’OTAN montre ses limites et son retournement contre la civilisation européenne. L’ennemi à la paix, à civilisation chrétienne et européenne est dans l’OTAN et, au-delà, dans toutes ces organisations onusiennes car ces dernières comme l’ONU avec ses sous organisations (Unicef, UNHCR…) participent au transfert de populations en Europe et au changement de population via … la Turquie tout en fomentant la rééducation des peuples européens.

Turquie alliée de l’EI. Un jour après « le coup de poignard de la Turquie dans son dos » la Russie reste sur ses positions diplomatiques et affirme ne pas vouloir faire la guerre à la Turquie. Mais la Russie veut mettre la Turquie au tribunal international pour la condamner de vendre le pétrole de l’Etat islamique. « Moscou peut apporter les preuves de ces ventes et de ce trafic de pétrole entre l’Etat islamique et la Turquie pour traduire cette dernière devant la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye », a déclaré l’ex-chef du bureau de renseignement à l’état-major général turc Ismail Hakki Pekin. Erdogan n’a eu de cesse de lutter contre les Pershmergas en fermant sa frontière aux blessés. Erdogan aide l’EI a vendre son pétrole (dont le fils d’Erdogan serait le gestionnaire) et les colonnes de camions transportant le pétrole en direction de la Turquie le prouve. La Turquie est une plaque tournante pour le recrutement des combattants étrangers pour l’EI.

Kiev soutenu par l’OTAN allié de l’EI. « L’état islamique combat dans le Donbass » titre un média allemand et cite un film documentaire, Kalifat des Schreckens – Bedrohung durch den IS-Terror (califat de l’horreur-menace par la terreur de l’EI), de la ARD diffusé le 27 octobre 2015 qui montre la présence d’un bataillon entier de combattants de l’EI sur le sol du Donbass pour tuer les combattants des républiques de Donetsk et de Lougansk. L’article allemand raconte, « ce film documentaire montre un bataillon de Tatars, accrédité par Kiev, qui est stationné directement sur la ligne de front où sont les défenseurs de Donetsk et de Lougansk. Au-dessus du camp de ce bataillon flotte le drapeau de l’EI. Le commandant de ce bataillon a combattu il y a peu en Syrie sous le commandement de l’homme qui dirige les troupes de l’EI en Syrie. Le chef de ce bataillon de l’EI dans le Donbass était bien informé sur les plans des acteurs occidentaux dans le conflit ukrainien. « Ce qui nous attend ici est une affaire très sérieuse, une véritable guerre », dit le chef devant la caméra. »

Le conseiller du ministère de l’Intérieur de Kiev a officiellement déclaré en début du mois d’octobre 2015, « nous devons aider l’état islamique, nous venger des soldats russes ». Anton Gerashchenko, chef et conseiller du ministre de l’Intérieur Arsen Avakov a demandé à la population ukrainienne de relever des informations sur les soldats russes stationnés en Syrie pour les publier sur une page internet et informer ainsi les militants de l’EI.

OTAN doit être dissoute. L’OTAN est un échec depuis sa création comme la SdN. La Russie, qui ne cesse de prendre des coups (marche de l’OTAN sur l’Europe de l’Est depuis la chute du mur de Berlin, putsch à Kiev), et qui reste diplomate, prouve sa volonté de nation pacifiste et respectueuse du droit. La Russie, elle, malgré les nombreuses attaques et provocations, maintient encore la paix mondiale alors qu’elle n’est pas dans l’OTAN et que l’OTAN, censé maintenir la paix mondiale, se révèle comme être le cheval de Troie de l’Etat islamique et accélère les provocations.

Si le monde civilisé ne dissout pas l’OTAN, c’est l’OTAN qui va dissoudre la civilisation ! L’ONU aussi prône le changement de population en Russie par l’import de migrants et fait le jeu de l’OTAN !

D’ailleurs le soutien de l’OTAN pour le Kosovo musulman contre la Serbie, instituant ainsi une enclave musulmane, pro EI en Europe (où des entraînements militaires ont lieu), est encore un élément de preuve qui montre que l’OTAN est le cheval de Troie de l’EI.

Olivier Renault

source: http://novorossia.today/l-otan-cheval-de-troie-de-l-etat-islamique/

Damas : l’aviation russe a été 100 fois plus efficace que la coalition menée par Washington

Walid al-Mouallem Source: Sputnik

Walid al-Mouallem Source: Sputnik

Lors d’une rencontre avec son homologue russe, le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Mouallem a assuré que les forces armées russes ont obtenu dans un court délai bien plus de résultats que la coalition avec les Etats-Unis en tête.

«Grâce à la coopération militaire de Moscou et de Damas, je peux confirmer que le compte à rebours de la destruction des terroristes dans notre pays a commencé», a-t-il précisé.

Bachar el-#Assad salue l'efficacité de l'opération russe en Syrie contre #Daesh https://t.co/yNqJQ6TuB8 pic.twitter.com/ZjEA9LTUBN

Son homologue russe Sergueï Lavrov a à son tour remercié le côté syrien pour les efforts qu’il entreprend pour assurer la sécurité du bureau diplomatique à Damas et des citoyens russes en Syrie.

Pour Lavrov, il est nécessaire de renforcer les mesures de sécurité, puisque le 23 novembre un obus est de nouveau tombé sur le territoire de l’ambassade.

Conf de presse à #Moscou: "La Turquie n'a pas pu ne pas reconnaître l'avion russe" #Poutine https://t.co/b0UmxT349l pic.twitter.com/zZik7vy1IW

En commentant le crash du SU-24 abattu par l’aviation turque, le représentant syrien a exprimé ses condoléances tout en qualifiant d’«acte sans précédent et provocateur l’agression» de la part d’Ankara.

Selon Walid al-Mouallem, la Turquie soutient les terroristes opérant en Syrie pour des raisons idéologiques et frappe ainsi la Syrie «dans le dos» depuis plusieurs années.

Les deux diplomates ont conclu que la Russie et la Syrie avaient atteint un niveau spectaculaire de partenariat stratégique.

RT France

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents